Jump to content
Alain_G

Interstellar : exactitude scientifique, divagations et comparaisons

Recommended Posts

Salyut 7 tu ne vas pas être déçu. Il y a the space walker aussi, les films russes se regardent bien 🙂

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part je reste un inconditionnel de 2001 l'odyssée de l'espace, que je trouve à certains moments à la limite entre film et oeuvre d'art. Mais je conçois tout à fait que l'on puisse ne pas aimer : la lenteur, l'absence de charisme des personnages, le scénario incompréhensible et livré sans explications. Moi c'est un film qui me touche particulièrement et que j'ai vu peut être près d'une dizaine de fois, j'y trouve une certaine poésie et une invitation à la rêverie.

Du coup quand un film est comparé à 2001, je suis en général déçu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Fulie28 a dit :

@chiron je partage ton avis pour 2001 odyssée de l’espace, on s’est dit avec mon conjoint qu’on est passé à coté. Désolé pour les puriste... on l’a même Fini en accéléré tellement on en pouvait plus... mais il faut le replacer dans son contexte et son époque donc c’est logique de ne pas apprécier le style en 2020 je trouve.

 

J’ai envie de regarder Europa report, il était déjà dans la liste a voir chez nous. Et puis du coup j’ai envie é revoir interstellar pour comprendre les points soulevés ici!

 

sinon vous connaissez sûrement Salyut 7, j’ai adoré, très immersif je trouve. 

 

Je viens de voir  le film en effet très immersif

Quoi dire:refl:J'ai adoré

 

:1010:Pour Salyut 7

 

Il y a 1 heure, macfly51 a dit :

 

D'autres recommandations ? :lol: 

Salyut 7.:D

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ravie que tu aimes! 

Il tient en haleine ce film! 

 

En recommandation :

Passenger de mémoire se regarde bien. Bon dans un thème dérivé, bienvenue à Gattaca. 

Et La stratégie ender.

actuellement on regarde ce qui est dit comme la meilleure série SF, the expanse. 

Il y a la série De la terre a la lune aussi (pas encore vue).

on vient de finir la série Mars, c’est pas long, ça se regarde (très américain...🇺🇸)

 

Edited by Fulie28

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Fulie28 a dit :

Ravie que tu aimes! 

Il tient en haleine ce film! 

 

En recommandation :

Passenger de mémoire se regarde bien. Bon dans un thème dérivé, bienvenue à Gattaca. 

Et La stratégie ender.

actuellement on regarde ce qui est dit comme la meilleure série SF, the expanse. 

Il y a la série De la terre a la lune aussi (pas encore vue).

 

 

Merci pour ces recommandations :)

 

Le seul commentaire ou avis que je peux faire pour ne rien révéler sur le film , c'est qu'il m'a captivé.

Je laisse le soin de le découvrir à ceux qui sont tentés.

Je sais à qui je vais le recommander .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, memenico a dit :

Salyut 7 tu ne vas pas être déçu. Il y a the space walker aussi, les films russes se regardent bien 🙂

 

La liste s'étoffe des héros:be:

Pour être sérieux :

Merci :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Alain_G a dit :

Pour ma part je reste un inconditionnel de 2001 l'odyssée de l'espace, que je trouve à certains moments à la limite entre film et oeuvre d'art. Mais je conçois tout à fait que l'on puisse ne pas aimer : la lenteur, l'absence de charisme des personnages, le scénario incompréhensible et livré sans explications. Moi c'est un film qui me touche particulièrement et que j'ai vu peut être près d'une dizaine de fois, j'y trouve une certaine poésie et une invitation à la rêverie.

Du coup quand un film est comparé à 2001, je suis en général déçu.

2001 est clairement un film à voir au moins une fois dans sa vie. On aime ou on aime pas, mais il y a eu un avant et un après 2001 pour la sf. J'aime bien le regarder de temps en temps pour les mêmes raisons que toi, mais il faut bien avouer qu'il a pris un gros coup de vieux 😅

 

Il y a 8 heures, Fulie28 a dit :

La stratégie ender

 

Si vous aimez lire, ne vous gâchez pas l'histoire en regardant le film en premier. Il n'est pas si mal, mais n'arrive pas à la cheville du bouquin (à mon goût bien sûr). Bon, je ne suis pas objectif c'est un de mes romans préféré, surtout le tome qui suit. ☺️

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, memenico a dit :

vous aimez lire, ne vous gâchez pas l'histoire en regardant le film en premier. Il n'est pas si mal, mais n'arrive pas à la cheville du bouquin (à mon goût bien sûr). Bon, je ne suis pas objectif c'est un de mes romans préféré, surtout le tome qui suit. ☺️

Merci pour l’info! Je note!

 

esr ce que quelqu’un a vu proxima?

Edited by Fulie28

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !!

 

Puisque certains disent n'avoir rien compris à 2001 et à son monolithe, je me permets de donner ci-dessous mon interprétation. Bien sûr, elle n'engage que moi.

 

Le film commence par une scène avec un groupe de singes, qui se débrouille pour survivre. Apparaît le monolithe noir, un singe comprend alors qu'un os est solide, et peut servir à pas mal de choses. S'ensuit des scènes de guerre et de chasse, dans lesquelles l'os joue un rôle prépondérant et donne un avantage certain. Ce que je retiens de ce 1er tableau, c'est que le monolithe représente le savoir, la connaissance acquises par la réflexion.

 

Pour étayer mon propos, la scène suivante se passe sur la Lune, où l'on retrouve le monolithe. L'évolution a permis à l'homme de développer son savoir, et d'aller jusque la Lune.

 

La scène suivante est dans le même sens, puisque le monolithe se trouve maintenant dans les parages de Jupiter. L'Homme va toujours plus loin dans sa soif de connaissance, avec les bourdes qu'il est capable de réaliser (les informaticiens en prennent déjà pour leur grade, ha la culture du bug informatique !!).

 

Ensuite, hé bien le monolithe nous emmène vers l'Infini et au-delà, l'Homme pousse toujours sa recherche de plus en plus loin, et notre compagnon a bien vieilli...

 

Mais bon sang, pourquoi un fœtus dans la dernière scène ? Je me suis dit que finalement, le toujours plus ne sert à rien, et la place de l'Homme dans l'Univers n'est là que pour permettre la reproduction et la transmission de l'espèce, rien d'autre. Ce que cherche l'Homme, et bien c'est l'Homme qui l'a construit, aucun autre être vivant ne semble concerné par cette quête du savoir (je n'ai jamais rencontré un animal passionné par les lois de Kepler, ou alors je n'ai pas perçu son intérêt).

 

2001 est donc un conte philosophique, les scènes sont toutes indépendantes, et ne sont reliées entre elles que par le monolithe noir, qui représente le savoir et la motivation d'aller de l'avant acquis par l'évolution de l'espèce. L'image du monolithe positionné de plus en plus loin dans l'espace avec le temps qui court, la connaissance et le savoir à acquérir sont de plus en plus difficiles à appréhender.

 

Voilà, si cela peut aider certains à y voir plus clair, et je suis preneur de toute critique !!

 

Bons cieux,

 

Éric

Edited by edubois3
  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que pour mieux appréhender 2001, il faut avoir quelques notions de philosophie Nietzschéenne et notamment du surhomme de Nietzsche. 
ça n’est pas par hasard que Kubrick a choisi « ainsi parlait Zarathoustra » comme thème central de 2001. 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Alain_G a dit :

Je pense que pour mieux appréhender 2001, il faut avoir quelques notions de philosophie Nietzschéenne et notamment du surhomme de Nietzsche. 
ça n’est pas par hasard que Kubrick a choisi « ainsi parlait Zarathoustra » comme thème central de 2001. 

Exact !

Et aussi lire le livre !!!! Il y a toujours beaucoup plus dans les livres que dans les films.

Même si en-effet l'interprétation Nietzschéenne est plus de fait de Kubrick que e Clarke.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, edubois3 a dit :

Bonjour à tous !!

 

Puisque certains disent n'avoir rien compris à 2001 et à son monolithe, je me permets de donner ci-dessous mon interprétation. Bien sûr, elle n'engage que moi.

 

Le film commence par une scène avec un groupe de singes, qui se débrouille pour survivre. Apparaît le monolithe noir, un singe comprend alors qu'un os est solide, et peut servir à pas mal de choses. S'ensuit des scènes de guerre et de chasse, dans lesquelles l'os joue un rôle prépondérant et donne un avantage certain. Ce que je retiens de ce 1er tableau, c'est que le monolithe représente le savoir, la connaissance acquises par la réflexion.

 

Pour étayer mon propos, la scène suivante se passe sur la Lune, où l'on retrouve le monolithe. L'évolution a permis à l'homme de développer son savoir, et d'aller jusque la Lune.

 

La scène suivante est dans le même sens, puisque le monolithe se trouve maintenant dans les parages de Jupiter. L'Homme va toujours plus loin dans sa soif de connaissance, avec les bourdes qu'il est capable de réaliser (les informaticiens en prennent déjà pour leur grade, ha la culture du bug informatique !!).

 

Ensuite, hé bien le monolithe nous emmène vers l'Infini et au-delà, l'Homme pousse toujours sa recherche de plus en plus loin, et notre compagnon a bien vieilli...

 

Mais bon sang, pourquoi un fœtus dans la dernière scène ? Je me suis dit que finalement, le toujours plus ne sert à rien, et la place de l'Homme dans l'Univers n'est là que pour permettre la reproduction et la transmission de l'espèce, rien d'autre. Ce que cherche l'Homme, et bien c'est l'Homme qui l'a construit, aucun autre être vivant ne semble concerné par cette quête du savoir (je n'ai jamais rencontré un animal passionné par les lois de Kepler, ou alors je n'ai pas perçu son intérêt).

 

2001 est donc un conte philosophique, les scènes sont toutes indépendantes, et ne sont reliées entre elles que par le monolithe noir, qui représente le savoir et la motivation d'aller de l'avant acquis par l'évolution de l'espèce.

 

Voilà, si cela peut aider certains à y voir plus clair, et je suis preneur de toute critique !!

 

Bons cieux,

 

Éric

Merci Eric. Je m'apprêtais à dire à peu près la même chose et probablement en moins clair. Le monolithe est bien sur purement symbolique.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parmi les fans de SF ici, je suis persuadé qu'il y a un gros pourcentage de fan de star wars

 

Un petit bonhomme vert qui use de son esprit pour sortir un xwing des marais... ça vous a autant trituré les méninges? 

Parce que niveau réalité scientifique on est quand même loin de ses pompes et ce, sur les 3 trilogies.

Pourtant, pour ma part, ça ne m’empêche pas de me laisser porter par l'histoire ... pas vous?

 

Les incohérences ou approximations scientifiques, religieuses, techniques, physiques, etc font parti du cinéma.

Ces figures de style, si elles servent le scénario tant mieux.

 

Sinon faut regarder des documentaires :)

Ce n'est que du cinéma, relativisons un peu

Edited by Kastro

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, edubois3 a dit :

Le film commence par une scène avec un groupe de singes, qui se débrouille pour survivre. Apparaît le monolithe noir, un singe comprend alors qu'un os est solide, et peut servir à pas mal de choses. S'ensuit des scènes de guerre et de chasse, dans lesquelles l'os joue un rôle prépondérant et donne un avantage certain. Ce que je retiens de ce 1er tableau, c'est que le monolithe représente le savoir, la connaissance acquises par la réflexion.

Juste pour info...

 

A la place du monolithe, Kubrick voulait d'abord faire un écran de verre où des images apparaissaient, dont celles apprenant à faire du feu.

Il a laissé tombé l'idée, la trouvant trop naïve.

Cette métaphore (la connaissance) utilisée par Kubrick  a été largement expliquée en long, en large et en travers durant ces dernières décennies.

 

Certains évoquent aussi une référence à la Kaaba (en raison des scènes qui suivent: les meurtres des hommes singes ou de HAL, l'analogie messianique de Bowman, etc.), qui à l'origine blanche, serait devenues noires, souillées par les péchés de l'humanité. Mais, à ma connaissance, Kubrick ne s'est jamais exprimé sur ce point précis.

Edited by Kastro

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le monolithe est semble t-il une thématique reccurente dans la SF, dans rendez vous avec Rama de AC Clark il prend la fome d'un cylindre énigmatique dérivant dans l'espace de même que dans Interstellare celui ci prend la forme d'une construction mystèrieuse au sein d'un trou noir, cherchez il y a plein d'autres exemples et tous semblent symboliser l'aboutissement de l'évolution de l'espèce humaine ... enfin c'est ma théorie qui rejoint un peu celle de edubois3 😀

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour tout le monde,

Bonjour @edubois3,

Je partage complètement ton analyse du film.

Juste une petite intervention pour donné mon sentiment sur un point.

Il y a 9 heures, edubois3 a dit :

Mais bon sang, pourquoi un fœtus dans la dernière scène ? Je me suis dit que finalement, le toujours plus ne sert à rien, et la place de l'Homme dans l'Univers n'est là que pour permettre la reproduction et la transmission de l'espèce, rien d'autre. 

 

Le foetus représente en même temps que la terre sur les mêmes images, le fait que la terre est notre berceau, que c'est le début de la vie tel qu' on la connais. Et que, le foetus, la terre, l'univers, ne font qu'un dans ce que l'on appelle "l'univers". Font partie de la même entité , l'univers.

Et le monolithe peut aussi représenter d'une manière légèrement différente, "l'absolue". La quête "d'absolue".

Ce qui donne une lecture plus spirituel à ce film.

 

PS: Ma photo de profil vient de 2001 ;)

 

Bon ciel

Patrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Alain_G a dit :

Je pense que pour mieux appréhender 2001, il faut avoir quelques notions de philosophie Nietzschéenne et notamment du surhomme de Nietzsche. 
ça n’est pas par hasard que Kubrick a choisi « ainsi parlait Zarathoustra » comme thème central de 2001. 

 

Bonsoir à toutes et à tous,

 

Ah si maintenant à l’aspect science, évoqué plusieurs fois, se mêlent philosophie, art, ou je ne sais quoi d’autre, on n’est pas sortie de l’auberge.

La lecture à atteindre va vite être très sensible. Mais bon, s’il y a le choix et que les mets sont bons, laissons-nous choyer.

 

La Science-fiction  englobe pas mal de domaines, SF pour commencer, fiction, hard SF, fantastique, animation, anticipation etc.

Elle offre un large bouquet une grande diversité.  Dans le large public qu’elle touche, chacun s’y retrouve selon la couleur de son gout, ou le panachage des ingrédients qu’il y met.

C’est sur le moment ou pas, et selon un certain appétit. Pas de régime de rigueur alors, ou, à la rigueur le régime doit être plutôt cohérent pour la sapidité d’un film.

 

À propos du film « 2001 l’odyssée de l’espace », j’ai dû le voir 2 à 3 fois. Merci à edubois3 de m’avoir rafraîchi un peu la mémoire.

Je n’avais pas décortiqué à ce point-là le film.

Je le regarderais une fois de plus, en considérant l’analyse, et, en espérant me préserver par la suite, de toutes addictions possibles sous peine de devoir consulter.:be:

J’ai bien en mémoire l’opposition entre Carl et Dave, ce dernier vidant le cerveau du superordinateur.

Ceux qui aujourd’hui sont familiarisés aux domaines confondus de la science-fiction, relégueraient vite fait 2001 dans les archives.

Ça se comprend aussi, même si ce genre de film peut être qualifié d’intelligent.

Je pense à la génération qui l’écarterait peut-être, celle qui regarde « Alita : Battle Angel ».

J’ai vu le film en famille, je l’ai trouvé excellent, un savant mélange de SF et d’animation.

Récemment, j’ai aussi pris plaisir à déguster non pas un navet, mais une daube.

Dans la sauce il y avait un carré de chocolat qui améliorait bien l’ordinaire. Le plat m’a tenté.

Des saveurs simples, rien de tel pour remettre parfois les papilles plutôt les neurones gustatifs à niveau.

Après et en principe, on doit pouvoir mieux apprécier dans le menu cinématographique, quelques caviars.

Mais comme au football ils sont plutôt rares.

Pour l’échelle des saveurs dans un film, un minimum de rigueur est utile, sans devoir invoquer un savoir encyclopédique ou un documentaire scientifique.

Mais dans le grand public, il y a aussi un monde qu’il ne faut pas exclure, les petits bien sûr, et les grands de ce public. 

Un parallèle assez proche me vient à l’esprit en songeant à ces grands. 

Je me dis pauvres scientifiques qui seraient privés du plaisir d’un bon film de SF.

Je pense aussi, que les expériences de pensée de maintenant (quelque chose d’inatteignable) en science notamment, sont comme de la science-fiction et que la première trouverait sa source dans la seconde.

 

À moins que ce soit l’inverse.

 

 

 

Edited by bang*gib
film

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, bang*gib a dit :

Ah si maintenant à l’aspect science, évoqué plusieurs fois, se mêlent philosophie, art, ou je ne sais quoi d’autre, on n’est pas sortie de l’auberge.

En même temps, c'est ce qui est marrant... les divergences d'interprétation

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, bang*gib a dit :

Pour l’échelle des saveurs dans un film, un minimum de rigueur est utile, sans devoir invoquer un savoir encyclopédique ou un documentaire scientifique.

Alors,

Pas de Game of Thrones, car héroïc fantasy

Pas de Star Wars, car SF avec une dose de religion abracadabrantesque (la force)

Pas de Retour vers le futur, car aborde le voyage dans le temps

Pas de La folle histoire de l'espace, car du grand n'importe quoi

Sans parler de Goldorack, Albator ou San Ku Kaï qui ont bercé mon enfance

 

En gros tous les films de SF qui se dérouleraient en dehors du système solaire seraient à jeter à la poubelle car selon la théorie de la relativité d’Einstein, rien ni personne ne peut voyager à la vitesse de la lumière ou au delà.

 

Pas cool  la rigueur :)

Edited by Kastro

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Kastro a dit :

Alors,

Pas de Game of Thrones, car héroïc fantasy

Pas de Star Wars, car SF avec une dose de religion abracadabrantesque (la force)

Pas de Retour vers le futur, car aborde le voyage dans le temps

Pas de La folle histoire de l'espace, car du grand n'importe quoi

Sans parler de Goldbach, Albator ou San Ku Kaï qui ont bercé mon enfance

 

En gros tous les films de SF qui se dérouleraient en dehors du système solaire seraient à jeter à la poubelle car selon la théorie de la relativité d’Einstein, rien ni personne ne peut voyager à la vitesse de la lumière ou au delà.

 

Pas cool  la rigueur :)

 

Bonjour à tous

 

Salut Kastro. :)

 

Merci pour ta question.

Je te répond vite fait car j'ai passé presque  la matinée à faire de la recherche sur ebay et que je sature un peu de l'ordi.

Je te répond donc vite fait, non pas du tout

Quant ma fille regardait  Goldorack ou Albator j'adorais, même nono le petit robot.

Je vais pas te chanter  là comme ça les génériques mais je me rappelle bien des airs;)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/02/2020 à 08:23, Fulie28 a dit :

esr ce que quelqu’un a vu proxima?

 

Bonjour à tous,

 

@Fulie28

 

J’ai regardé les bandes-annonces, pour vérifier ce que j’avais vu ou pas.

J’avais donc vu « Passager » et « Bien venue à Gattaca ».

Deux films que je regarderai de nouveau et plus tard avec plaisir.

 

          - La stratégie Ender a l’air pas mal

          - The expanse, je dois vérifier si sur  Netflix il est sous-titré ou non, mais probablement que je n’aurais pas le temps de le voir. 

Je me suis désabonné pour le 21 février. Eh oui, je n’étais pas un fan de série, mais après j’ai mordu à l’hameçon.

Puis à cette dernière réinscription de 1 mois, j’en ai regardé une, puis une autre terminée brutalement sans suite.

Une sans doute une aura une suite, mais l’autre rien du tout.

Il ne s’agit pas de SF je ne développerais donc pas ici. Je m’étais habitué aux acteurs qui étaient très bons.

Je leur ai fait un commentaire en disant « Foutage de gueule ».

 

       - De la terre à la lune, tentant.

       - La série Mars, aussi. Le mélange me plaira sans doute.

Y a des scientifiques et des milliardaires. Es ce que je critiquerai, tel ou tel intervenant dans la série c’est fort probable.  

       - Proxima , je ne l’ai pas vu, mais il m’a l’air bien.

       - Moon, très intéressant. Ce genre de film me fait penser un peu aux deux précédents que j’ai commentés (très peu) ici.

Les lieux de vie ou l' habitacle... Bon juste une ou deux petites critiques. Peut être que quelque chose m’a échappé.

On sent bien la pesanteur dans la station au propre comme au figuré. Et l’apesanteur ?

Et l’atmosphère ? lors de la moisson toujours... toujours aussi limpide pendant et après. :be:

Là je ne suis pas sérieux d’être tatillon à ce point surtout que j’ai adoré le film.

:)

Edit:

J'ai faillit oublier.

As tu reconnu la voix de Gerty ?

 

Edited by bang*gib
une

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎17‎/‎02‎/‎2020 à 16:32, Kastro a dit :

Parmi les fans de SF ici, je suis persuadé qu'il y a un gros pourcentage de fan de star wars

 

Un petit bonhomme vert qui use de son esprit pour sortir un xwing des marais... ça vous a autant trituré les méninges? 

Ca dépend de la prétention que le réalisateur (et les équipes de communication des producteurs) a voulu donner à son film. Star wars ne s'est jamais voulu comme réaliste, ça rend les libertés prises acceptables. Que l'on aime ou pas le style, quand on va en regarder un on sait d'avance qu'on va se prendre des bruits d'explosion dans l'espace. Avec interstellar on s'est quand même fait rabâcher des trucs du genre "le trou noir le plus réaliste jamais modélisé" ou "le film le plus proche des théories actuelles", le tout appuyé par la caution de scientifiques. C'est donc normal après de s'exposer plus sévèrement à la critique.

 

Faut pas oublier ce qu'est la science fiction : une histoire qui se base sur les sciences et techniques mais se permet plus ou moins d "erreurs" pour les besoins de l'histoire (exemple type : retour vers le futur) ou plus ou moins d "interprétations" sur les domaines dont on n'a pas encore de certitudes (en cela j'ai bien aimé les voyages sur d'autres planètes dans interstellar, forcément inventées puisqu'on ne connait pas encore l'environnement des planètes extrasolaires). Avec interstellar j'ai juste eu du mal à suivre le délire dans la bibliothèque, rendu obligatoire pour boucler l'histoire mais s'éloignant un peu trop à mon gout du plus ou moins réaliste/possible qu'on avait jusque là.

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Interstellar, réalisé par... Christopher Nolan 

Pour rappel, il a réalisé trois Batman et Inception.

 

Si déjà là tu ne te poses pas de questions?

C'est comme demander les n° du loto à un Marabout et venir se plaindre ensuite qu'il t'a refilé les n° du quinté de l'année dernière. 

 

Avec des réalisateurs comme Nolan, on ne s'attend pas à voir des films reposer sur une quelconque réalité scientifique... c'est un super conteur d'histoire et ce taf là, il le fait à merveille. 

 

Se plaindre qu'un film de SF n'est pas raccord avec la réalité scientifique: faut arrêter le cinéma et se mettre au documentaires

Et allez voir les conférence d'Hubert Reeve :)

Je ne dis pas ça méchamment, mais ce n'est que du cinéma

 

Je suis fan de Scorcese et j'ai adoré The Irishman.

Dans son scénario, c'est la mafia qui a tué Jimmy Hoffa. Il n'y a aucune preuve puisque son corps n'a jamais été retrouvé.

Mais comme est montée l'histoire, c'est probable (dans le cadre de son film)... mais il n'y a aucune réalité scientifique (ici historique)... et alors?

Ca reste quand même du beau cinéma.

 

J'ai pas aimé Interstellar, donc je n'irai pas dire que ca reste du beau cinéma, mais je peux comprendre que certains se soient laissé emmener par Nolan dans cette fable. Le reste (vrai, pas vrai, probable, peu probable), on s'en fout.

Edited by Kastro

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, bang*gib a dit :

 - The expanse, je dois vérifier si sur  Netflix il est sous-titré ou non, mais probablement que je n’aurais pas le temps de le voir. 

On l’a regarde sur amazon prime, en français.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le réalisme n'est pas obligatoire au cinéma, mais lorsqu'il est présent, c'est une qualité (*). Il est donc normal d'en parler et de regretter son absence.

 

Le manque de réalisme n'a pas le même impact lorsqu'il agit sur des éléments principaux ou secondaires. Dans Gravity, le principal élément de l'histoire est la gravité (il faut faire avec, calculer les bonnes trajectoires pour rentrer, etc.) Si elle n'est pas traitée de façon réaliste, c'est un point faible. Si on introduit de la magie, il y a des gens qui vont arrêter de regarder (c'est mon cas). Dans La guerre des étoiles, par contre, la gravité ne joue aucun rôle. Qu'elle soit montrée de façon irréaliste n'aura donc pas d'impact.

 

Bref, je pense qu'il est beaucoup trop simpliste de se contenter de dire « ouais mais c'est du cinéma on peut faire ce qu'on veut etc. ».

  

Il y a 7 heures, popov a dit :

Faut pas oublier ce qu'est la science fiction : une histoire qui se base sur les sciences et techniques mais se permet plus ou moins d "erreurs" pour les besoins de l'histoire (exemple type : retour vers le futur)

 

Je ne suis pas trop d'accord... Depuis qu'elle a été inventée, la science-fiction consiste à faire une hypothèse et à en explorer les conséquences. Jules Verne et H.G. Wells ont posé des hypothèses comme « supposons qu'on sache aller sur la Lune », « supposons qu'on invente la machine à voyager dans le temps ». Les auteurs qui ont suivi ont exploré les conséquences de l'existence du voyage interstellaire, de l'existence de civilisations extra-terrestres, etc. Une telle hypothèse n'est pas, en soi, une erreur, puisque c'est une hypothèse. Donc j'affirme que le film Retour vers le futur » ne commet pas d'erreur : il pose l'hypothèse qu'un original a inventé une machine à voyager dans le temps et imagine de façon réaliste ce qui se passerait si un jeune des années 1980 se retrouvait à cause d'elle propulsé aux années 1950. (C'est s'il ne parlait pas des paradoxes qu'il commettrait une erreur.)

 

---------

(*) Pour que le spectateur adhère à l'histoire, il doit la trouver crédible. Il sait que c'est une fiction, mais plus elle aura l'air vraie, plus il sera pris dans l'histoire. C'est dans ce sens que tout élément de réalisme est un plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, tictactoc a dit :

BLADE  RUNNER  :love:

 

Lequel ?

 

Albéric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aller quelques autres :

LIFE

PREMIER CONTACT

CARGO

 

Et en 2020 : normalement une nouvelle version du mythique DUNE

Sera-t'il à la hauteur du livre de Herbert ?

 

Dans un autre style : les Chroniques de Riddick, celui avec les Necromongers et la

planète Crématoria. Univers très graphique mais pour le réalisme scientifique, faut

fermer les yeux et se boucher les oreilles !

 

Et pour les amateurs de SF au 2e degré et bien déjantée: IRON SKY, le 1 et le 2.

 

Albéric

Edited by xs_man

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'avais essayé de voir Dune  le film, pour ma culture SF, mais ca pique vraiment trop les yeux...

vivement le prochain!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, xs_man a dit :

Et en 2020 : normalement une nouvelle version du mythique DUNE

Sera-t'il à la hauteur du live de Herbert ?

J'espère qu'il sera meilleur que celui de David Lynch, je peux plus le voir.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.