Jump to content

Coulure sur capteur ASI2600MC ! Help !


Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Très belle nuit dernière. Je fini par faire mes et là bam! Grosse tâche sur un bord du flat... La tâche est bien net donc je regarde le capteur... Je constate plusieurs coulures provenant du bord du capteur dont une qui déborde sur la partie sensible responsable de la tâche! Ca s'est passé cette nuit puisque je fait des flats à chaque sortie.

Condensation? Je met systématiquement en service l'antidew heater.

Si quelqu'un a déjà eu ce souci, je le remercie d'avance de me dire ce qu'il a fait, ses conseils... Est-ce que c'est grave au point de faire jouer la garantie commerciale... Merci!

IMG_2600mccoulure.thumb.png.532ede889fded0aefc8b8ccd6a194cb8.png

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Oui j'ai eu cela sur une ASI1600 mm pro pendant le précédent confinement.

Après discussion avec le vendeur (difficile de faire reconnaître le problème...), c'était retour aux fournisseurs pour être dans les clous de la garantie.

 

J'ai opté, impatient, pour un nettoyage du capteur par moi même. J'avais déjà fait cela pour un APN d'occasion mais bon, serrage des fesses tout de même.

 

Premier nettoyage, les coulures sont partis mais j'ai laissé des poussières visibles.

Deuxième, retour à un état équivalent au neuf au niveau des flats.

 

Ce qui m’embête, c'est que je ne vois pas d'où viennent ces coulures.

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci @ursus pour ton retour d'expérience!

Moi j'ai l'impression que ce n'est pas directement sur le capteur mais sur la vitre juste devant, pas la fenêtre IR-cut, la vitre vraiment juste devant le capteur.

La bonne nouvelle, je m'en doutais un peu mais je préférais faire le test avant, c'est que ça ne se voit pas après traitement.

La décision va être difficile:

1. Je fais rien

2. Je la nettoie moi-même (j'ai la caméra depuis septembre commandé en juillet 2020, garantie 2 ans)

3. Je la renvoie en sav : je ne sais pas encore combien ça va me couter s'il conteste que ce na relève pas de la garantie + pas d'astrophoto pendant combien de mois en cette période particulière qui plus est?

 

Ce qui m'inquiète le plus c'est que ça s’aggrave et qua ça finisse par devenir plus gênant....

Edited by toyof
Link to post
Share on other sites

Alors je vais parler en tant que revendeur et de mon expérience sur certain SAV.
1 - Un retour pour ce souci ça se fait oui.
2 - Si le problème est sous la vitre, ton revendeur la fera expédier en SAV et la plus part du temps c'est direction la Chine. Mon dernier SAV à mis 1 moi et demi pour une tache ronde sur le capteur.
3 - si tu le fais toi même, le jour ou tu as un autre souci plus grâve ... ben si ça se voit pas que tu as ouvert tu n'en parles pas MDR!

 

Pour ma part j'avais remplacé la caméra de mon client à neuf pour éviter les délais. La caméra m'a été ensuite retourné après 1 mois nettoyée et ré emballé à neuf sortie de l'usine ZWO.
Tout c'est bien passé... faut être patient c'est tout.

Bon Ciel

  • J'aime 2
  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, toyof a dit :

2. Je la nettoie moi-même (j'ai la caméra depuis septembre commandé en juillet 2021, garantie 2 ans)

Heueueueu ! Je suis tant que ça en retard sur tout le monde ? Depuis ce matin je suis encore qu'au 14 avril 2021. Fouïaïa, il y en a qui ont déjà dépassé juillet 2021, il va falloir que je me dépêche pour rattraper mon retard ! :lol:

 

Ney

 

Edited by 22Ney44
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Bon voila, j'ai pris ma décision. J'ai renvoyé la cam en SAV... Première étape qui j'espère sera la dernière chez OU à Colmar... Le ciel est incroyable en ce moment... Ça va être dur cette séparation... 🥺

Link to post
Share on other sites

C'était certainement la meilleure décision a prendre. Tu n’as pas un petit APN en attendant ? Ou sinon t'en acheté un que tu revendras au même prix dans 2 mois si vraiment tu veux imager ;) 

Link to post
Share on other sites

C'est étrange cette histoire de coulures car j'ai un copain à qui s'est arrivé récemment, également sur une 2600MC :

1594902621_Coulurescapteur2600.jpg.4c0abcf72551b1e5f48426165251b6b9.jpg

 

Il m'a envoyé un message avec la photo de la coulure et se demandait quoi faire. Finalement, 2h après ce premier message, il m'informait qu'il n'avait pas eu la patience d'attendre et qu'il avait démonté la caméra pour nettoyer le capteur. La coulure était bien sur le capteur :

1995338683_Coulurescapteur26002.jpg.92bfebffefbd817f68860269d58b2eb2.jpg

 

Durant l'intervention, il en a profité pour régénérer les pastilles de dessicant.

 

Démonter sa caméra, c'est prendre un risque. Si la caméra est encore sous garantie, la prudence est de retourner la caméra au SAV ! Mais ça peut durer un certain temps, surtout si elle repars en Chine. Je ne sais pas quelle est la durée de réactivité chez ZWO.

 

Link to post
Share on other sites

Merci @Discret68 pour le partage. Sur la photo que tu montres, les coulures ressemblent furieusement aux miennes.

 

Il y a 6 heures, Drase a dit :

C'était certainement la meilleure décision a prendre.

Merci @Drase

 

Il y a 6 heures, Drase a dit :

Tu n’as pas un petit APN en attendant ? Ou sinon t'en acheté un que tu revendras au même prix dans 2 mois si vraiment tu veux imager ;) 

Je vais voir... On va déjà attendre le premier retour d'OU. Vu ce qu'a remonté @Discret68, ça va peut-être être à leur main et ne devront pas renvoyer en Chine... Si c'est le cas, ça ne devrait pas durer très longtemps...

Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Discret68 a dit :

C'est étrange cette histoire de coulures car j'ai un copain à qui s'est arrivé récemment, également sur une 2600MC :

 

C'est du givre qui s'est déposé sur la vitre du capteur et a provoqué un dépôt en séchant.

C'était relativement courant sur les CCD, plus rare sur les CMOS.

Ça peut arriver notamment si on descend la température de consigne trop rapidement, généralement moi je la descend par paliers, genre +10°, puis 0°, puis -10°.

A l'époque où je modifiais des Webcam longue pose refroidies par Peltier, je montais 2 ailettes de cuivre de chaque côté de la vitre du capteur pour qu'elles piègent le givre à la place de la vitre, ce qui était également courant sur des CCD du commerce.

L'autre point c'est de fermer la caméra avec un sèche-cheveux afin que l'atmosphère interne au capteur soit la plus sèche possible, et le dessicant qui est monté dedans est aussi là pour ça, mais il faut le réactiver régulièrement sur un radiateur par exemple.

D'autres solutions étaient un caisson étanche sous atmosphère avec un gaz neutre.

Aujourd'hui toutes ces méthodes se sont un peu perdues :)

Ouvrir et nettoyer la vitre du capteur au Purosol c'est pas trop compliqué, mais effectivement faut pas que ça se voit pour la garantie.

Link to post
Share on other sites

Comme c'est bizarre... Il y a quelques semaines sur le forum ou en face, la vitesse de refroidissement et de réchauffage des capteurs actuels avait été évoquée et les tendances étaient plutôt d'y aller plein pot dans un sens comme dans l'autre. Le justificatif était que l'Asiair n'intégrait pas de gradient de température et que donc, ça ne servait à rien.

Je n'avais pas bien compris en quoi le refroidissement graduel était pénalisant puisqu'il me faut au moins 15 minutes pour lancer une séquence de capture (centrage cible/astrométrie, MAP, calibration du guidage, un petit contrôle sur la première brute), cette étape se fait largement en temps masqué.

Je compatis avec les possesseurs de 2600 touchés par ce problème et il serait intéressant de connaitre leur pratique et d'avoir la position de ZWO sur le sujet.

 

 

Edited by krotdebouk
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Colmic a dit :

 

C'est du givre qui s'est déposé sur la vitre du capteur et a provoqué un dépôt en séchant.

C'était relativement courant sur les CCD, plus rare sur les CMOS.

Ça peut arriver notamment si on descend la température de consigne trop rapidement, généralement moi je la descend par paliers, genre +10°, puis 0°, puis -10°.

A l'époque où je modifiais des Webcam longue pose refroidies par Peltier, je montais 2 ailettes de cuivre de chaque côté de la vitre du capteur pour qu'elles piègent le givre à la place de la vitre, ce qui était également courant sur des CCD du commerce.

L'autre point c'est de fermer la caméra avec un sèche-cheveux afin que l'atmosphère interne au capteur soit la plus sèche possible, et le dessicant qui est monté dedans est aussi là pour ça, mais il faut le réactiver régulièrement sur un radiateur par exemple.

D'autres solutions étaient un caisson étanche sous atmosphère avec un gaz neutre.

Aujourd'hui toutes ces méthodes se sont un peu perdues :)

Ouvrir et nettoyer la vitre du capteur au Purosol c'est pas trop compliqué, mais effectivement faut pas que ça se voit pour la garantie.

 

Le givre, c'est aussi l'histoire que m'a sorti le vendeur de la caméra... pourtant le givre ce n'est que de l'eau gelée provenant de la vapeur d'eau existante... Aucun raison d'avoir des marques, aussi importantes, lorsque l'eau s'évapore.

 

En nettoyant le capteur, j'avais plus le sentiment d'avoir un produit collant, gluant comme une résine, une polymère, une colle. Bref, c'est quelque chose qui a coulé et ce n'est pas l'eau.

C'est parti avec du "Purosol" mais pas si facilement que cela.  J'ai utilisé une  petite dizaine de "Sensor Swab" pour enlever cette cochonnerie bien collante et qui ne s'est pas dissoute facilement.

 

thumbnail?appid=YMailNorrin&downloadWhen

thumbnail?appid=YMailNorrin&downloadWhen
 
et le flat correspondant:
thumbnail?appid=YMailNorrin&downloadWhen
 
 
Effectivement, fermer le capteur sous un gaz neutre et sec, argon ou azote serait top!  Un chimiste ou un soudeur aurait cela.
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, ursus a dit :

En nettoyant le capteur, j'avais plus le sentiment d'avoir un produit collant, gluant comme une résine, une polymère, une colle. Bref, c'est quelque chose qui a coulé et ce n'est pas l'eau.

 

Dans ce cas, il faudrait regarder du côté de la résistance chauffante de la vitre. Si ça se trouve, cette résistance touche un joint en caoutchouc ou une colle quelconque qui pourrait avoir fondu sous l'effet de la résistance.

Si la caméra était pointée au Zénith, alors il se peut que ça coule sur le capteur... Une piste à suivre.

Moi j'ai déjà vu du givre provoquer des traces, et pas qu'une fois, maintenant si tu dis que c'est collant, ça peut pas être ça.

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Colmic a dit :

 

Dans ce cas, il faudrait regarder du côté de la résistance chauffante de la vitre. Si ça se trouve, cette résistance touche un joint en caoutchouc ou une colle quelconque qui pourrait avoir fondu sous l'effet de la résistance.

Si la caméra était pointée au Zénith, alors il se peut que ça coule sur le capteur... Une piste à suivre.

Moi j'ai déjà vu du givre provoquer des traces, et pas qu'une fois, maintenant si tu dis que c'est collant, ça peut pas être ça.

 

 A l’époque, je n'avais pas de résistance chauffante de la vitre.

 

Visuellement, je n'ai pas vu d'origine  du truc. Pas vue de source.

 

de Cloudynight, ce pourrait être de la silicone

 

 

 

Link to post
Share on other sites

J'ai acquis une 2600MC récemment et maintenant je flippe 😅. Selon ZWO c'est de la graisse silicone ; je cite "   This is silicon grease from underneath the sensor moving onto the glass.  The grease sits between the peltier coooler and the sensor. "  La viscosité de la graisse doit peut-être changer lors de la chauffe du peltier d'où les coulures.


A priori il s'avère assez "simple" de nettoyer (à l'éthanol selon ZWO) sans oublier de régénérer les dessiccants au micro-onde. Par contre petit doute sur l'efficacité du solvant car l'éthanol et les silicones ne sont généralement pas solubles. Il va falloir de l'huile de coude 😁.

Edited by phoque
Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, phoque a dit :

J'ai acquis une 2600MC récemment et maintenant je flippe 😅. Selon ZWO c'est de la graisse silicone ; je cite "   This is silicon grease from underneath the sensor moving onto the glass.  The grease sits between the peltier coooler and the sensor. "  La viscosité de la graisse doit peut-être changer lors de la chauffe du peltier d'où les coulures.


A priori il s'avère assez "simple" de nettoyer (à l'éthanol selon ZWO) sans oublier de régénérer les dessiccants au micro-onde. Par contre petit doute sur l'efficacité du solvant car l'éthanol et les silicones ne sont généralement pas solubles. Il va falloir de l'huile de coude 😁.

 

 

oui "ma" coulure ne se solubilisait pas bien ce qui irait bien avec la silicone.

 

Par contre, comme elle est entre le coté froid du Peltier et le capteur, la graisse est soit à la température ambiante (capteur à l'arrêt) soit au froid (en marche). Je parierais donc plus sur une coulure un jour de "forte chaleur"; le capteur restant à demeure dans un abri.

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, phoque a dit :

tu saurais pas à quelle température max elle a été exposée par hasard ?

 

Pas trop hélas. Je l'ai retrouvé avec les coulures après un long temps entre le 13/09 et le 03/11 (Elle avait passé l'été dans la maison). Il a fait des 30 °C en septembre à l’extérieur.

Je pense bien plus à l’intérieur de l'abris.

 

  • Snif, c'est trop triste 1
Link to post
Share on other sites

Tenez une image un peu plus net de mon problème prise avant que je l'envoie en SAV. J'ai remarqué aussi que sur le bord long opposé un phénomène (entouré en rouge) similaire mais un peu différent s'approche dangereusement de la partie sensible du capteur...

coulures.PNG.58c226c3093b7c8c582c27a31030e916.PNG

 

Moi perso, elle a vu grand max 22°C dans la maison. Jamais exposé à un quelconque rayonnement (même pas le rayonnement solaire)...

 

Je la refroidis généralement à -20°C ce qui demande en moyenne 40 ou 50% de la puissance du Pelletier. Et comme je le disais, je mets systématiquement l'anti-dew heater.

 

En tout cas, merci à tous pour le partage de vos expériences et de vos lecture sur le sujet!

 

  • Snif, c'est trop triste 1
Link to post
Share on other sites

salut

 

mon expérience (sans coulure ni autre problème),  utilisation à -15 degrés, gestion monté/descente sous NINA.

asi 2600mc (depuis 1 ans) : stocké dans le garage, température douce/sec

asi294 mm  (depuis 8 mois) : laissé sur la lunette sous la véranda cet hiver/printemps, pas eu de soucis, il y a eu quelques "bonnes" température

asi1600 mm (2017-2020) vendu : laissé sur la lunette sous la véranda pendant 3 ans, des température à 45 facile, jamais eu de soucis

 

vu ton expérience je vais ranger mon asi294 au frais/sec, mais je n'ai jamais eu de soucis. vice de fabrication de ton coté ?

Link to post
Share on other sites
Le 27/04/2021 à 16:59, Colmic a dit :

fermer la caméra avec un sèche-cheveux afin que l'atmosphère interne au capteur soit la plus sèche possible

Méfiance, l'air chaud peur contenir beaucoup plus d'humidité que l'air froid, c'est donc logiquement le risque d'avoir encore plus d'humidité sur la capteur quand l'air refroidit à l'intérieur de la cam.

 

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, 6ri.l a dit :

Méfiance, l'air chaud peur contenir beaucoup plus d'humidité que l'air froid, c'est donc logiquement le risque d'avoir encore plus d'humidité sur la capteur quand l'air refroidit à l'intérieur de la cam.

 

L'air chaud externe oui, mais le rôle d'un sèche-cheveux à la base c'est quand même bien d'assécher l'environnement direct où il souffle.

Pour retirer la buée d'une lame ou d'un miroir secondaire on utilise également un sèche-cheveux. 

J'ai procédé comme ceci sur des dizaines de webcams refroidies par Peltier à l'époque, ça a toujours très bien fonctionné.

Link to post
Share on other sites

En fait, le sèche cheveux fait évaporer l'eau, qui ensuite se retrouve dans l'air.

mais l'air chaud, extrême ou non, contient plus d'eau que l'air froid.

Je suis souvent confronté a cet aspect de l’hygrométrie dans mon boulot (disons que je travaille des pièces de bois très fines et très sensible à l’hygrométrie), tout le monde pense que l'air chaud est plus sec, alors que c'est en hiver que l'air peut s’assécher très rapidement lors de baisse de la température et causer des dégats sur ces pièce fines de bois. (une fois que le bois a perdu trop d'humidité, il se fend).

 

Mais comme tu le dis, pour enlever de l'humidité, il faut assécher avec de l'air chaud, justement parce-que l'air chaud peut contenir plus d'humidité, l'eau s'évapore dans l'air.

 

Après il y a humidité relative et humidité absolue, mais c'est pas le sujet :)

 

je ne dis pas que ça ne fonctionne pas, je ne l'ai jamais fait, et si je devais le faire je procéderais aussi comme ça. ;)

 

Sinon, puisqu'on parle de capteur sale, j'en profite pour poser une question : quand un capteur d'apn defiltré total (capteur a nu) est sale, on a un risque de rayer la matrice de bayer en le nettoyant? on utilise quoi dans ce cas?

Link to post
Share on other sites

J'y ai pensé à refermer mon capteur sous de l'air chaud mais formellement, Cyril a raison... La lecture d'un diagramme psychométrique te le dis.

 

La quantité d'eau que tu peux mettre dans un volume d'air donnée augmente avec la température et inversement. Pour une masse d'eau contenu dans un volume d'air, ce qui change quand tu augmente la température, c'est l'humidité relative (ie quantité d'eau relative à la quantité maximum pouvant être contenu dans l'air). L'humidité relative diminue quand tu chauffes et inversement.

 

Ceux qui suivent l'humidité de l'air dans la soirée et au cours de la nuit, observent que l'humidité relative augmente petit  à petit au fur et à mesure que la température diminue (et inversement au matin, lorsque le soleil se lève.

L'utilisation d'un sèche cheveux pour retirer la buée joue sur cet effet là: augmenter la température de l'air pour que l'humidité relative de l'air baisse et permette l'évaporation de l'eau.

 

Alors oui, si tu refermes ton capteur avec de l'air chaud un jour ou la quantité d'eau contenu dans l'air est grande, l'eau contenu dans cet air pourra se condenser quand tu refroidis ton capteur.

 

Par exemple,  imagine un jour où tu as 0.015 g d'eau (vapeur d'eau) par g d'air à 20 °C.

Tu chauffes cet air à 50 °C pour l'enfer dans ton capteur. Tu te déplaceras sur la courbe violette pour atteindre le point violet

L'air au point violet sera enfermé dans ton capteur. Quand tu mettras en route ton capteur pour atteindre 0, l'air se refroidira en suivant la courbe orange. Au point rouge, l'eau se condensera puis restera sous forme liquide avant de geler à  0°C.

 

image.png.1b157f91f5f842fcb29ce6a079388049.png

 

Le seul truc à faire et qui marche à tous les coups, c'est de mettre un gaz sec (un vrai) sans eau: Argon, Azote, ...

 

Link to post
Share on other sites

Justement les pastilles de dessicant contenu dans la caméra sont là pour absorbé l'eau vapeur contenu dans l'air qui est enfermé dans la caméra. Il est donc préférable de les régénérer avant de refermer la caméra que l'on vient d'ouvrir car l'ai qu'on y a mis est sans doute plus humide que celui qui y était enfermé et desséché par les dites-pastilles.

Une bonne solution en fermant la caméra est d'injecter de l'air sec (on trouve des bombes dans les boutiques photos, utilisées pour souffler les poussières sur les capteurs...).

Quant à l'utilisation du sèche cheveux, cela permet d'évaporer l'eau qui serait sous forme liquide quelque part sur la caméra. Mais à la fin l'air chaud contient la même quantité absolue d'eau que l'air ambiant à la température ambiante, car le sèche cheveu n'enlève pas l'eau mais chauffe l'air.

Lors de la mise en froid de la caméra, comme l'a expliqué @ursus et @6ri.l, l'air contenu dans la caméra se refroidit et n'est plus capable d'absorber toute l'eau qu'il contient. Par conséquent, il y a de la condensation qui se forme, de la même manière que pendant nos nuits, la température de l'air ambiant se refroidit et s'il est humide, de la rosée se dépose un peu partout (et surtout sur nos lentilles).

Les résistances chauffantes sont là pour maintenir le miroir ou la lentille de nos tubes à une température un peu supérieur à l'air ambiant pour limiter cette condensation et donc l'apparition de buée...

 

Mais ici, si les coulures sont plutôt "grasses",  je crois davantage à un effet néfaste de la résistance chauffante sur une graisse silicone ou un joint dans la zone.

Si on peut se passer de ce système de chauffage, je pense que ce serait mieux (il n'est d'ailleurs présent que sur les caméras à grand capteur).

Petite question, car bientôt je vais recevoir mon ASI2600MM, est-ce que l'ASIair est capable de piloter ce système de chauffage ?

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.