• kiwi74

      Le retour du grand concours photo Webastro !   19/04/2018

      Oyé oyé braves photographes !!!
      L'heure du grand concours photo Webastro 2017 ne va plus tarder. Si vous souhaitez avoir tous les éléments, il vous faut cliquer ici : https://www.webastro.net/forums/topic/162668-le-retour-du-grand-concours-photo/ Message pour tout le monde : qui va détrôner Idir, le double vainqueur ?
loulou7331

Miroir Hubble Optic 508 mm

Messages recommandés

Bonjour,

 

à peine tiré d'affaire avec la parabolisation et les mesures de mon miroir de 500 mm, j'ai été contacté par un membre de ce forum, presque un voisin;)

 

Conscient que çà représente quand même du travail, il m'a gentillement demandé si je voulais bien tester son miroir Hubble Optic de 508 mm, qu'il venait d'acheter. J'ai tout de suite accepté, car je trouve que l'entraide et la convivialité entre astronomes amateurs doit être développées d'avantage, et que çà m'intéressait toujours de pouvoir comparer mon miroir artisanal avec une production industrielle.

 

Avec son accord, je vais en partager ici les résultats. Le but n'est pas de polémiquer, mais plutôt d’éclairer les futurs éventuels acheteurs.

 

Tout d'abord, on était tous les deux un peu dubitatifs par les chiffres stratosphériques indiqués sur le carton d'emballage : lambda/13 PTV, lambda/38 RMS (si je me souviens bien), strehl de 0.995. Un jour il y en a un qui va nous indiquer un strehl supérieur à 1!:D Les emballages en carton et en polystyrène dense protègent bien le miroir. Par contre, ce dernier est emballé dan un pseudo-papier optique, susceptible d'engendrer des micro-rayures pendant le transport.

 

Pour les tests, j'ai utilisé comme pour mon miroir, un appareil de Foucault et un écran de Couder à 11 zones. Ce test a été complété par un test à l'étoile artificielle (trou calibré Edmund Optic de 8 microns de diamètre).

 

Voici toutes les informations que j'ai pu tirer de mes différents tests :

 

(1) Observation visuelle au Foucault: parabole régulière (sans zonage ni

astigmatisme), mais mamelonnage marqué (L'outil a tourné dans le sens

horaire; par comparaison la surface apparait totalement lisse avec mon miroir) et bord rabattu sur une couronne de 5 mm de largeur environ. Ce dernier défaut n'est pas rédhibitoire si on le diaphragme dans le télescope.

 

(2) Mesures au Foucault avec écran de Couder (sur 486 mm de diamètre, sans

la zone centrale qui sera masquée par le miroir secondaire) :

sur-correction sphérique à lambda/2 PTV. Précision moyenne à lambda/6 RMS. La distance focale a été mesurée à 2095 mm, au mm près ce qui est écrit sur le carton!:)

 

(3) Test à l'étoile artificielle : pas d'astigmatisme détecté (à confirmer par un test sur le ciel, vu la précarité du montage). L'anneau extérieur très renforcé en extra-focale ainsi que la plage quasiment illisible en intra-focale confirment le bord rabattu et l'aberration de sphéricité.

 

L'observation dans des instruments de précision similaire me fait dire

que le miroir donnera de belles images du ciel profond à faible

grossissement, et des images médiocres en planétaires (mais assez bonnes

en cas de turbulence très faible).

 

Les gusses de Hubble Optic sont soit des cancres des mesures optiques, soit des gros menteurs!:be: Mais toute personne sachant que faire une bonne optique çà prends du temps, et donc que c'est cher, aura deviné par avance qu'il y a anguille sous roche. La précision annoncée par le fabriquant est incompatible avec le prix de vente, très bas pour un 500 mm.

 

La partie théorique du test ayant été faite, on attends maintenant la partie pratique, c'est à dire les premiers CROA de Xavier!:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Bruno, salut à tous,

 

Puisqu'il s'agit mien, je me permets d'ajouter quelques précisions... tout d'abord, un grand merci à Bruno pour les mesures, les commentaires et les échanges que nous avons eu. Je ne regrette vraiment pas de t'avoir contacté, cela m'a permis de faire la connaissance d'un astram fort compétant et intéressant, et qui plus est éminemment sympathique.

La distance focale a été mesurée à 2095 mm, au mm près ce qui est écrit sur le carton!:)

Ah, ben tu vois, il y avait quand même quelque chose de juste sur l'étiquette!

 

Les gusses de Hubble Optic sont soit des cancres des mesures optiques, soit des gros menteurs!:be: Mais toute personne sachant que faire une bonne optique çà prends du temps, et donc que c'est cher, aura deviné par avance qu'il y a anguille sous roche. La précision annoncée par le fabriquant est incompatible avec le prix de vente, très bas pour un 500 mm.

Que les indications fournies par HO soient fausses, j'en étais tout à fait conscient au moment de cliquer sur "acheter" sur Ebay, je ne me faisais pas d’illusions et j'en ai tenu compte dans ma décision. Je vais toutefois les contacter en leur mettant tes mesures sous les yeux, ce sera intéressant de voir comment ils réagissent ! Je posterai les nouvelles ici s'il y en a!

 

Mon but est de faire de l’observation du ciel profond, et je suis prêt à me passer de planétaire à haute résolution (mon ciel ne le permet de toute façon pas vraiment, sauf exceptions), et j’espérais (et j’espère toujours !) que ce soit possible à moindre frais avec ce miroir.

 

Il m’a couté en tout et pour tout (livré, dédouané) CHF 2150.-, soit au cours du jour 1776 €. A mettre en perspective avec la « concurrence », même si elle joue dans une autre cours en termes de qualité. Par exemple : Mirrosphère : 5000€ / Nichols : 3300€ / OrionOptic standard grade : 2700€ et pas forcément meilleur ;) ces prix étant sans les frais de port.

 

La partie théorique du test ayant été faite, on attends maintenant la partie pratique, c'est à dire les premiers CROA de Xavier!:)

Avec plaisir dès que j’ai terminé la structure, ce qui ne devrait vraiment plus tarder ! Il ne manquera « plus que » du beau temps ! Le but est une première lumière pour la nouvelle lune de septembre. Modifié par Schorieder

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

Ah ouais quand même, c'est un peu abusif de la part de Hubble Optics qui n'a d'Hubble que le noms... ;).

 

@Schorieder : t'avais eu un bulletin de contrôle avec ton miroir ? Ou les mesure Lambda/X étaient justes inscrites sur le carton ?

 

Edit : après on en a pour son argent c'est clair, et un 20" pour 1776e c'est vraiment bon marché.

Modifié par Astrofloflo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il m’a couté en tout et pour tout (livré, dédouané) CHF 2150.-, soit au cours du jour 1776 €. A mettre en perspective avec la « concurrence », même si elle joue dans une autre cours en termes de qualité. Par exemple : Mirrosphère : 5000€ / Nichols : 3300€ / OrionOptic standard grade : 2700€ et pas forcément meilleur ;) ces prix étant sans les frais de port.

 

Bonjour

 

effectivement, 3 x moins cher que le top du top...la précision ne pouvait pas être la même :confused:

 

Ce qui est amusant, c'est que plus tard, tu peux faire repolir ton miroir par F Griere, pour environ 2500 €; en tout tu en seras donc à 4300 € soit moins cher qu'un mirrosphère neuf :be:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce qui est amusant, c'est que plus tard, tu peux faire repolir ton miroir par F Griere, pour environ 2500 €; en tout tu en seras donc à 4300 € soit moins cher qu'un mirrosphère neuf :be:

 

Carrément mais du coup cela amène la question : ne vaut-il pas acheter un chinois ou autre vraiment pas cher et le faire repolir plutôt que d'acheter directement un miroir d'artisan ?

 

Mais finalement c'est pas mal, d'avoir un chinois/apparanté, puis dans quelques années, lui donner un coup de boost moyennant finances, et transformer son miroir en bête de course plutôt que tout avoir d'un coup...

C'est un peu comme acheter tout de suite un Ethos sans avoir eu des plossls ou 68° de champ, on prend moins une claque à l'oculaire et donc moins de plaisir comme on a pas de points de comparaison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je vais toutefois les contacter en leur mettant tes mesures sous les yeux, ce sera intéressant de voir comment ils réagissent ! Je posterai les nouvelles ici s'il y en a!

 

 

Oui, ce serait intéressant! Si çà se trouve ils vont faire comme Orion Optic, ils vont te proposer que tu leur renvoies le miroir, faire croire qu'ils l'ont repolis, et te le renvoyer sans n'avoir rien touché ou alors t'envoyer un autre de qualité similaire!:D

 

Même en admettant que je me soit trompé dans mes mesures et calculs (peu probable, mais pas impossible), il reste toujours le bord rabattu, assez intense, que je ne pouvais pas louper au Foucault (j'avais exactement le même sur mon miroir). Rien qu'avec ce bord rabattu, il est impossible d'obtenir des valeurs flatteuses. Bien sûr, je n'ai pas pris en compte ce bord rabattu puisque je pars du principe qu'il sera diaphragmé dans le télescope. Mais Hubble Optic le prends bien en compte puisque ce n'est pas mentionné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
et des images médiocres en planétaires

 

Dans un 508mm, ce n'est pas tellement important, sauf si on habite en Floride (ou autre part ou le seeing est phénoménal).

 

Ici, on est de toutes façons limité par le seeing à des grossissement bien en dessous de D*2, et bien souvent, D/r0 sera plus grand que 4, ce qui veut dire qu'un plus petit télescope fera mieux que même un miroir Hubble parfait.

 

Par contre, la rugosité va probablement causer un poil de diffusion en plus, ce qui a quand-même des effets sur le ciel profond, surtout avec des sources de lumière fortes dans les parages des objets à observer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faudrait quand-même leur parler du bord rabattu. Si pas pour toi, pour les prochains, car ils ne sont pas bêtes au point de ne pas vouloir optimaliser leurs procédures de tests.

 

C'est quand-même bien que'il n'y ait ni d'astigmatisme primaire, nu d'astigmatisme en trilobe.

 

Par contre, il faudra faire gaffe au support de bord. C'est assez délicat, avec la meilleur chose à faire deux supports, chacun en balançoire (qui poussent sur le disque supérieur et inférieur.)

Modifié par sixela

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certes, pour ce prix, il ne fallait pas espérer la Lune...

 

C'est un miroir sandwich ou plein ?

 

Par contre, Sixela, il est dommage que tu perpétues l'idée reçue qu'un grand miroir n'est pas bon pour le planétaire à fort grossissement... Un grand miroir pas bon, certes donnera des images moins bonnes qu'un petit et bon miroir, mais un grand ET BON miroir donnera lui de belles images, même à fort grossissement! Mais c'est une autre histoire, et des grands ET BONS miroirs, il n'y en a pas beaucoup... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Par contre, Sixela, il est dommage que tu perpétues l'idée reçue qu'un grand miroir n'est pas bon pour le planétaire à fort grossissement...

 

Il peut être bon, mais il lui fait aussi avoir le seeing qui lui permette d'être bon.

 

Et ce n'est pas une "idée", le fait qu'un miroir avec un rapport D/r0 optimal peut donner des images moins floues malgré la résolution moins grande avec une seeing parfait, c'est quelque chose prédit par une théorie au sens scientifique, développée (et publiée) depuis les années 40. Ce n'est pas pour rien que les astronomes professionnels se sont mis à l'optique adaptative.

 

Évidemment, avec du bon seeing et assis sur une montagne (ou en Floride, dans les Îles Canaries), un 50cm peut bien battre un 30cm, et en astrophoto, on peut pousser plus loin. Mais ici, c'est plutôt rare (et je dis ça tout en observant beaucoup avec un 400mm).

Modifié par sixela

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

 

Pas mal de questions ont été soulevées, je vais répondre un peu dans le désordre…

 

Il y avait un « bulletin de contrôle » avec le miroir, testé au Foucault, je le posterai ici ce soir.

 

C’est un miroir sandwich, et j’ai bien prévu des supports latéraux sur bascules, photo ce soir aussi.

 

Pour le repolissage : c’est une possibilité très éventuelle, il me semble avoir lu ici que Frank Grière voulait bien essayer, mais qu’il ne garantissait pas le résultat, la faute à la structure sandwich et au substrat en verre de vitre. Honnêtement, quitte à se payer un miroir de compet’, autant avoir un bon substrat, et donc le commander complet chez Frank plutôt que de risquer un moins bon résultat à cause d’un mauvais blank. Ça vaut bien les 600 € de différence.

 

Et comme je l’ai dit, je ne demande pas la lune pour ce prix, juste de pouvoir grossir jusqu’à 250x en CP. Si ça passe, je suis satisfait, c’est tout ce que je demande pour ce prix.

Modifié par Schorieder

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans un 508mm, ce n'est pas tellement important, sauf si on habite en Floride (ou autre part ou le seeing est phénoménal).

 

 

Les défauts s'additionnent, et se compensent rarement. D'après mon expérience, c'est surtout lorsqu'il y a de la turbulence (modérée) qu'une bonne optique creuse l'écart avec une moins bonne. Dans la mauvaise optique l'image des planètes est baveuse et délavée, alors que dans la bonne optique elle reste piquée bien que le contraste soit en baisse. Bien entendu, il faut adapter le grossissement à la turbulence.

 

Faudrait quand-même leur parler du bord rabattu. Si pas pour toi, pour les prochains, car ils ne sont pas bêtes au point de ne pas vouloir optimaliser leurs procédures de tests.

 

 

S'ils ont testé leur miroir à l’interféromètre, ils n'ont pas pu ignorer ce bord rabattu! Savoir qu'il y en a un c'est une chose, mais le corriger en est une autre. Sur mon 500 j'ai (presque) tout essayé, rien à faire contre çà!

 

 

C'est un miroir sandwich ou plein ?

 

 

Un sandwich. Xavier avait construit un support adapté pour les mesures. Edit: nos messages se sont croisés!

 

et des grands ET BONS miroirs, il n'y en a pas beaucoup... :)

 

C'est ce que je m'éforce de faire comprendre (sans grand succès) lors de chaque débat lunette/télescope (çà fait longtemps qu'il n'y en n'a pas eu!:be:). Si tu rajoutes les paramètres mécanique bien construite et bonne collimation, il y en a encore moins!:cry: D'où la légende que les gros télescopes ne sont pas adaptés au planétaire, mais çà ne les empêche nullement de donner des images impressionnantes en ciel profond si le ciel est assez sombre.

Modifié par loulou7331

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les défauts s'additionnent, et se compensent rarement. D'après mon expérience, c'est surtout lorsqu'il y a de la turbulence (modérée) qu'une bonne optique creuse l'écart avec une moins bonne.

 

Tout à fait. Mais si l'ouverture devient encore plus grande (ou le seeing plus pourri), alors même un grand miroir parfait peut donner une image moins bonne qu'une plus petite ouverture. 50cm, quand le paramètre Fried r0 fait entre les 6cm et 15cm la plupart du temps dans mon coin à seeing pourri, c'est vraiment grand.

 

lors de chaque débat lunette/télescope

 

Eeuh..des cellules de triplets APO qui tiennent la route et dont les éléments arrivent bien alignés d'usine et restent toujours bien alignés, ça ne court pas les rues non plus ;-). Là aussi, la performance "sur papier" n'est pas toujours celle sous le ciel.

Modifié par sixela

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
µ

 

Il peut être bon, mais il lui fait aussi avoir le seeing qui lui permette d'être bon.

 

Et ce n'est pas une "idée", le fait qu'un miroir avec un rapport D/r0 optimal peut donner des images moins floues malgré la résolution moins grande avec une seeing parfait, c'est quelque chose prédit par une théorie au sens scientifique, développée (et publiée) depuis les années 40. Ce n'est pas pour rien que les astronomes professionnels se sont mis à l'optique adaptative.

 

Évidemment, avec du bon seeing et assis sur une montagne (ou en Floride, dans les Îles Canaries), un 50cm peut bien battre un 30cm, et en astrophoto, on peut pousser plus loin. Mais ici, c'est plutôt rare (et je dis ça tout en observant beaucoup avec un 400mm).

 

Que les astronomes professionnels se mettent à l'optique adaptative c'est "nécessaire"... conceptuellement cela n'a pas grand chose à voir avec la qualité du miroir... l'optique adaptative compense l'agitation atmosphérique, maintenant si le miroir est très bon, c'est que le miroir se fait oublier...

Que les gros télescopes soient moins bons en planétaire est une légende très tenace... Avec un "bon miroir" (ainsi que les conditions mécaniques afférentes données par un barillet parfait et une collimation aux petits oignons) la taille élémentaire des tavelures (speckle pour les amateurs d’anglicismes) est très petite, aussi il est assez facile de comprendre qu'un observateur exercé (en visuel) détecte plus de détails dans un 600 (ce que j'utilise maintenant) que dans un 400 même avec une turbulence non nulle (genre qu'on voit quand même une agitation dans le 400 à 300x (6/10 sur l'échelle de Pickering). L’œil humain est un formidable intégrateur mais la webcam aussi, des générations de photos dans des grand diamètres l'ont montré. Donc même limité par la turbulence (seeing pour les amateurs d’anglicismes) déjà perceptible dans un 300-400, un bon grand miroir, peu diffusant, donnera de toute manière de meilleurs résultats...

Il y a plus fort et en ciel profond... En visuel (je précise, car en photo longue pose c'est différent, on une valeur intégrée d'un spot qui bave sur l'image... ce que les anglicistes atteints d'abréviationite sévère appelle communément FWHM :be:), c'est aussi intéressant... Des détails filamenteux dans les bras de M51, l'anneau dans la blue snowball sont perceptibles même en cas de turbulence (bien sûr dans les limites du tolérable donnée par un bon site...)....

Donc dans un 508 mm même si on n'habite pas en Floride, la qualité est importante comme l'a bien mentionné loulou7331.

Modifié par maire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Carrément mais du coup cela amène la question : ne vaut-il pas acheter un chinois ou autre vraiment pas cher et le faire repolir plutôt que d'acheter directement un miroir d'artisan ?

 

 

Non car le substrat est de mauvaise qualité :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous !

 

Que c'est intéressant ! Merci pour ce sujet !

 

...

Tout d'abord, on était tous les deux un peu dubitatifs par les chiffres stratosphériques indiqués sur le carton d'emballage : lambda/13 PTV, lambda/38 RMS (si je me souviens bien), strehl de 0.995. Un jour il y en a un qui va nous indiquer un strehl supérieur à 1! ...

 

Loulou, peux-tu m'expliquer la différence entre les deux lambda dont tu parles ?

Lorsque nous sommes avec le Foucault et le Couder, à l'aide des différentes mesures de tirage, nous accédons à quelle valeur ? PTV? RMS?

 

Merki !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Non car le substrat est de mauvaise qualité :)

 

Ok, merci :)

 

Que c'est intéressant ! Merci pour ce sujet !

 

Ouais carrément c'est l'occasion d'apprendre pleins de trucs sur les miroirs :). Je commence à saisir l'avantage d'avoir un miroir d'artisan notamment pour le planétaire.

Modifié par Astrofloflo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Deux questions "idiotes" sur ce genre de miroir (loin de moi l'intention d'investir là-dedans) :

 

- comment et avec quoi sont assemblés les éléments (faces et entretoises) de ce miroir composite ?

 

- y a-t-il une correspondance entre les emplacements des mamelons observés au foucault et ceux des entretoises ?

 

Pour la simple curiosité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour à tous !

 

Que c'est intéressant ! Merci pour ce sujet !

 

 

 

Loulou, peux-tu m'expliquer la différence entre les deux lambda dont tu parles ?

Lorsque nous sommes avec le Foucault et le Couder, à l'aide des différentes mesures de tirage, nous accédons à quelle valeur ? PTV? RMS?

 

Merki !

 

Je te conseille cette page :

http://www.astrosurf.com/tests/defauts/defauts.htm#haut

 

Le lambda PTV, c'est l'erreur la plus grande que comporte le miroir. Cette valeur n'a pas vraiment de sens lorsque la mesure a été faite à l'interféromètre, car un défaut étendu sur quelques mm carrés aura une influence négligeable sur la qualité finale de l'image.

Le lambda RMS est une sorte de moyenne de tous les défauts. Si les mesures sont bien faites, les valeurs du Foucault et de l'interféromètre sont identiques entre elles pour le RMS.

 

Pour transformer les mesures du Foucault en PTV et RMS, il y a quelques calculs à faire dont les formules sont dans les livres et sur Internet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Deux questions "idiotes" sur ce genre de miroir (loin de moi l'intention d'investir là-dedans) :

 

- comment et avec quoi sont assemblés les éléments (faces et entretoises) de ce miroir composite ?

 

- y a-t-il une correspondance entre les emplacements des mamelons observés au foucault et ceux des entretoises ?

 

Pour la simple curiosité.

 

Pour la première question, les 2 éléments sont assemblés avec des cylindres en verre, qui doivent être collés je pense. Si j'ai dit une connerie, Xavier rectifiera sûrement.

 

Pour la deuxième question, c'est clairement non. D'ailleurs cette question de rugosité n'est pas propre à Hubble Optic, c'est le cas de nombre de miroirs industriels. Pour avoir une surface douce, il faut travailler très lentement et adapter la force à l'adhérence de l'outil sur le miroir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Pour info, voici le rapport du test fait par Hubble Optics du miroir que j'ai possédé.

 

5919-1409859446.jpg

 

Je l'avais associé à une structure de Pierre Desvaux -il s'en souvient peut être ? L'ensemble était bien conçu, le maintien se faisait avec 4 roulements, 1 à chaque disque !

Je n'ai pas décelé d'astigmatisme, mais beaucoup de diffusion !

J'ai revendu le 457 4.1 pour un 400 4.5 avec une structure dobson factory et un miroir nichol. Finalement, j'ai toujours le télescope mais le miroir est passé chez franck Grière. Et là .... !!! Tout ça en l'espace d'une année environ, j'ai pu apprécier le changement procuré par une optique de grande qualité ! ... et même en ciel profond où certains disent que le diamètre prime : des étoiles plus ponctuelles, un fond du ciel noir, donc un contraste plus important. Ca vaut la réduction du diamètre !

 

Enfin ce n'est que mon avis ! :-)

 

Jean Jacques

Modifié par JJ17

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello à tous,

 

Les deux disques de verre sont effectivement "collés" avec des petits cylindres de verre d'env. 1-1.5 cm de diamètre. Je ferai une photo quand j’installerai le miroir dans sa structure. Aucune idée quant à la méthode de collage. J'ai entendu parler une fois d'un collage à l’époxy, suivi d'un recuit haute température qui aurait pour effet de faire "fusionner" les pièces de verre entre elles. Je ne suis pas spécialiste en collage, mais ça me semble un peu étonnant, j'ai du mal à imaginer comment ça peut être possible, donc à considérer au mieux comme une rumeur.

 

Voici comme promis le bulletin de contrôle fourni par HH:

vDWMzH.jpg

 

Et le dispositif pour le maintien latéral:

YOA3m2.jpg

Modifié par Schorieder

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le lambda RMS est une sorte de moyenne de tous les défauts.

 

...

 

Je te conseille cette page :

http://www.astrosurf.com/tests/defauts/defauts.htm#haut

...

Pour transformer les mesures du Foucault en PTV et RMS, il y a quelques calculs à faire dont les formules sont dans les livres et sur Internet.

 

Merci Loulou pour ce site !

Côté calcul, je m'y suis déjà frotté ... Cool !

 

Je cite :"Du point de vue statistique, l’écart PV correspond à l’étendue et l’écart RMS à l’écart type, forcément inférieur."

Dîtes-moi si je me trompe, mais si l'on fait plein de mesures de lambda PTV et que l'on en fait une moyenne, on obtiendrait la valeur RMS ?? :b::?:

 

Isn't it ?

 

Bon ciel !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai entendu parler une fois d'un collage à l’époxy, suivi d'un recuit haute température qui aurait pour effet de faire "fusionner" les pièces de verre entre elles.
C'est précisément cela qui serait intéressant : "collé", c'est vague. Dans le cas d'une "fusion", le matériau est à peu près homogène (à peu près, parce qu'un refroidissement mal contrôlé conduit à des tensions dans le verre). Dans le cas d'un simple collage, j'imagine mal que ça n'évolue pas dans le temps, à cause des différences de matériaux.

Ah et puis de l'époxy porté à une température permettant le ramollissement du verre et son collage "autogène" (à la louche, 800°C), ça se carbonise.

 

Au passage, savez-vous que l'on a réalisé des optiques "répliquées", c'est à dire moulées en résine à-partir d'une optique "traditionnelle" dûment contrôlée ? Il semblerait que cela ait fait un flop.

Modifié par Moot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est quand même des sacrés "mythos" Hubble Optics si vous me permettez l'expression :be:. Ils pourraient être honnêtes sur leurs tests quand même...

 

Je cite :"Du point de vue statistique, l’écart PV correspond à l’étendue et l’écart RMS à l’écart type, forcément inférieur."

Dîtes-moi si je me trompe, mais si l'on fait plein de mesures de lambda PTV et que l'on en fait une moyenne, on obtiendrait la valeur RMS ?? :b::?:

RMS c'est peut être pour Root Mean Square ? Autrement dit la moyenne quadratique (un peu plus fort qu'une simple moyenne puisqu'il s'agit d'une convergence au sens L², bref oui en gros c'est mieux sans rentrer dans les détails :D).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
plein de mesures de lambda PTV

 

Non, PTV, c'est par définition l'étendue entre les deux erreurs extrêmes. On mesure donc les erreurs (par rapport à un front d'onde idéal) et on déduit de l'ensemble des échantillons l'erreur pic-vallée (Peak-to-Valley) et l'erreur RMS.

 

RMS n'ests d'ailleurs pas une "moyenne" des erreurs (qui sont négatives et positives), c'est la racine carrée de la somme des carrés des erreurs par rapport au front d'onde de référence qui minimise cette grandeur (ce qui fait que c'est au fait la déviation standard des échantillons d'erreurs).

Modifié par sixela

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas mal le bulletin de contrôle! On dirait du Orion Optic...

 

Au Foucaultoir, on ne mesure qu'une méridienne du miroir, et en plus avec une assez basse résolution (nombre de fenêtres). Donc dès le départ, on ignore tous les défauts de non révolution. Ensuite, les calculs comme le RMS et le Strehl sont des opérations statistiques. Or dans le cas d'une mesure au Foucault, l’échantillonnage n'est pas représentatif => chiffres fantaisistes. Au Foucault, on ne peut annoncer qu'un PtV des défauts de révolution et c'est tout. C'est d'ailleurs le seul chiffre que Texereau calculait dans le CTA.

 

Apparemment, dans les pays anglo-saxon, ça passe encore d'annoncer des PtV à mieux que L/10 et des Strehl à mieux que 0.99. Moyennant des interféromètres très précis et des protocoles de mesures rigoureux, dans l'industrie (spatial, lasers...), il est possible, mais difficile d'obtenir de tels chiffres, mais à quel prix! Personnellement, dans ce genre de chiffres, je ne vois que l’incompétence, (voir la malhonnêteté) des vendeurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que les indications fournies par HH soient fausses, j'en étais tout à fait conscient au moment de cliquer sur "acheter" sur Ebay, je ne me faisais pas d’illusions et j'en ai tenu compte dans ma décision. Je vais toutefois les contacter en leur mettant tes mesures sous les yeux, ce sera intéressant de voir comment ils réagissent ! Je posterai les nouvelles ici s'il y en a!

 

Ne sois pas surpris s'ils s'excusent en te proposent un échange standard.

Tu pourras alors récupérer un L/3 !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est quand même des sacrés "mythos" Hubble Optics si vous me permettez l'expression :be:. Ils pourraient être honnêtes sur leurs tests quand même...

 

 

 

S'ils étaient honnêtes, ils en vendraient moins!:be: Xavier savait exactement où il allait en achetant ce miroir. Il ne se faisait pas trop d'illusions sur la qualité optique, mais on but était d'avoir le plus grand miroir possible pour faire du ciel profond à faible grossissement.

Mais de nombreuses personnes n'ont pas la lucidité et l’honnêté intellectuelle de Xavier. Je cite cette belle phrase lue dans le livre de Kriege et Berry : "Tout le monde veut une excellente otique, mais personne ne veut en payer le prix".

 

Ne sois pas surpris s'ils s'excusent en te proposent un échange standard.

Tu pourras alors récupérer un L/3 !!!

 

Un lambda/3 sur le bulletin de contrôle ou un "vrai" lambda/3?:be:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'aimerais voir la tronche du miroir sorti du test chez Airylab!!!!:be:

 

de toute façon en optique il n'y a pas trop de secret , pas cher = rarement bon :rolleyes:

 

comme tu l'as dit Bruno , ce gente de miroir ira très bien pour le ciel profond à faible grossissement , mais pas question de faire du planétaire en HR avec

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.