Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. @Joan Be, si c'est possible
  3. Salut ici https://www.webastro.net/forums/topic/169430-va-avec-un-dobson-manuel-ça-marche/
  4. Salut @Benjamin242512, oui le CP est possible avec un Dob manuel, le tien a 1500mm de focale donc ça va être plus compliqué que pour moi, mais néanmoins jouable. En CP: L'objectif en manuel est de descendre le F/D du telescope le plus possible pour descendre la focale et donc utiliser un réducteur de focale: le SV bony que je t'ai conseillé fait le job grace à sa focale courte (70mm) En planétaire: C'est simple il faut prendre un film (en .avi ou .ser), puis utiliser PIPP, puis Astrosurface ou registax 6
  5. Oui je suis d'accord avec toi sur le principe mais il faut un dobson motorisé pour faire du VA.
  6. Mais ça t'oblige à avoir 2 APN si tu souhaites continuer à faire de la couleur Mais effectivement, ça permet de shooter les nuits de Lune
  7. Les seules données qui sont irremplaçables sont les images brutes et les données de calibration, c'est pour cela que celles-ci seront stockées dans au moins 3 centres de calcul dans des pays différents (US, Chili et France). Le restant des données peut normalement être recalculé à partir de ces données brutes mais suivant le type de données perdu ça peut-être compliqué et coûteux en ressources. Il faut donc à tout prix éviter de perdre des données intermédiaires ou pire des catalogues finaux. Les centres de calcul ont à leur disposition différentes technologies pour éviter de perdre des données qui, comme le dit @jgricourt, reposent sur des mécanismes de redondance. Le plus simple consiste à stocker les données dans des serveurs de stockages utilisant une technologie RAID (RAID 5 au centre de calcul de l'IN2P3) qui distribue les données sur un ensemble de disques en calculant et stockant une information complémentaire (bit de parité) qui permet de reconstruire les données même en cas de perte d'un disque. On peut faire plus sophistiqué et plus robuste, mais là encore c'est un problème de coût. Suivant le degré de criticité des données on va choisir un système de stockage ou un autre. Par exemple certaines métadonnées sont tellement critiques qu'on les stocke sur des systèmes très chers mais qui garantissent qu'on ne les perdra jamais (ou presque...) Dominique
  8. connais pas très joli cliché
  9. Juste une remarque comme ça en passant. Tu te situes juste à coté d'une "zone verte", as tu déjà envisagé de te déplacer un poil? Je pose cette question car si un jour tu décides de te lancer dans la photo, alors ça vaudra carrément le coup d'aller en zone verte...(même pour le visuel en fait). Sinon, je rejoins l'avis de tout le monde. La monture est top mais avec ce tube c'est un peu lourd pour la photo. Si vraiment, un jour tu veux faire de la photo, pourquoi ne pendrais tu pas un 150/750, le rapport F/D est identique il te produira de très bons résultats et la monture ira bien. Il aura l'avantage d'être aussi un peu plus transportable si tu veux te rendre en zone "verte". Par contre, il t'en montrera moins en visuel pur. Si plutôt tu t'orientes sur du visuel uniquement (comme tu sembles le dire), alors c'est tout bon: la monture actuelle fera l'affaire pour un 200/1000, mais comme le dit @Vevert, un dobson pour le même budget sera beaucoup plus gros et t'en donnera beaucoup plus à voir par contre ce sera plus compliqué pour le déplacer. C'est un choix à faire. De mon coté, j'ai pris le choix d'être mobile et d'aller sur une zone avec un ciel clair avec ma monture équatoriale et mon 150/750. les rares fois où j'observe depuis une zone orange, je suis toujours un peu déçu.
  10. Pour débuter tu fais débayeriser un APN d'occas et tu te suffis d'un halpha serré, ok c'est n&b mais bien moins cher que le budget que tu indiques.
  11. Je ne veux rien faire de particulier, juste savoir et comprendre comment on calcule les coordonnées du point de la Terre où la lune est au zénith, à un instant donné.
  12. Si c'est pour le planétaire, le mak 127 sera un doublon supplémentaire. Sauf que là c'est lui qui aura clairement l'avantage sur le 150/750 et sur la lunette (et si j'étais à ta place, c'est le 150 qui dégagerai). J'ai une 100/1000 (convertie solaire) et j'ai eu un mak 150, en planétaire c'est toujours le mak qui avait le dessus (le gap est à peu près le même que sur ce que toi tu envisages)
  13. salut NGC 2419, dans le Lynx, avec plus de 900 000 masses solaires, il est l'un des plus volumineux (et également l'un des plus lumineux intrinsèquement...mais très lointain ) = le «vagabond intergalactique » à quelque 300 000 al...
  14. Salut Seb, Tes 2 séries sont excellentes, le tout bien orchestré! La mosa à la 80 est juste sublime avec un très bel éclairage. Cela faisait un bon moment que tu n'était passé. Le temps pourri continue par chez moi, plus d'astro depuis...très longtemps! Je profite un peu dans la foulée, comment est la qualité de la lunette bresser? Y a t'il du chromatisme flagrant? Par rapport à ton 150, comment est l'image en terme de piqué, résolution? Je suis sur un projet de tube OTA pour ma EQ3.2, la 70/700 est trop débutante et enfantine!
  15. C'est possible mais compliqué, la différence se fait sur le nombre d'images par seconde et ensuite tu les empiles. Je crois que c'est comme ça que ça ce passe après je l'ai jamais fait. Ça s'appelle du VA beaucoup d'image sur peu de temps pour limiter les saletés sur l'image.
  16. salut merci pour les retours 😊😊egres réponse de Agnès Acker ( obs. de Strasbourg )" C'est une étoile variable V* WY Cas, en moyenne 6700 fois plus brillante que le Soleil, située à 2000 AL, variant en 477 jours.C'est une supergéante rouge, étoile "AGB" (Asymptotic Giant Branch) instable en fin de vie, quelques milliers d'années avant qu'elle ne donne naissance à une nébuleuses planétaire.
  17. Bonjour Yannick, le Breton . Bienvenue à sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. N'étant hélas point un "astronome amateur" , mais hélas un très modeste "amateur d'astronomie" , je ne puis te renseigner sur les "renseignements techniques" concernant ton télescope 200/1000 Skywatcher et leurs accessoires ; rassure-toi cependant : sur ce forum Webastro il y a de très nombreux "astronomes amateurs" (et même beaucoup "d'astrophotographes") qui te communiqueront toutes les informations que tu désires obtenir concernant ce sujet. Un petit conseil cependant Yannick : contacte au plus vite le club ou l'association d'astronomes amateurs le plus proche de ton domicile. Tu trouveras leurs coordonnées ici : https://www.webastro.net/communaute/clubs/. Sinon, en ce qui concerne l'astronomie proprement dite, voici quelques informations ; je te conseille préalablement de consulter régulièrement ces trois liens Internet pour parfaire et actualiser un peu tes connaissances avec le milieu des "choses du ciel" : ● que dirais-tu, tout d'abord d'un "cours d'astronomie" gratuitement à domicile sur Internet ? Je te propose le “Cours d'astronomie générale” de Jacques Gispert, professeur d'astronomie à l'Université de la Méditerranée, faculté des Sciences de Luminy à Marseille (Bouches-du-Rhône) : https://astronomia.fr/ ; ● après cela, le site Internet de Gilbert Javaux “PGJ - L'astronomie une passion à partager” : http://pgj.pagesperso-orange.fr/ ; ● enfin, le site Internet de Jean-Pierre Martin, membre de la prestigieuse Société Astronomique de France, “Planetastronomy” : http://www.planetastronomy.com/ . ● si tu dispose de 34,00 € je te conseille en plus d'acheter l'excellent “Guide du Ciel” de l'Héraultais Guillaume Cannat, édition 2019-2020 (25ème édition) qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel entre le 1er juin 2019 et le 30 juin 2020 : https://www.amds-edition.com/ . J'ajoute un lien Internet très intéressant pour parfaire un peu tes connaissances, en matière d'astronomie (et d'astronautique) : le QAC de Webastro (Quizz Alternatif Convivial) : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=58669. D'ailleurs, si toutefois ça t'intéresse, n'hésite pas à y participer et même à poser des questions que nous tenterons de solutionner. Alors, à très bientôt, peut-être, sur le QAC. Un dernier point que tu pourrais peut-être répercuter autour de toi : sais-tu comment apprécier immédiatement, en observant à l’œil nu (si possible un soir où la Lune n'est pas présente dans le ciel) la constellation de la Petite Ourse, la qualité du ciel où tu compteras observer ? C'est un indicateur très important en matière de pollution lumineuse, car si l'on compte combien d'étoiles l'on arrive à voir à l’œil nu dans le "Petit Chariot" l'on saura si le ciel du où l'on observe habituellement est relativement pur ou non ? Si l'on a la chance d'en voir sept : son ciel est excellent , si l'on n'en voit que trois (l'étoile Polaire et les deux du bout du "Petit Chariot") son ciel est hélas très médiocre en ce qui concerne la pollution lumineuse... Cette procédure permettant à chacun d'évaluer très simplement et assez rapidement la pureté de son ciel nocturne m'avait été indiquée dans les années soixante par une sommité de l'astronomie française (et qui était comme moi un postier retraité ), Robert Sagot (1910-2006), un des deux co-auteurs de la très célèbre “Revue des Constellations” (voir : https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51%2B8GtB2hLL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg) et pendant plus de quarante ans le bibliothécaire de la Société Astronomique de France (voir : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2517885&postcount=71265). Pour situer exactement la constellation de la Petite Ourse [en partant de la très célèbre constellation de la Grande Ourse dite “la grande casserole”] (un soir sans Lune de préférence), voir ce dessin dû à Gilbert Javaux : Avant de terminer, je t'indique une petite anecdote vécue sur la pureté du ciel cantalien (en espérant que les cieux des alentours de l'endroit en Bretagne où tu comptes observer les beautés de la voûte étoilée soient identiques) : il ne faut en effet surtout pas négliger la simple observation des merveilles de cette voûte étoilée tout simplement à l’œil nu. Voici un souvenir merveilleux lorsque j'ai quitté la région parisienne (où je suis né et où j'ai vécu 55 ans, jusqu'à ma retraite en septembre 2004 pour m'installer dans la commune du Cantal d'où est originaire mon épouse), ce souvenir restera sans doute le plus beau observé dans le ciel, il concerne tout simplement une superbe voie lactée étincelante !!!... C'était à l'automne 2009, un soir de Nouvelle Lune je suis sorti par hasard à l'arrière de mon terrain et ai vu un spectacle inhabituel : la merveilleuse Voie Lactée (qu'évidemment je n'ai jamais pu voir dans mon département de naissance les Hauts-de-Seine et qui n'est jamais visible chez moi dans le Cantal au-dessous de 45° d'élévation) barrait entièrement la voûte étoilée du Nord au Sud jusqu'à 20° au-dessus de l'horizon. J'ai alors appelé mon épouse Josette (qui est une pure cantalienne de naissance, mais qui est très peu intéressée par l'astronomie, elle préfère cent fois l'astrologie ) pour qu'elle puisse admirer ce merveilleux spectacle et elle m'a dit en voyant cette extraordinaire Voie Lactée scintillante : « Oh !... Je n'ai jamais vu autant d'étoiles dans le ciel du Cantal, on dirait qu'il y a un incendie dans le ciel !... » Je te souhaite Mon Cher Yannick, et je souhaite à tous ceux qui liront ma prose de pouvoir observer également un soir un tel incendie dans le ciel !... Roger le Cantalien.
  18. Merci clément-77 ! Ravi qu'elle puisse t'apporter qq chose.
  19. Oui tu as raison ! Et effectivement, l'utilisation de filtres SHO permet de faire de la photo CP même par temps de Lune à 100% C'est pour cela que dans ma réponse ci dessus j'avais noté (en tout cas avec un APN) Des personnes comme Vincent effectivement ne sont pas trop dérangés car il shoote en bandes étroites lorsque ces conditions se présentent. Mais comme tu le mentionnes, cela à un prix 😕 environ 1700€ pour faire du Ha (ASI 1600 MMC pro + LRGBHa) et plus de 2000€ si tu rajoutes des filtres SHO 😕
  20. Non , il y a des focuseurs pour lunette , des focuser pour Newton .... Je ne sais pas trop pourquoi mais je suppose que les contraintes (position du foyer , tirage nécessaire , risque de vignettage , ...) sont différentes selon la formule optique
  21. Ce soir, sur RMC-Découverte, 20h55, "Méga Transports : RadioTélescope Alma" https://www.programme-tv.net/programme/culture-infos/r1549430453-mega-transports/16218685-radiotelescope-alma/
  22. Salut, je m'y connait pas vraiment en astrophoto mais je suis ton post sur ce forum et sur l'autre et je vois que tu parles a chaque fois de photo cp en pose courte mais d'après ce que j'ai retenu, pour faire du CP en pose courte il faut que ton dobson soit motorisé ou bien investir dans une table équatoriale et ce n'est pas le cas. Que les experts me corrige si je dis des bêtises.
  23. Today
  24. Difficile de donner la pertinence d'un set en fonction de conditions réelles que toi seul connait. Il y a d'autres points à prendre en compte. Par exemple, ton jardin longe-t'il une rue avec un éclairage publique qui du coup, illumine aussi ton point d'observation? Concrètement, peut importe ton set, si ton point d'observation est lumineux (en dehors des considération de qualité du ciel), tu seras déjà très embêté pour voir du ciel profond. Dans ce cas, peut-être qu'il faudra envisager de bouger un peu en zone moins éclairée, et donc, prendre un set plus facile à déplacer/installer si besoin ?
  25. Vu à l'instant les prévisions ! Dispo pour le Margériaz par exemple. :-)
  26. Salut, il y a visiblement une option dithering intégrée au live stacking. On pourrai donc, si j'ai bien compris, faire du dithering , en demandant d'enregistrer les brutes du live . Cependant, je crains que ça ne complique beaucoup la technique de prise vue... Autre soucis, je crois qu'il est impossible d'enregistrer les images en format SER de cette manière et c'est important par la suite pour le pre traitement avec SIRIL (du fait du nombre important de brutes en poses rapides) Bref, je dois encore creuser le problème 😋
  27. "Tout le monde est gentil et ce truc est formidable... - Tu as raison, soyons positifs..." Ton commentaire, pas "gentil" du tout, a le grand mérite de nous rappeler que le "monde réel" n'est pas celui, imaginaire, du marketting. Merci de l'avoir écrit.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.