fred-burgeot

Mars 2018 : bilan en dessins

Messages recommandés

Salut à tous,

 

je précise l'intitulé : c'est un bilan partiel puisqu'il s'arrête fin août ; et puis le terme de "bilan" ne doit pas être perçu comme quelque-chose d'ambitieux, il consiste juste en un relevé des changements constatés entre mes différents dessins.

 

Disons-le clairement, l’opposition 2018 n’a pas été telle qu’on l’espérait : on attendait de pouvoir contempler Mars avec un luxe de détails, mais dès début juin la tempête est venue jouer les rabat-joie et a fait chuter (voire a annulé) le contraste des taches d’albédo. Du coup, le bilan porte davantage sur les effets de la tempête que sur les petits détails du sol martien qui seront souvent restés timides.

Autour de la date d’opposition le globe est demeuré vide de taches d’albédo, sauf si l’on avait un filtre rouge sous la main, dont l’effet est assez miraculeux. Non pas que le contraste devienne fort grâce à lui, mais il est rehaussé et les contours des formes qui apparaissent dans l’image sont plus nets. Il a également comme effet de réduire la turbulence (on est dans les grandes longueurs d’ondes du spectre visible) et de réduire la dispersion atmosphérique, ce qui est appréciable quand on observe à moins de 20° de hauteur au-dessus de l’horizon.

 

Tous les dessins sont faits au T406 à 600X en bino et filtre rouge RG610. Sur Mars, je n’ai jamais eu intérêt à descendre en grossissement, même quand j’observais bas.

Ceux qui sont faits depuis chez moi en Vendée ont été réalisés avec un seeing correct, quand c’était trop mauvais je ne faisais pas de dessin.

A Ténérife (deuxième quinzaine de juillet) j’ai eu un seeing excellent quand je m’installais à proximité de l’observatoire d’Izana. Les 20° supplémentaires de hauteur dans le ciel ont aussi bien aidé…

En Afrique du Sud sur la première quinzaine d’août, seeing très variable, le passage de Mars au zénith n’a pas été une garantie de lisibilité de l’image. J’y ai quand-même eu quelques très belles visions de la planète rouge.

 

Une petite photo du spot à Ténérife, à 2240m. En haut, la vue vers Izana à l'est ; en bas la vue dans la direction opposée, vers le volcan Teide à l'ouest. On voit aussi un bout de mer de nuages en contrebas, vers le nord. Le flux majoritairement de nord arrive de l'océan et remonte le relief jusqu'à atteindre le spot en question, ça explique sûrement la qualité du seeing ici.

5bb9ea90b594f_CorraldelNino.jpg.e39a9d52c16889510073e97da39d4359.jpg

 

Une photo d'Afrique du Sud, prise lors d'une ballade du soir près de la ferme astro de Hottie ; ambiance savane. La nuit arrive, les prédateurs se préparent... :)

RSA.jpg.03df4b3f117adbb03e772d00f19cd008.jpg

 

Voilà une planche avec tous mes dessins 2018, depuis le 10 février jusqu’à fin août.

Les tailles des globes sont à l’échelle. J’ai juste précisé la date, la longitude du méridien central, et l’endroit (quand rien n’est précisé, c’est depuis chez moi en Vendée).

En cliquant dessus elle devrait s'afficher en plus grand.

 

planche.thumb.jpg.4a4a29fa0a9c1cb796f22596a0a169a8.jpg

 

De fin juin à mi juillet, on voit bien les effets de la tempête, avec un contraste très faible et un globe presque sans détails, malgré le filtre rouge. Et puis vers la fin juillet, la tempête se calme, la poussière commence à se déposer par endroits, le contraste remonte, mais le filtre rouge demeure tout de même indispensable pour mieux voir.

 

Les effets de la tempête :

 

Visibilité de Valles Marineris

D’habitude, on localise le célèbre canyon grâce à Tithonius Lacus et au segment sombre qui le relie à Aurorae Sinus (Agathadaemon). En juillet (à gauche, dessin du 26/07/2018), la poussière a été canalisée dans le canyon et a ainsi révélé la portion de Valles Marineris qui traverse Aurorae Sinus, sous la forme d’un chenal clair coupant Aurorae Sinus en deux morceaux (flèche sur mon dessin). Sur l’image de la sonde Mars Orbiter de 2014, on voit un fin chenal clair à cet emplacement, mais j’imagine qu’en juillet la poussière l’a rendu plus brillant, voire a donné l’impression de l’élargir en débordant un peu du canyon.

5bb9e74457a20_vallesmarineris.jpg.ea58c075f736a50818bcd98e65c38a32.jpg

 

Sur mon dessin de 2014 (et sur celui du 4 juin 2016, plus bas), on ne voit pas cette séparation claire.

07-26.jpg.59ffbeb38351b9d4e9e0b579f02822e6.jpg

 

Solis Lacus

Sur le dessin de gauche, Solis Lacus et les formations environnantes semblent s’être soudés pour prendre la forme de cette grosse masse sombre. La tempête se trouve juste à gauche sur le dessin, elle commence donc à transformer aussi l’aspect de Solis Lacus. Entre cette formation et Mare Sirenum, un bourgeon clair a émergé, c’est le début d’un autre foyer de tempête.

Un mois plus tard, sur le dessin de droite, le pourtour de Solis Lacus a retrouvé un aspect plus proche de la normale.

06-21.jpg.06743e7e626156ab07aef3c00690b5da.jpg

 

Syrtis Major

Le 24 avril 2018 (à gauche, 10,4’’ d’arc) la grande Syrte a sa forme classique, tout comme sur le dessin de 2016 à droite. Dessin central : dans le courant du mois d’août, alors que la tempête a cessé (mais qu’il y a encore de la poussière en suspension), Syrtis Major s’est amincie sur ses flancs ouest et est, Deltoton Sinus (flèche noire) se résume à une tache noire isolée au lieu d’être classiquement intégrée à la masse de Syrtis Major, comme sur le dessin de droite.

La zone qui correspond à la connexion entre Sinus Sabaeus et Mare Serpentis a aussi considérablement changé depuis 2016, Deucalionis Regio est plus foncée ce qui donne l’impression que Sinus Sabaeus s’est élargi (flèche rouge).

08-07.jpg.008042187172367021407c67b846afcf.jpg

 

Margaritifer Sinus

Sur le dessin de droite en 2016, Oxia Palus (flèche) est dans le prolongement de Margaritifer Sinus et forme une pointe dirigée vers le nord. C’est l’aspect habituel de ce secteur. Sur celui du centre début août 2018 après passage de la tempête, il y a une interruption entre Margaritifier Sinus et Oxia Palus, ce dernier paraissant maintenant faire partie de Niliacus Lacus au nord et formant une pointe dirigée vers le sud cette fois.

Le dessin de gauche, croqué en pleine tempête, est là pour montrer la différence de contraste avec le dessin du centre à quasi un mois d'intervalle (avec un filtre rouge dans les deux cas).

08-04.jpg.6dd4c7dcf68d3dcf3753acc9a7a7ad47.jpg

 

Mare Cimmerum

Sur le dessin de gauche, la tempête est encore active, elle masque une bonne partie de Mare Cimmerium dont il ne reste de visible qu’une portion en forme de poire (flèche noire).

A droite, début août, cette mer a retrouvé sa physionomie habituelle.

A gauche on remarque également la disparition d’une partie de Mare Tyrrhenum (flèche rouge) et que la calotte (ou en tout cas pour sa portion diurne) est presque entièrement recouverte par de la poussière.

07-09.jpg.d50d62f4aa764ebd89b93492342fcdb4.jpg

 

A toutes fins utiles je mets un lien vers une carte pour s’y retrouver dans les noms de formations que j’ai mentionnées :

http://alpo-j.asahikawa-med.ac.jp/kk07/m070515r.htm

 

Celui vers mon post sur Mars à Ténérife :

http://www.astrosurf.com/topic/120632-mars-depuis-ténérife/

 

Et vers le récit sur l’observation en Afrique du Sud :

 

https://www.webastro.net/forums/topic/166456-afrique-du-sud-1-bilan-et-dessins-de-nébuleuses/

 

Sinon, Mars ça continue :) , vendredi soir les images étaient tout à fait exploitables, malgré les 'seulement' 15'' d'arc.

 

Fred.

  • Merci / Quelle qualité! 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Superbe travail! 

 

C'est de l'Antoniadi... en couleurs. :)

 

Bravo!

Claude

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un travail sublime ! Riche en informations, d'intérêt même scientifique...Bravo Fred, c'est du grand art ce que tu proposes là...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Merci Claude, c'est un joli compliment ;)

Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai lu son livre "la planète Mars"...

 

Merci Gildas ; disons que c'est du relevé, du constat sur les macro formations, alors on reste modeste :) 

Autant la disparition d'une formation sombre peut s'expliquer par une occultation par un nuage de poussière, autant il est plus dur de comprendre l'apparition de formations sombres là où il n'y en avait pas auparavant. De la poussière enlevée par le vent, dévoilant ainsi le sol sombre sous-jacent ?

En tout cas, même sans essayer de faire de la Science, c'est toujours excitant de constater des changements, ça titille la curiosité, ça donne envie de comprendre et c'est aussi pour ça qu'on fait de l'astro, sinon on ferait autre-chose.

 

Fred.

Modifié par fred-burgeot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que dire ? C'est tout simplement magistral. Au-delà de la beauté des dessins et de la richesse des détails relevés (même en période dite "défavorable"), ton travail rend bien compte de l'évolution de la tempête avec une retranscription quand même ultra-fine des événements météo. Impressionnant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Fred,

Merci pour ce coup de maître. C'est franchement impressionnant. C'est non seulement beau mais d'une relevence scientifique.

Astronomicalement
José

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbes dessins et j'adore le compte rendu des variations de détails à cause de la météo locale. Merci et bravo! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Fred,

 

Pour la planche des dessins successifs, c'est une APOD assurée !

Une de plus...

 

Bertrand

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Impressionnant !

 

On suit avec intérêt l'évolution saisonnière de la planète, avec pour commencer le début de printemps austral sur Mars dans les dessins de février à avril, où la calotte australe sort de l'ombre, ensuite je me demande si la réduction de la calotte n'est pas d'une certaine manière compensée par le basculement de l'axe de rotation à l'approche du solstice, c'est en tout cas conforme à ce que j'ai simulé sur Calsky.

 

Mais au-delà, on voit bien qu'avec un 300 ou un 400 il y a moyen de suivre des évolutions des formes d'albédo, même si une confirmation par des photos serait un plus.

Quant à la tempête, elle a fait vraiment mal, et dans mes petits instruments je n'ai guère vu plus que la calotte glaciaire jusqu'à mon retour de vacances fin août. Tu as réussi à voir plus mais il aura fallu mettre les moyens.

 

Bravo pour cette planche et pour les explications :1010:

Modifié par Qorche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Zorg et Bertrand !

 

Merci aussi Qorche pour ta contribution.

Il y a 5 heures, Qorche a dit :

ensuite je me demande si la réduction de la calotte n'est pas d'une certaine manière compensée par le basculement de l'axe de rotation à l'approche du solstice

C'est sûr que le basculement compense ou au contraire amplifie la réduction de la calotte, ça dépend des moments...

 

Il y a 5 heures, Qorche a dit :

Mais au-delà, on voit bien qu'avec un 300 ou un 400 il y a moyen de suivre des évolutions des formes d'albédo, même si une confirmation par des photos serait un plus.

Que voudrais-tu voir confirmé par des photos ?

 

Il y a 5 heures, Qorche a dit :

Quant à la tempête, elle a fait vraiment mal, et dans mes petits instruments je n'ai guère vu plus que la calotte glaciaire jusqu'à mon retour de vacances fin août. Tu as réussi à voir plus mais il aura fallu mettre les moyens.

Comme dit, un filtre rouge a fait des miracles, même ici en France métropolitaine. Et même encore maintenant. Vendredi dernier j'ai fait un dessin, malgré la faible hauteur et le diamètre de Mars qui diminue il y avait de quoi faire...mais avec ce fameux filtre rouge.

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Fred !

 

magnifique et impressionnant travail !!! La qualité esthétique et scientifique ne s'affiche pas au détriment de la quantité !

Et comme le dit Fabrice en face (sans rentrer dans le débat de la "vraie" astro ou pas) c'est intéressant de collecter suffisamment de données pour faire le lien entre observation et interprétation. Travail motivant s'il en est, mais perso au-delà de mes moyens techniques, scientifiques ou même d'emploi du temps.

De mon côté je ne comprends pas trop, je n'ai pas réussi de tout l'été (hier soir inclus) à tirer de Mars au 300 une image potable, en tout cas au moins aussi riche ou esthétique que celles à la 80ED / FC-100 ! Pourtant l'aspect d'étoiles, de NP ou de globulaires montre que la collim est bonne, probablement perfectible. Je ne vois qu'une masse brunâtre sur un disque orangé bouillonnant. Faudrait qu'elle soit plus haute ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, fred-burgeot a dit :

Que voudrais-tu voir confirmé par des photos ?

C'est plus pour ouvrir un sujet d'investigation sur l'éclaircissement de Valles Marineris et les altérations sur Maragaritifer et Syrtis Major en faisant une recherche sur Astrobin.

 

Il y a 18 heures, fred-burgeot a dit :

Comme dit, un filtre rouge a fait des miracles, même ici en France métropolitaine. Et même encore maintenant. Vendredi dernier j'ai fait un dessin, malgré la faible hauteur et le diamètre de Mars qui diminue il y avait de quoi faire...mais avec ce fameux filtre rouge.

Le filtre rouge est très spécialisé formes d'albédo et plutôt réservé à des grands diamètres - j'ai déjà essayé au 300 mais pas sur Mars.

 

Le filtre orange passe mieux sur les petits diamètres et n'efface pas les calottes polaires. Sinon en temps normal (hors tempête de poussière) j'aime bien observer Mars avec un filtre jaune car le résultat est très équilibré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, etoilesdesecrins a dit :

De mon côté je ne comprends pas trop, je n'ai pas réussi de tout l'été (hier soir inclus) à tirer de Mars au 300 une image potable, en tout cas au moins aussi riche ou esthétique que celles à la 80ED / FC-100 !

 

Salut Etoiles,

étonnant que tu n'aies pas eu mieux qu'avec ta L100...

Merci d'avoir pris le temps de mettre un commentaire ici :)

 

Qorche, habituellement je préfère Mars sans filtre du tout. Mais là le filtre rouge apportait vraiment un plus incontestable.

Il y a 4 heures, Qorche a dit :

C'est plus pour ouvrir un sujet d'investigation sur l'éclaircissement de Valles Marineris et les altérations sur Maragaritifer et Syrtis Major en faisant une recherche sur Astrobin.

Mes dessins sont faits avec un bon degré de certitude, d'autant plus que là il s'agit de "macro-formations", surtout sur un disque martien à plus de 20'' d'arc, pas de petites taches à la limite de visibilité. Le Gr était de 600X, et en bino, ça aide quand-même.

Bon, on va chercher des images alors :)

 

Fred.

 

 

Modifié par fred-burgeot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà mon dernier dessin (15,1'' d'arc), de vendredi dernier, à côté d'un autre de fin juillet avec un petit décalage en longitude. Intéressant surtout pour voir la sublimation de la calotte ; la déclinaison terrestre est également très forte actuellement (-15,1°) par rapport à la période d'opposition (-11° fin juillet). Du coup les deux effets se combinent pour nous montrer l'intégralité de la calotte.

L'assombrissement du côté terminateur est maintenant très prégnant.

 

Marga-3mois.jpg.2c31ae0f6b3669296dc0072680e472ad.jpg

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo c’est superbe !! 

Faut vraiment que je m’achete Un filtre rouge , j’ai du mal avec mars mais je persévère 😉

 

encore bravo , je suis Fan !!

 

Thierry

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Thierry,

 

merci pour ton commentaire !

Le filtre rouge donne vraiment un aspect artificiel à Mars, mais il a des atouts : rehausse le contraste des 'mers' de Mars, diminue la turbu, réduit beaucoup la dispersion atmo.

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour faire suite à la discussion avec Qorche, voilà quelques images :

 

Syrtis Majors, image de notre Christophe Pellier national du 10 août :

SM-chris.png.b110f519b1946135c316b9712f2483ea.png

 

Valles Marineris, image de Javier Beltran du même jour que mon dessin, en Espagne :

valles.jpg.1359210dee8604b6b80b9262a9450223.jpg

 

Margaritifer Sinus, image d'un brésilien, Morales, à quelques jours d'intervalle :

margaritifer-morales.jpg.90273e8460720b763e57811e9d3de6df.jpg

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Fred, 

 

Tes dessins de Mars sont fantastiques ! Quel travail ! 

 

Je trouve que tes dessins servent plutôt à confirmer les détails flous des photos 😁.

 

Merci du partage ! 

Daniel 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Daniel !

Le 12/10/2018 à 11:19, Daniel Rosier a dit :

Je trouve que tes dessins servent plutôt à confirmer les détails flous des photos

 

🤣 tu provoques ;)

 

Fred.

 

  • Comme je me gausse! 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.