deep impact

Télescope nouvelle génération.

Recommended Posts

J'ai au moins cinq collègues qui pourraient se faire acheter un Stellina par leur femme, désespérée de trouver un truc cher et inutile pour Noël. Trois autres qui l'achèteraient parce qu'il sort en tête des idées cadeau d'Amazon et un ou deux qui se lanceraient après avoir reçu un bon de 15% pour Black Friday.

 

Tout ça, c'est affaire de marketing. Si tu suscites le besoin, ça se vendra.

 

Le jour où Décathlon sort un vélo électrique sans pédales, il n'aura pas beaucoup de succès sur le site "WebCyclo". Pourtant le truc se vendra certainement très bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme je ne suis pas dans l'activité d'observation directe, je ne souffre pas tellement du sacrilège évoqué dans ce fil, mais comprends le sentiment. Comme dit jpsc01

 

J'étais bêtement frustré car mon métier était 100% accès IP et les réseaux Internet et ayant investi bcp pour maitriser la chose j'avais du mal à accepter que monsieur tout le monde pouvait installer un routeur NAT avec DHCP en 10 Mns montre en main. avec du recul j'en ris encore

 

.../...

 

le principe du diviser pour mieux régner à déjà été validé sur internet (réseau contigu), en astro (constellation de telescope), en calcul numérique etc.

 

 

et si le fabricant du télescope en question a prévu la mise en réseau de ses instruments de qualité moyenne certes, mais nombreux ?

Déjà cette notion existe pour les stations météo perso via l'Internet, et s'adapterait très bien au cas présent.

 

Par exemple, lors du passage d'une comète, de nombreux particuliers visant le même objet, verraient la somme des images optimisée avec le plaisir de savoir que leur propre instrument y a contribué. (Je ne parle en aucun cas d'un interféromètre mais bien de la somme des images dont la qualité devrait augmentér suivant quelque chose comme la racine carré du nombre d'instruments)

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Pas mal comme idée, mais le prix est un peu élevé.

Avec les poses courtes, le système se simplifierais, pas d'autoguidage , pas de de-rotateur, et le prix baisserais.

De plus la clientèle visée rechercherait du Messier ou du NGC lumineux pas du PK machin donc des poses vraiment courtes 5s ( sur 30mn) ,j'ai déjà fait un test avec ma 66sd, serait suffisant.

Une petite bibliothèque de dark de 30° à 5° suffirait peut-être à écarter la camera refroidie par une basic et ainsi de baisser le prix d'un peu plus...

 

Stephane

Share this post


Link to post
Share on other sites
lors du passage d'une comète [...] la somme des images dont la qualité devrait augmentér suivant quelque chose comme la racine carré du nombre d'instruments

 

Non, pas du tout. Cette règle ne vaut que si toutes les images sont de la même qualité.

Dans la pratique, les plus mauvaises gâchent tout l'empilement et au final on obtient une plus mauvaise image que la photo sortie par le Stellina qui se trouve sous le meilleur ciel.

 

Par ailleurs, ton exemple d'une comète est mauvais parce que les comètes, ça bouge et ça change tout le temps. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

OrionRider, est ce que tu t'es posé la question de savoir si ils ont pensé au problème de la buée, avant d'affirmer que ça va être un problème ? Ca m'a l'air un peu gratuit comme affirmation comme pas mal d'autres lues ici.

C'est même étrange comme tournure d'esprit de vouloir trouver pourquoi ce télescope ce fonctionnera pas bien au lieu de te demander au contraire quels avantages il pourrait avoir.

En disant ça je ne dis pas que je crois au projet, mais objectivement je n'ai pas d'argument pour dire que ça va dans le mur, pas plus que j'en ai pour dire que ça va être un succès.

Le potentiel est impossible à évaluer, et en plus, ils ont le challenge à remplir de sortir un modèles de série qui fonctionne bien. Temps que celui-ci n'existe pas, ça n'a pas de sens de disserter sur ses défauts pour le moment non avérés.

 

Soit dit en passant je ne crois pas des masses au mauvais produit qui serait un succès juste parce qu'il est l'objet d'un bon plan marketing. Même si il y a des exceptions comme red bull (mais avec plus de 1 milliard claqué par an juste en marketing, ... et plusieurs morts), globalement il faut avoir des qualités pour avoir du succès.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La vache ?! vous en êtes encore à débattre ?! j'avais lâché l'affaire.

Pour apporter de l'eau au moulin, moi je verrais bien model tendance mini, avec un look grand télescope en miniature , avec une mini coupole qui va avec.

Ca serait mimi comme tout et en plus ça donnerait de vrais images .

SI pas , moi je m'en achète un et le customise

 

C'es ce post qui m'y a fait penser http://www.cloudynights.com/topic/557514-miniature-telescope/

Share this post


Link to post
Share on other sites
OrionRider, est ce que tu t'es posé la question de savoir si ils ont pensé au problème de la buée, avant d'affirmer que ça va être un problème ?

Regarde les photos. La lentille est en sortie de tube, sans trace de pare-buée. S'ils avaient prévu une résistance ou un pare-buée optionnel, ils en auraient parlé.

 

Au fait, le look évolue:

 

test-png-24-300px.pngoptique08.98.png

 

globalement il faut avoir des qualités pour avoir du succès.

Les qualités des uns ne sont pas celles des autres. Objectivement, le Polaroid n'a rien pour lui et pourtant il a connu un succès énorme, justement parce qu'il ne s'adressait pas à des photographes.

 

Si Stellina se vend, ce ne sera pas pour ses performances mais parce qu'il met l'astrophoto à la portée du grand public.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas un instrument qui me fait envie, mais je ne vais pas le critiquer ni l'encencer , je souhaite tout simplement bonne chance a l'équipe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Leur design me fait penser à TARS le robot d'Interstellar

 

thevibe5757ec403637c.jpg

 

ou a une clé USB publicitaire (mais c'est moins gentil)

 

Si Stellina se vend, ce ne sera pas pour ses performances mais parce qu'il met l'astrophoto à la portée du grand public.

 

Le problème pour une jeune startup, c'est qu'il ne faudrait pas qu'un produit concurrent Made-In China arrive trop vite. Je ne sais pas ce que Skywatcher and Co ont dans leur road-map mais la mode du tout automatique est bien bien là. Déjà avec les télescopes et les tablettes connectées...

Edited by fratton

Share this post


Link to post
Share on other sites

[quote

 

Le problème pour une jeune startup, c'est qu'il ne faudrait pas qu'un produit concurrent Made-In China arrive trop vite. Je ne sais pas ce que Skywatcher and Co ont dans leur road-map mais la mode du tout automatique est bien bien là. Déjà avec les télescopes et les tablettes connectées...

 

Ha bin tu peux être certain que si ça a du succès, le made in china va pas se gêner pour le copier ..

 

frg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Cyril, merci de ta participation et ton ouverture d'esprit pour la présentation de ton projet ! Je pense aussi comme beaucoup de monde ici que ton instrument ne s'adresse pas aux "astronomes". J'espère que tu trouveras ta clientèle et que tes efforts seront récompensés. Par contre un point sur lequel je souhaiterai revenir :

 

 

Permettre à n'importe qu'elle professeur dans le monde d'utiliser un télescope sans bagage technique ne serait il pas un moyen d'améliorer l'apprentissage de l'astronomie? Combien de professeurs savent aujourd'hui monter et utiliser un télescope? En revanche, combien de professeurs enseignent l'astronomie à leurs élèves en classe, beaucoup plus car l'astronomie fait partie du programme. Stellina permet donc par exemple de pouvoir mettre en place des travaux pratiques dans le domaine de l'astronomie.
Pas certains que beaucoup d'écoles aient 3000 euro à claquer dans un instrument high tech qui n'a pas fait ses preuve et même s'ils avaient cette fortune, elles auraient surement beaucoup mieux à en faire.

 

Plus gênant dans ton argumentaire c'est de vouloir faire croire que sortir des images sans devoir comprendre le fonctionnement pourrai avoir un intérêt éducatif. L'enseignement c'est pour faire apprendre des choses, pas de fournir des images toutes faites "comme ça t'as plus besoin de réfléchir". Pas réfléchir ça vaudra pour une partie de ta clientèle mais en faire un argument de vente vers les écoles c'est un peu manquer d'humilité. Pour l'astro il y a notamment à savoir la mécanique céleste que ton instrument permet de totalement éluder. Par ailleurs les jeunes perdent vite leur intérêt pour l'astro s'ils ne comprennent pas ce qu'ils font (et pourquoi il le font) car rien n'est plus valorisant pour eux que de manipuler par leurs propres mains le matériel. L'image à l'oculaire ou sur une photo même one shot à l'apn, ça vient tout à la fin un peu comme une récompense. Cet intérêt est inexistant si le matériel se veut tout automatique. Alors oui avec Stellina ils auront bien une image mais au final ils n'auront surtout rien appris. Utiliser un télescope classique ne présente pas de difficulté particulière si l'on a un minimum de motivation, normalement à la porté de tout éducateur sinon il y a un sérieux problème de vocation. Je ne suis pas prof mais participe assez souvent à des animations auprès de collèges et lycées pour avoir un recul que je crois pertinent sur ces questions.

 

Autant je comprend qu'il faut mettre le produit en avant pour le vendre mais aller à afficher n'importe quoi comme prétendre que c'est une solution pour les enseignants ou que "Stellina est ainsi plus performant, plus rapide et plus fiable que tous les instruments actuels" (lu sur ton site), c'est franchement prétentieux et va te mettre plus d'une personne à dos.

Edited by popov

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut popov,

 

Comme tu viens de le dire, avec stellina, on apprend rien de rien et il faut un minimum à savoir pour faire de l'astro et cela revient à ce que j'ai déjà dit:

 

Soit le crayon et le cahier...ou la tablette!;)

 

Cet appareil est destiné à des gens qui ont du cash et qui ne veulent rien faire pour capturer et sortir une photo pure astro et qui n'ont pas de réelle passion avec notre passion.

 

Pour sortir une photo, il faut toute une procédure qui est quelque fois contraignant mais quel plaisir, ne serai-ce que la lune, la joie de capturer et de traiter.:)

 

Cette boite à photos n'est pas pour nous, purs astronomes avec nos instruments traditionnels mais tellement fonctionnels et ludiques, bref, ils faut bien innover et faire travailler les méninges des ingénieurs!:be:

 

Ils ne peuvent même pas le mettre au service des écoles pour apprendre les bases de l'astronomie, ce n'est qu'une boite électronique et je ne pense pas que les clubs en adopterons.:b:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande si tous ceux qui ont critiqué la simplicité du machin, utilisent des moteurs sur leur monture ?

 

Parce que bon... la monture motorisé, c'est quand même la simplicité !

J'imagine le papi ronchon : "avant, ça se faisait à la main, et c'était pas pareil.... Ah les jeunes d'aujourd'hui, avec vos gadgets électroniques ! Rien de mieux qu'un argentique et une bonne monture manuelle"

 

Ce que je veux dire, c'est que certaines choses qu'on utilisent aujourd'hui ont du recevoir le même accueil à l'époque lors de leurs sorties (le GoTo par exemple je pense).

 

Puis je ne savais pas que le critère principal pour remplir de joie un astram, c'est de galérer, se tirer les cheveux, et ça pendant des mois !

Je comprends tout à fait que ce critère a un côté gratifiant, car on connait le travail qu'il y a derrière une jolie photo, on sait que c'est dur, et qu'on a réussi ! Mais ce paramètre rend l'activité élitiste (sans même parler du côté économique), et je trouve intéressant d'amener l'astro différemment , de manière plus simplifié.

 

Un certain Musset a dit :

"Aimer est le grand point, qu'importe la maîtresse? Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse."

 

 

 

Pour le côté apprentissage, pourquoi pas ajouter un voix pour lire une description de chaque objet pointé ?

Pourquoi ne pas mettre un mode 'apprentissage du ciel" ou, lorsqu'on l'active, fait une présentation du ciel rapide via une apply sur la tablette. Cela montrerait, en grande ligne (ou plusieurs chapitres pour faire progressivement) le fonctionnement de nos astres, avec pointages et photos à l'appui sur l'ipad !

Il peut aussi associer des images pré-enregistrées afin de pouvoir montrer les astres (et meme des le pointer en direction du sol afin de bien faire comprendre leurs positions) pas visible.

Et enfin, il peut s'adapter tout seul aux différents ages (avec des cours de niveaux différents)

 

 

Je pense que cet outils, contrairement à tous les avis négatifs, peut être justement une redoutable arme d'apprentissage, qui peut parfaitement se marier avec la technologie actuelle (tablette / smartphone) afin d'attirer les plus jeunes qui ne jurent que par elle.

 

Peace :)

Edited by Bofix

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Vu que tout le monde donne son avis, allons-y :)

Je ne pense pas non plus que cet objet s'adresse en majorité personnes de ce forum. Cependant concernant l'argumentaire évoquant le non apprentissage résultant de l'utilisation de cet appareil, je ne suis pas d'accord. Certain partent de l'observation pour aller vers la technique, d'autre font le cheminement inverse. Pour exemple je vais prendre mon cas. Il y a quelque temps, je faisait de la photo. Je me suis tourné vers la photo ornithologique par amusement et vu qu'a l'epoque j'avais du temps et de l'argent, j'ai investi dans du matos coûteux. C'etait facile, j'allais dans un site d'observation et je prenais des clichés d'oiseaux. Aussi simple a mettre en place que Stellina et quasiment aussi cher. C'est par ce biais que je me suis intéressé aux oiseaux et que j'ai fini par ne plus faire que de l'observation visuelle. Sans investissement au depart, je n'aurait pas été tenté de connaître les especes, leurs cris, leurs spécificités et habitudes ainsi que leur repartition géographique.

Ce n'est qu'un exemple, mais je suppose que d'autres peuvent avoir ce cheminement.

 

Le coût est certe élevé mais j'ai vu un systeme de location de materiels onéreux dans des magasins de photo. Je pense que cela pourrait être un circuit de distribution possible, si les photos sont de qualité suffisante, car le public n'est pas le même et peut être tenté par ce genre de prestation. Qui plus est, cela pourrait amener certains club ou asso a s'en servir a moindre coût pour une soirée démonstration grand public.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est par ce biais que je me suis intéressé aux oiseaux et que j'ai fini par ne plus faire que de l'observation visuelle. Sans investissement au depart, je n'aurait pas été tenté de connaître les especes, leurs cris, leurs spécificités et habitudes ainsi que leur repartition géographique.[...]

Oui je comprend bien. Mais penses tu que filer un Stellina à un groupe d'élève va leur donner l'envie d'apprendre la mécanique céleste ou ce qu'est une nébuleuse alors que leur prof n'est même pas capable de se bouger le cul tout seul pour utiliser un dobson ? Je ne suis même pas de mauvaise foi, je reprend juste l'argument de Cyril qui me parait vraiment abusif. On parlait de l'intérêt éducatif de l'instrument, donc dans un cadre scolaire. Pour les attentes que peu avoir un particulier c'est différent, là à chacun de trouver ce qui lui convient le mieux et je veux bien croire que Stellina répond à une certaine demande. Mais l'idée de Bofix est surement intéressante si elle pouvait être mise en œuvre (hormis qu'on risquera de remplacer un prof incompétent mais au moins humain par un robot, là je veux bien passer pour un vieux en disant que ça me choque un peu).

Edited by popov

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme je l'ai dis dans mon message, il suffit d'intégrer un bon logiciel bien détaillé pour permettre un apprentissage.

 

Il pourrait expliquer à l'aide de vidéo ou schéma, le temps que le stellina prend la photo.

Le tout, remplacerai, ou au moins permettra d'accompagner un prof.

 

 

Mais pour le côté scolaire... je suis rarement resté la nuit dans mon école ... :D

 

 

EDIT: Je pense que pour enseigner de manière un peu interactive, il faut une maquette de télescope qui bouge, relié à un télescope virtuel sur retro projecteur. Cela permet d'apprendre de jour, de voir le déplacement du télescope en même temps, et pouvoir l'expliquer toussa toussa.

Edited by Bofix

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le domaine scolaire.......... quel prof va faire venir les élèves tard le soir ?

 

Celui qui est motivé. C'est plus une question de volonté personnelle et de soutien des astram locaux - souvent par le biais des clubs - que de compétences techniques. Bien sûr ça reste facultatif pour les élèves et suivant l'âge surtout primaire collège les parents viennent aussi. Là on est en pleine saison.

J'ai aussi déjà fait des maternelles sur la lune vers 15h, y'a même pas toujours besoin de sortir des horaires.

Edited by popov

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a des collèges et des lycées avec des activités astro, voire des clubs.

Un de mes copains du club est prof de physique en collège et il anime ce genre d'activité: il a eu un financement (c'est un partenariat entre l'EN et je ne sais plus quoi) pour du matériel assez conséquent : SC 8" sur équatoriale (je ne sais plus quelle monture), oculaires et caméra planétaire qu'il complète avec son PC et son APN canon, et bien entendu, il lui arrive de faire venir les élèves la nuit et il leur fait faire un peu de photo, entre autres.*

 

Ne pas oublier, le CLEA (Comité de Liaison Enseignants et Astronomes): http://www.ac-nice.fr/clea/CleaPresentation.html d'ailleurs nous allons accueillir au club un stage du CLEA dans quelques mois, il y a aussi leur revue trimestrielle, "Les Cahiers Clairaut".

Par ailleurs un lycée du coin fabrique son propre Dobson (c'est moi qui ai fourni le miroir;)).

 

Il existe aussi parfois de l'astro dans le cadre des activités péri-scolaires.

 

* ...Je doute fort qu'il soit intéressé par un stellina pour les raisons que j'ai déjà évoquées précédemment.

Edited by Astrovicking

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui je comprend bien. Mais penses tu que filer un Stellina à un groupe d'élève va leur donner l'envie d'apprendre la mécanique céleste ou ce qu'est une nébuleuse alors que leur prof n'est même pas capable de se bouger le cul tout seul pour utiliser un dobson ? Je ne suis même pas de mauvaise foi, je reprend juste l'argument de Cyril qui me parait vraiment abusif. On parlait de l'intérêt éducatif de l'instrument, donc dans un cadre scolaire. Pour les attentes que peu avoir un particulier c'est différent, là à chacun de trouver ce qui lui convient le mieux et je veux bien croire que Stellina répond à une certaine demande. Mais l'idée de Bofix est surement intéressante si elle pouvait être mise en œuvre (hormis qu'on risquera de remplacer un prof incompétent mais au moins humain par un robot, là je veux bien passer pour un vieux en disant que ça me choque un peu).

Je ne pensais pas à ton poste, je suis même plutot d'accord avec toi sur l'utilisation en école.

Je suis egalement d'accord avec Bofix quand a l'importance du logiciel/application, car cela sera certainement considéré comme un périphérique de la tablette/ordinateur/smartphone et l'interface devra repondre aux besoins des utilisateurs. Ce sont les prereservations qui sont le plus a même de donner leurs attentes dans ce domaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que bon... la monture motorisé, c'est quand même la simplicité !

J'imagine le papi ronchon : "avant, ça se faisait à la main, et c'était pas pareil.... Ah les jeunes d'aujourd'hui, avec vos gadgets électroniques ! Rien de mieux qu'un argentique et une bonne monture manuelle"

 

Excellent, et j'ai la même pour les motards

Avant, il fallait un bon coup de mollet pour démarrer la bécane ( bonjour les retours, les moins jeunes comprendront) c'était réservé aux ''purs et durs'', maintenant, il suffit juste d'appuyer sur un bouton, quelle époque

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce que je veux dire, c'est que certaines choses qu'on utilisent aujourd'hui ont du recevoir le même accueil à l'époque lors de leurs sorties (le GoTo par exemple je pense).

Non, pas le pointage automatique. Parmi les exemples donnés dans cette discussion, il y a celui du Polaroid qui me paraît le plus ressemblant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans aller chercher dans le vieux con (enfin du moins en y allant raisonnablement :p), je trouve que dans l'astro le plaisir principale est justement de chercher l'objet et le trouver est la cerise sur le gâteau. Pour l'anecdote, il y a un peu plus d'un an, j'avais emmené ma lunette à une soirée chez des amis à Toulouse, en fin de soirée, j'ai galéré 1/2h pour trouver M13 (en centre-ville avec la pleine lune, je cherchait les emmerde aussi XD) et quand ce fut fait, j'étais comme un fou! Alors qu'on ne voyais qu'une horrible tache floue. Hormis nos hôtes (astram eux aussi) personne n'a compris mon excitation quand ils ont regardé dans l’oculaire. Et même Saturne avait suscité des réaction blasée du genre "Ah d'accord, ce n'est que ca".

 

Pour ce qui est de la partie éducation, je suis plus partagé. Je peux y voir un intérêt, mais les gamins s'en détourneront au bout de 5min. Lors des anims que j'ai fait auprès des écoles, les gamins regardaient 30 secondes et partaient jouer à coté. Ce n'est que lorsque je laissais un ou deux gamins calmes chercher eux même un objet que l'attention générale revenait.

Bref, je reste persuadé qu'une partie active est nécessaire pour que les gens accrochent réellement. Le tout automatique, est bien dans la tendance de consommation à tout va, et je crains que même si Stelina rencontre le succès commercial, on va vite les retrouver sur Leboncoin, ou pire prenant la poussière dans les garages :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un de mes copains du club est prof de physique en collège et il anime ce genre d'activité: il a eu un financement (c'est un partenariat entre l'EN et je ne sais plus quoi) pour du matériel assez conséquent : SC 8" sur équatoriale (je ne sais plus quelle monture), oculaires et caméra planétaire qu'il complète avec son PC et son APN canon, et bien entendu, il lui arrive de faire venir les élèves la nuit et il leur fait faire un peu de photo, entre autres.

 

 

 

Il s'agit surement de ce genre de partenariat (clic sur l'image)logo-astro.jpg

 

Je serai d'ailleurs bien tenté de mettre ça en place dans mon collège... Mais quand je serai plus confirmé en la matière ;) Et faire venir ces ados en pleine nuit... Pas gagné ! (Mais j'arrive à en accrocher certains en ce moment avec Thomas Pesquet et l'ISS ;) )

 

Et en effet, lorsque l'on enseigne quelque chose, il convient d'en maîtriser au moins les bases, et ne pas laisser faire seulement "une machine" !

 

Ce qui n'empêche pas d'utiliser ce genre d'appareil dans un cadre éducatif, mais encore une fois, à condition d'être capable d'expliquer les paramètres inérants à tous ces phénomènes celestes !

 

En revanche, pour les adultes qui veulent se faire un kiff, why not !

Edited by Vince84

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non' date=' pas le pointage automatique. Parmi les exemples donnés dans cette discussion, il y a celui du Polaroid qui me paraît le plus ressemblant.[/quote']

 

...et qui revient à la mode !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Regarde les photos. La lentille est en sortie de tube, sans trace de pare-buée. S'ils avaient prévu une résistance ou un pare-buée optionnel, ils en auraient parlé.

 

C'est bien ce que je pointe ici et qui me gène dans un certain nombre d'interventions ici. Tu parles sans savoir. Ils n'en parlent pas car ils n'ont pas encore défini la meilleure option. Mais ils y pensent, ils m'ont même demandé mon avis sur leur idée actuelle qui est de récupérer de la chaleur à l'arrière pour réchauffer légèrement l'objectif.

 

La seule bonne attitude c'est l’expectative, attendez de voir le produit final avant de tirer dessus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est bien ce que je pointe ici et qui me gène dans un certain nombre d'interventions ici. Tu parles sans savoir. Ils n'en parlent pas car ils n'ont pas encore défini la meilleure option. Mais ils y pensent, ils m'ont même demandé mon avis sur leur idée actuelle qui est de récupérer de la chaleur à l'arrière pour réchauffer légèrement l'objectif.

 

La seule bonne attitude c'est l’expectative, attendez de voir le produit final avant de tirer dessus.

 

+1

 

Bonjour à tous, pour prendre l'exemple de la buée sur l'objectif, Jean Luc à tout dit... j'étais justement hier en réunion avec mon ingénieur en optique et nous discutions de ce

point. Nous sommes en train de mettre en place des procédures de tests pour valider notre solution. En soi, ce n'est pas le sujet de ce post, mais la réaction ne Jean Luc et la mienne vont dans le même sens, merci d'attendre les résultats avant d'enterrer Stellina. Nous ne sommes pas quelques bricoleurs débutants ou des étudiants en BTS mais une dizaine de personnes dont des designers industriels, des électroniciens, des informaticiens, un opticien et un bureau d'étude mécanique. Le tout soutenu par l'ESA via un partenariat nous permettant d'avoir des ingénieurs du CNES qui travaillent avec nous. La buée, on y a pensée...

 

Voila pour l'aspect technique, sur lequel je nous veux irréprochable.

 

Pour les points concernant le projet de manière plus général, évidement chacun est libre de donner son avis, Vaonis n'a aucunement la prétention de pouvoir séduire tout le monde...

 

Cependant, si des questions subsistes, n'hésitez pas.

 

Pour les pré-commandes, je ne connais pas le profil des acheteurs et de toute façon il serait bien mal venu de ma part de rendre ça public, pour des raisons évidentes de respect de la vie privée des clients qui nous font confiances.

 

Bon week-end à tous,

 

Cyril

Share this post


Link to post
Share on other sites

A bein si c'est soutenu par l'ESA avec l'assistance du CNES, c'est que forcément c'est top!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le domaine scolaire.......... quel prof va faire venir les élèves tard le soir ?

 

Tu n'aurais pas une vision biaisée des "profs"? Genre tire aux flancs qui bossent 16 heures par jour. Comme il est à la mode de le dire de nos jours.

 

Pour ton info, mon club a reçu un Samedi soir une classe de 4ème accompagné de 4 profs.

J'ignore s'ils étaient payés ou pas pour être là un samedi soir mais en tous cas, ils étaient bien là avec leurs élèves qui en ont pris plein les yeux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon pauvre Benjamin.....

 

Je parlais en terme de responsabilité où la moindre sortie scolaire ou péri-scolaire est soumise à des règles. Nous sommes aujourd'hui dans une société où les personnes n'hésitent pas à saisir associations ou avocats si leur progéniture se casse un ongle en se prenant les pieds dans la rubalise qui entourait le télescope ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.