Jump to content

Les causes du réchauffement climatique.


Pyrene
 Share

Recommended Posts

Ce n'est qu'une hypothèse d'école puisqu'on fera du nucléaire et de la géoingéniérie. 

Seulement il faut sur ces questions cesser de jouer aux nigauds qui manifestent contre le virus. 

Et puis la surgénération demande plusieurs décennies pour tourner en circuit complètement fermé, sans apport extérieur d'U235 ou de Pu ; il ne faut pas attendre le dernier kilo disponible. 

Edited by Albuquerque
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Albuquerque a dit :

Ce n'est qu'une hypothèse d'école puisqu'on fera du nucléaire et de la géoingéniérie.

Prenons l'affaire par un autre bout (j'ai développé plus haut les arguments sur les risques inconsidérés).

On a un problème qui a une cause : le réchauffement est causé par le CO2 (et d'autres, on simplifie). Au lieu de traiter la cause, on déciderait de jouer avec l'insolation. En imaginant que ça fasse baisser la température (ça ne marchera pas...), on est au moins sûrs de faire baisser la luminosité.

Or TOUS les végétaux pratiquent la photosynthèse.

Il est donc certain que le premier impact sera sur la production primaire : c'est d'ailleurs bien ce qu'on constate avec les baisses d'insolation liées au volcanisme. Chute des récoltes, crise agricole, crise écologique, crise de la biodiversité...

Le seul effet certain de la géoingénierie, c'est la famine. C'est tellement certain qu'AUCUN scientifique, encore une fois, ne préconise ce genre de solution.

Je ne crois pas qu'un pays se lancerait seul dans ce genre d'aventure. Par contre, à une époque où des hurluberlus  individus sont assez fortunés pour accéder à la technologie spatiale, on peut craindre qu'un illuminé bienfaiteur de l'humanité se lance dans l'expérimentation. A ma connaissance, un au moins y a mis des picaillons.

 

  • J'aime 2
  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

En ce moment on fait de la géoingéniérie à l'envers avec la réduction des surfaces polaires réfléchissantes.

Qu'on se débrouille pour en remettre ailleurs, ou au même endroit sur l'eau, en ménageant bien sûr monsieur Poutine qui se frotte les mains avec son passage du nord. Il faudra m'expliquer comment on mourra de faim par l'inutilisation de surfaces où on n'a jamais rien fait pousser. 

Edited by Albuquerque
  • Snif, c'est trop triste 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Albuquerque a dit :

En ce moment on fait de la géoingéniérie à l'envers avec la réduction des surfaces polaires réfléchissantes.

Qu'on se débrouille pour en remettre ailleurs, ou au même endroit sur l'eau, en ménageant bien sûr monsieur Poutine qui se frotte les mains avec son passage du nord. Il faudra m'expliquer comment on mourra de faim par l'inutilisation de surfaces où on n'a jamais rien fait pousser. 

 ingénierie à l'envers en  plus de 30 ans.

 

Tu as une idée des surfaces nécessaires et du coup de la quantité de matière?

Il y a 3 heures, Pyrene a dit :

Prenons l'affaire par un autre bout (j'ai développé plus haut les arguments sur les risques inconsidérés).

On a un problème qui a une cause : le réchauffement est causé par le CO2 (et d'autres, on simplifie). Au lieu de traiter la cause, on déciderait de jouer avec l'insolation. En imaginant que ça fasse baisser la température (ça ne marchera pas...), on est au moins sûrs de faire baisser la luminosité.

Or TOUS les végétaux pratiquent la photosynthèse.

Il est donc certain que le premier impact sera sur la production primaire : c'est d'ailleurs bien ce qu'on constate avec les baisses d'insolation liées au volcanisme. Chute des récoltes, crise agricole, crise écologique, crise de la biodiversité...

Le seul effet certain de la géoingénierie, c'est la famine. C'est tellement certain qu'AUCUN scientifique, encore une fois, ne préconise ce genre de solution.

Je ne crois pas qu'un pays se lancerait seul dans ce genre d'aventure. Par contre, à une époque où des hurluberlus  individus sont assez fortunés pour accéder à la technologie spatiale, on peut craindre qu'un illuminé bienfaiteur de l'humanité se lance dans l'expérimentation. A ma connaissance, un au moins y a mis des picaillons.

 

 

j'ai pu lire un article ou la Chine (entre autre mais pas seulement) envisage  la géo-ingénierie pour faire pleuvoir aux endroits où la sécheresse sévit. Au regard des graves inondations qui ont eu lieu en Allemagne et en Belgique, je me demande, si la conséquence de vouloir faire pleuvoir, ne sera pas une inondation catastrophique juste parce que le déclenchement ne se fera pas gouttes par gouttes ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Albuquerque a dit :

Ce n'est qu'une hypothèse d'école puisqu'on fera du nucléaire et de la géoingéniérie. 

 

La surgeneration, la fusion et la geoingenierie (stokage CO2, pluie a volonté, terre mirroir...) ne sont que des  études de labos incapables de passer spontanément au stade industriel et encore moins au meme niveau global que la  conso actuelle de petrole, charbon, et gaz. 

Faut arreter le techno délire (lire ellul)

 

Tout simplement par ce que la géoingenierie ca coute et ca ne rapporte rien, j'ai bien vu ce que ca donne en depollution du sol : on traine des pieds le plus longtemps possible, on ne fait le minimum qu'avec une pression maximale (genre fermeture administrative).

 

  Le livreur qui met du carburant dans son camion ca lui rapporte des livraisons, des clients satisfaits et qui le payent.... ceux qui vont bosser en bagnole ca leur rapporte leur salaire.

C'est le cas a peu pres partout consommer du carburant ca rapporte plus que cela ne coute. Donc c'est pas pres de s'arreter

 

Seules les enr peuvent rivaliser car si le systeme de collecte est payant (eolienne, panneau solaire, barrage), l'energie collectée ensuite est gratuite et infinie donc potentiellement moins chere que les autres energies si on prévoit des systemes avec une longue durée de vie. en panneaux solaire par exemple on sait faire 90% de rendrement résiduel a 30 ans, donc probablement plus de 60% au bout d'un siecle. Le probleme n'etant pas la cellule PV mais plutot la solidité du support (verre, cadre, structure porteuse)

 

Pour plus de clarté ce serait sympa de limiter les doubles négations qui veulent donner de l'importance a des arguments absurdes / insignifiants 

Citation

l'inutilisation de surfaces où on n'a jamais rien fait pousser. 

l'enfouissement géologique du CO², pourtant pas entièrement infaisable ; 

ces chiffres nullement négligeables 

 

Et les sous entendus du style ''j'me comprend''

Citation

hein, vous connaissez les écolos

 

Link to comment
Share on other sites

Alors là charpy je suis épaté par l'emploi de la théorie libérale la plus caricaturale pour justifier l'abandon de ce qui te déplaît et le soutien à ce qui te botte. Il n'y a pas à dire, tu as de la ressource, mais il n'est si facile de m'avoir au culot. 

Donc on ne peut employer que les sources d'électricité les plus immédiatement disponibles et les plus immédiatement productives, même si elles entraînent le rationnement, parce qu'elles seules seraient réalistement mettables en jeu.  Sapristi, tu veux me rendre communiste ? Je ne sais pas comment on s'est débrouillé pour monter une industrie nucléaire, moins complexe peut-être, mais c'est fini, on ne peut plus, c'est comme ça, charpy l'a dit. Amen. 

 

Correction : charpy n'est pas sans ne pas ne l'avoir pas dit

 

Edited by Albuquerque
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Albuquerque a dit :

En ce moment on fait de la géoingéniérie à l'envers avec la réduction des surfaces polaires réfléchissantes.

Qu'on se débrouille pour en remettre ailleurs, ou au même endroit sur l'eau, en ménageant bien sûr monsieur Poutine qui se frotte les mains avec son passage du nord. Il faudra m'expliquer comment on mourra de faim par l'inutilisation de surfaces où on n'a jamais rien fait pousser

 

Yakafokon

Link to comment
Share on other sites

Je crois que tu as raison. Les éoliennes, on sait faire et c'est immédiatement disponible. Voir charpy plus haut. Bien sûr ce n'est pas très très efficace en termes de niveau de vie, mais le niveau de vie, ce n'est pas très sain. Eolons ! 

 

Ne croyons pas que  Webastro ait le monopole des arguments originaux. J'ai relevé sur un autre forum l'affirmation que le caractère indispensable du back-up derrière les EnRi est une invention. Il n'est pas du tout indispensable. La preuve ? La preuve, c'est qu'on ne construit aucun back-up quand on a construit des EnRi. CQFD. 

Edited by Albuquerque
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, M76 a dit :

 

Yakafokon

 

Et ce n'est pas tout. On naka ne plus manger plus de viande, et ça permettra à surface agricole égale d'accepter une moindre  croissance des cultures alimentaires puisque j'ai lu plus haut que la géoingéniérie affaiblira la vigueur de leur pousse. 

La vie végétarienne semblera un peu fade, mais seulement à ceux qui auront connu la viande. Or ils disparaîtront vite. 

 

Edited by Albuquerque
Link to comment
Share on other sites

L'enfouissement géologique du CO2 a fait l'objet d'un pilote par une société pétrolière française au Sud de Pau. Le collègue qui s'en chargeait était optimiste pour une bonne raison : la pratique est classique en exploration pétrolière. Sous le nom de récupération assistée, on range notamment les injections de fluides inintéressants pour chasser les bons hydrocarbures qui font marcher les ULM. Les tests ont donc été positifs, on n'en attendait pas moins.

Pour ce qui est de la capture, le CO2 arrivait en camion. Ca coûtait une fortune, parce qu'il fallait l'acheter au fabricant.

L'extraction du CO2 de l'air n'a pas été envisagé, parce que la compagnie (sixième pétrolier mondial) n'avait pas les moyens -ni l'intention- de lancer un tel projet.

L'idée initiale était en fait de capter à la source, donc en installant les usines polluantes au-dessus d'un gisement exploitable à l'injection. Ceci suppose donc que l'industriel va choisir l'implantation de son usine non en fonction de la desserte, ni du bassin d'emploi, ni de sa clientèle, ni de la population ou de l'urbanisation, ni rien d'autre de ce genre, mais uniquement sur les caractéristiques géologiques du sous-sol. L'intendance suivra (y compris les transports, donc, soit un quart du CO2 émis qui échappera à la capture).

Cet homme est un héros.

D'autant que les sites favorables (des gisements de gaz épuisés) ne sont pas légion. Pour mémoire, une poignée en France, un peu en Italie, aux Pays-Bas, et en offshore, surtout en Mer du Nord (mets vite ton ciré mon chéri, l'hélico est là). Sinon, on peut préférer le M-O (Irak, Iran, Syrie, prends vite ta kalach mon chéri, le panzer est là).

Le projet a donc été un succès, et l'idée abandonnée.

Quand à installer des surfaces réfléchissantes aux pôles... comment dire .... 🤡

 

Link to comment
Share on other sites

On va trouver par génie génétique un lichen blanc qui envahira tout seul des millions de kilomètres carrés sans qu'on ait besoin pour l'installer de payer du personnel aux salaires suisses.

 

Le mieux est d'enlever du gaz carbonique dans l'air. C'est simple :

- On chauffe du calcaire pour le transformer en chaux vive

- Cette chaux vive laissée à l'air fixe le CO² pour reformer du calcaire, que l'on rechauffe, etc. 

Là, tu devrais feindre de croire que je suis sérieux. 

 

 

Climat. Deux régions du globe sont désormais inhabitables pour l’Homme (msn.com)

 

Pendant ce temps certains font venir de Chine les objets nécessaires à leurs loisirs ! 

 

 

Edited by Albuquerque
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Dans Nature, une étude originale tente de chiffrer les morts en proportion du CO2 émis.

D. Bressler (Columbia Univ.) calcule que pour un peu moins de 4.5 tonnes de CO2 émis, une personne va mourir prématurément des conséquences du réchauffement climatique (tous les détails du calcul sont fournis dans l'article). Cette quantité correspond à peu près à ce qu'émettent en moyenne 3.5 Etasuniens au cours de leur vie. Le calcul est prudent, et probablement sous-estimé.

Eliminer les émissions de gas à effet de serre en 2050 (objectif des Accords de Paris) sauverait près de 75 millions de vies dans le monde du XXIème siècle.

Link to comment
Share on other sites

Je viens de voir que ce salaud de Réveilleur nous trouve 72 millions de tonnes d'uranium à 260 dollars la livre. Du coup ça ne fait plus comme avec 5 millions de tonnes à 130 dollars, 46 ppm de CO² évitables dans l'atmosphère, mais carrément 640 ppm. Tudieu ! 

Edited by Albuquerque
Link to comment
Share on other sites

Le 27/07/2021 à 18:17, Albuquerque a dit :

On va trouver par génie génétique un lichen blanc qui envahira tout seul des millions de kilomètres carrés

 

Après "Mars la Rouge", "Mars la Bleue" et "Mars la Verte", découvrez le dernier chef d'œuvre SF de Robinson : "Terre la Blanche"!

 

:D

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 25/07/2021 à 19:21, Pyrene a dit :

Une étude citée par le Guardian indique que la Chine, la Russie, le Brésil et l'Australie sont actuellement sur une trajectoire de réchauffement de cinq degrés. Ces pays font partie du G20, qui est responsable de 85% des émissions de CO2. Le G20 s'est séparé la semaine dernière à Naples sans accord sur une politique climatique cohérente.

Dans un monde à cinq degrés de plus que l'époque préindustrielle, un quart de la population mondiale serait exposé à au moins un mois de sécheresse extrême, les forêts tropicales disparaitraient, et le niveau marin monterait considérablement. La fonte du permafrost libèrerait du méthane en quantité, aggravant la situation

on est encore loin des 5°C mais ce qui se passe actuellement en Italie, Grèce, Turquie est très inquiétant, sans parler de l'aberrante "goutte froide" qui sévit sur la France depuis plus de 3 mois ! le ralentissement des activités astro est spectaculaire et franchement j'ai revu sérieusement à la baisse mes investissements dans ce domaine.

Link to comment
Share on other sites

Ma foi je ne me plains pas de la douceur de l'été. Je suis brokhétophile.

Une centrale thermique turque est menacée par l'incendie avec ses milliers de tonnes de charbon en stock.

Les écologistes ne connaissent plus leur métier. Ils devraient déjà être en train de clamer : "Et si c'était une centrale nucléaire, hein ? Hein ?  Si c'était une centrale nucléaire ?" 

 

Edited by Albuquerque
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Albuquerque a dit :

Les écologistes ne connaissent plus leur métier. Ils devraient déjà être en train de clamer : "Et si c'était une centrale nucléaire, hein ? Hein ?  Si c'était une centrale nucléaire ?" 

 

Hé, ho, on se calme ! Nous sommes au mois d'août pardi. Les écologistes sont en vacances avec un repos bien mérité, les pauvres. Ils ont bossé comme des malades avec le virus, la campagne, les vaccins. Autant d'inconnus pour eux, mais le "devoir" d'être au devant de la scène, dès fois que ...

 

Ney

 

PS : L'attention du lecteur est attirée sur la nécessité de lire ce commentaire à tout le moins au troisième degré.

  • J'aime 1
  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, polorider a dit :

C'est bien la première fois que Gogole me dit "aucun résultat trouvé" :D. @Albuquerque peux-tu me donner la définition de ce mot? Merci

Bonsoir @polorider,

 

Il ne m'est arrivé qu'une seule fois d'entendre parler de Hétophile. C'est dans un texte rédigé par Rufus d'Éphèse et publié dans sa traduction française en 1879 par l'imprimerie nationale avec autorisation du Gouvernement. C'est ici. La lecture vaut son pesant de cacahuètes, surprenant que des contemporains y fassent toujours référence.

 

Quant à Brok c'est un PNJ de World ot Warcraft de niveau 35 et trouvable dans le Mont Hygal.

 

Combiner ces deux personnages me demeure cependant hermétique.

 

Ney

 

Edited by 22Ney44
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Albuquerque a dit :

βροχετόϛ, pluie

Par translittération, j'aurais davantage compris que vous soyez  brochetósphile plus que adepte de la brokhétophilie

 

Affaire d'approche différente sans doute.

 

ney

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, 22Ney44 a dit :

Il ne m'est arrivé qu'une seule fois d'entendre parler de Hétophile. C'est dans un texte rédigé par Rufus d'Éphèse et publié dans sa traduction française en 1879 par l'imprimerie nationale avec autorisation du Gouvernement. C'est ici. La lecture vaut son pesant de cacahuètes

 

:roflmao:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, 22Ney44 a dit :

Par translittération, j'aurais davantage compris que vous soyez  brochetósphile plus que adepte de la brokhétophilie

 

Affaire d'approche différente sans doute.

 

ney

 

C'était pour éviter d'être confondu avec un amateur de quenelles. 

  • Merci / Quelle qualité! 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 26/07/2021 à 22:47, Albuquerque a dit :

Alors là charpy je suis épaté par l'emploi de la théorie libérale la plus caricaturale pour justifier l'abandon de ce qui te déplaît et le soutien à ce qui te botte.

 

Toujours coller une étiquette ranger dans une case : libéralibéral, écolo, polpot.

Et toujours se placer en opposition 

Citation

Sapristi, tu veux me rendre communiste ?

 

Quand a parler de complexité...

Citation

Je ne sais pas comment on s'est débrouillé pour monter une industrie nucléaire, moins complexe peut-être

 

la premiere remarque n'est qu'un argument contre le tiens à savoir que les ENR vont nous ruiner...

Faut regarder un peu plus finement et au kw produit ce sont les moins chères... apres effectivement ce qui est ruineux c'est le stockage pour en avoir a volonté mais pas la production.

Si les enr se développent tant aux usa et notamment en californie ou il y a soleil et evnt a foison c'est par ce que c'est pas cher (et pourtant ils n'ont pas la main aussi lourde que nous sur la taxation des carburants et des émissions de co2).

 

Donc si on veut faire une vraie transition vers les enr

Primo il faut installer des moyens de production permettant de couvrir largement plus que nos besoin (intermitence oblige). Ca c'est la partie facile car on sait faire et les coûts baissent, et pourtant on tarde a  la mettre en oeuvre.

Deuxio il faut installer de quoi stocker. Ça  c'est la partie difficile qu'on ne sait pas encore bien faire (ve et smartgrid prennent tout leur sens dans ce contexte). le nucleaire peut nous servir a boucher les trous de production en attendant le déploiement du stockage. Ce serait donc juste une énergie de transition pour pas relancer les centrales a gaz ou a charbon à chaque passage nuageux sans vent.

 

 

Pour ce qui est de la simplicité des installations, laisse moi rire! je me suis monté (a 2) ma centrale solaire et je suis en train pour l'éolienne, y compris le stockage a partir de vielles batteries de mia démontées, triées, réassemblées... c'est a la portée d'une personne qui s'y intéresse et surtout qui sait appliquer des règles de sécu électriques (450v dc, 200A/48v en batteries, faut pas déconner sinon ca fait des étincelles).

 

Combien il faut d'ingénieurs et chercheurs pour concevoir, superviser le montage et conduire la production d'une centrale nuc? (Sans parler du combustible ni des déchets!)

Taishain 1 et 2 c'est 15 000 personnes sur le chantier dont 200 ingénieurs francais!

 

J'attends avec impatience que tu me montre ta centrale nucléaire perso (loin de chez moi svp) et je suis meme pret a te payer ta premiere livre d'uranium a 260$ (il en faudra surement un peu plus pour atteidre la criticité)

Link to comment
Share on other sites

Dans Nature Climate Change, des considérations sur l'avenir incertain de l'AMOC. Ce sigle hermétique ne doit rien à Rufus d'Ephèse, mais fait référence à l'Atlantic Meridional Overturning Circulation, c-à-d ce qui nous garantit la douceur apportée par le Gulf Stream. Cette circulation est déjà à son plus faible depuis au moins 1600 ans, mais pourrait approcher d'un point de non-retour (le Guardian image cette idée en citant une chaise qu'on renverse, on passe d'un système stable à un autre inconnu, avec à la fois une position et une stabilité différentes).

Sommairement, le déclencheur de la circulation est habituellement l'eau froide, dense et salée de l'Arctique qui sombre vers les profondeurs, entraînant des contre-courants de surface. Les fontes actuelles autour du Groenland apportent au contraire des eaux douces et moins froides, qui déstabilisent le système.

On pense immédiatement aux conséquences sur notre propre climat en Europe de l'Ouest, mais elles vont bien au-delà, impactant les systèmes de pluies africain, indien ou sud-américain, favorisant les tempêtes en Europe ou la montée des eaux sur les côtes Est-américaines. L'impact irait jusqu'à aggraver les dégâts dans la forêt amazonienne ou sur la calotte glaciaire Antarctique.

ocean-current-system-s.thumb.jpg.0c9ea274e397d345fcbd2fd13a0a977b.jpg

Crédit : TiPES/HP

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, charpy a dit :

J'attends avec impatience que tu me montres ta centrale nucléaire perso (loin de chez moi svp) et je suis même prêt à te payer ta première livre d'uranium a 260$ (il en faudra sûrement un peu plus pour atteindre la criticité)

 

Six fautes corrigées dans cette seule phrase.

Encore que les accents circonflexes omis puissent passer pour l'application de l'orthographe rectifiée. Le mépris de l'orthographe (tu n'es pas comparable à snake59) n'est que l'expression du dédain général pour ce qui ne plaît pas, du j'enairienàfoutrisme, un symptôme d'autoritarisme.

Je n'avais pas compris que l'essentiel est de produire son énergie chez soi en se contentant de ce qu'on pourra y produire. C'est la seule explication que je vois à une citation sans cela ridicule.

Quand on me dit qu'une chose importante, voire essentielle, ne peut déboucher parce que des entrepreneurs n'y trouveront pas de profit rapide, je maintiens que c'est du libéralisme poussé au point d'ignorer qu'existent état et collectivité. A ce stade la discussion est close. C'est aussi fin que décréter le nucléaire impossible puisqu'il n'est pas assurable, comme font d'autres, ce qui sous-entend évidemment : par des compagnies d'assurances. Il est possible qu'il ne s'agisse d'ailleurs pas de libéraux purs et durs, mais d'antinucs qui ont trouvé commode d'avoir un argument à l'occasion.

Tu n'as pas envie de nucléaire, sans que je sois bien certain que ce soit pour des raisons de sécurité ; je n'ai pas envie de la vie qu'ouvrent tes préférences. 

Mais non, tu n'es pas Polpot ; il n'y a pas encore de rouleaux-compresseurs électriques. 

Edited by Albuquerque
  • Gné? 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Albuquerque a dit :

 

Six fautes corrigées dans cette seule phrase.

Encore que les accents circonflexes omis puissent passer pour l'application de l'orthographe rectifiée. Le mépris de l'orthographe (tu n'es pas comparable à snake59) n'est que l'expression du dédain général pour ce qui ne plaît pas, du j'enairienàfoutrisme, un symptôme d'autoritarisme.

Je n'avais pas compris que l'essentiel est de produire son énergie chez soi en se contentant de ce qu'on pourra y produire. C'est la seule explication que je vois à une citation sans cela ridicule.

Quand on me dit qu'une chose importante, voire essentielle, ne peut déboucher parce que des entrepreneurs n'y trouveront pas de profit rapide, je maintiens que c'est du libéralisme poussé au point d'ignorer qu'existent état et collectivité. A ce stade la discussion est close. C'est aussi fin que décréter le nucléaire impossible puisqu'il n'est pas assurable, comme font d'autres, ce qui sous-entend évidemment : par des compagnies d'assurances. Il est possible qu'il ne s'agisse d'ailleurs pas de libéraux purs et durs, mais d'antinucs qui ont trouvé commode d'avoir un argument à l'occasion.

Tu n'as pas envie de nucléaire, sans que je sois bien certain que ce soit pour des raisons de sécurité ; je n'ai pas envie de la vie qu'ouvrent tes préférences. 

Mais non, tu n'es pas Polpot ; il n'y a pas encore de rouleaux-compresseurs électriques. 

🤣🤣 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.