Jump to content
'Bruno

Réflexions et témoignages sur les télescopes à offrir à un enfant

Recommended Posts

Noël approche, les parents souhaitent offir des télescopes pour leurs enfants et consultent Webastro pour trouver de l'aide comme l'indiquent plusieurs discussions récentes. Du coup voici une réflexion à ce sujet. Il y a deux parties :

 

1) Quelques réflexions. Ce ne sont pas des affirmations mais des idées voire des interrogations.

 

2) Des témoignages. Là c'est à vous de jouer ! Je pense qu'il serait très utile que les webastrams qui ont découvert l'astronomie suite à un cadeau (de Noël ou autre) témoignent.

 

Ma première lunette 60/700, je l'ai achetée avec mes économies, ce n'était pas un cadeau et je ne peux pas apporter de témoignage, aussi la suite de mon message ne concerne que la première partie.

 

A/ Comment offrir un télescope à un enfant ?

 

Je n'ai pas d'enfant, donc je ne suis pas crédible pour donner des leçons, je sais. Mais je le répète, il s'agit ici plutôt de réflexions que d'affirmations (si j'ai l'air un peu trop affirmatif, c'est parce que je crois en ce que je dis). Et puis j'ai eu la chance, autrefois, d'être un enfant, et je m'en souviens encore...

 

- Observer le ciel se fait dehors la nuit. Mine de rien, c'est très contraignant pour un jeune enfant. Je pense qu'offrir un télescope à un très jeune enfant est une mauvaise idée, à moins d'être sûr de son coup. Si vous n'avez pas de lieu d'observation (pas de jardin ou pas de balcon), ne croyez pas qu'on peut faire de l'astronomie par la fenêtre. Si vous n'habitez pas un endroit favorable à la pratique de l'astronomie, offrez-lui autre chose plutôt que de le dégoûter.

 

- Pour un enfant, un cadeau est important. Nous, adultes, on s'offre des trucs par politesse. « Tiens, machin m'invite, je vais lui offrir un bibelot. » Pour un enfant je crois qu'on ne doit pas raisonner ainsi : il est interdit de se tromper. (Je parle d'un cadeau important, genre un télescope.)

 

- Je suis contre les surprises. Une surprise est destinée à faire plaisir à celui qui offre. Or un cadeau doit d'abord faire plaisir à celui à qui on l'offre. Surtout pour un télescope, à cause de ce qui suit.

 

- Dans un petit télescope d'initiation (j'emploie le mot télescope au sens large, lunette comprise), on ne voit pas grand chose. Il faut être passionné d'astronomie pour exploiter un petit télescope. Donc je crois qu'un télescope n'est pas un cadeau qu'on fait à la légère. « Tiens, on va lui offrir un télescope, ça devrait lui plaire vu qu'il aime bien la nature » --> mauvaise idée ! (Il risque de l'utiliser deux ou trois fois épicétou.) Il faut lui offrir s'il est passionné d'astronomie, s'il en a vraiment envie, s'il le demande. D'où l'intérêt de le consulter au lieu de vouloir lui faire une surprise.

 

- On pourrait même imaginer qu'il lise la discussion initiée au sujet de son cadeau sur Webastro, voire qu'il y participe.

 

B/ Sur quelles bases choisir le télescope ?

 

- Il est normal que le budget soit modéré. Mais en entrée de gamme, il y a beaucoup de machins inutilisables qu'il faut à tout prix éviter. Si votre budget est trop faible, peut-être bien qu'il vaut mieux lui offrir autre chose qu'un truc inutilisable qui le dégoûtera de l'astronomie.

 

- Je suis persuadé qu'un télescope destiné à un enfant doit être d'aussi bonne qualité qu'un télescope destiné à un adulte. Si un enfant veut une voiture, il se contentera d'une voiture à pédales, on ne va pas lui offrir une « voiture pour adulte ». Mais pour un télescope la logique est différente : un jouet ne permet tout simplement pas de faire de l'astronomie, or le but de ce cadeau est de permettre à son enfant de découvrir l'astronomie, donc un télescope de mauvaise qualité est inacceptable (il existe réellement des télescopes tellement mauvais qu'on ne peut pas faire d'astronomie avec).

 

- Il existe des petites lunettes montées sur des montures tellement instables qu'on ne peut pas observer avec. Offir à un enfant ce genre d'instrument, c'est détruire son rêve de découvrir le ciel. Ne faites surtout pas ça ! (Comme c'est un cadeau il ne pourra pas se plaindre, donc il sera malheureux.)

 

- Il faut favoriser l'autonomie de l'enfant, donc lui choisir un télescope qu'il pourra utiliser tout seul. Si seuls les parents peuvent le manipuler, ce sera le télescope des parents ─ c'est pas un cadeau, c'est une arnaque ! Il doit pointer tout seul (ce qui n'empêche pas de le surveiller (*)), regarder tout seul dedans. D'abord il est toujours bon de favoriser l'autonomie d'un enfant (qui ne demande pas mieux), et surtout il n'y a rien de tel pour le stimuler que de le laisser découvrir les choses. Imaginez sa fierté lorsqu'il vous appellera : « hé, j'ai trouvé Saturne, venez-voir ! ». (Bien sûr il faut lui donner les moyens de progresser, mais ne faites pas les choses à sa place.) Il se trouve que tous les télescopes ne sont pas adaptés à une utilisation autonome, surtout pour un jeune enfant. Les montures équatoriales sont compliquées à manipuler (il faut desserrer les axes avant de bouger le télescope) et il faut d'abord apprendre à les manipuler. Un Dobson, par contre, est bien adapté à la manipulation par un enfant. Ce sont juste deux exemples pour illustrer l'intérêt de se poser la question.

 

(*) Observer en plein jour sera bien sûr interdit.

 

- Certaines personnes conseillent parfois des jumelles. Je crois que c'est un mauvais conseil pour deux raisons essentielles : 1° des jumelles, ce n'est pas un télescope, ça compte pas ; 2° on ne peut pas observer les planètes. Beaucoup d'enfants vivent en ville, et comme ils n'ont pas le droit de prendre la voiture pour observer en rase campagne sous un ciel bien noir, les jumelles ne serviront qu'à mater les voisins.

 

C/ Quelques exemples de matériel

 

- La petite lunette azimutale 60/700 ou 70/700 : souvent livrée avec une monture qui la rend inutilisable ─ dans ce cas, à proscrire absolument. Toutefois il existe des modèles utilisables, et alors ce sont des modèles tout à fait recommandables. Exemple : la Skywatcher 70/700 (pour 100 € en neuf, c'est probablement le meilleur choix).

 

- Newton catadioptrique 114/1000 ou 150/1400. Ces modèles sont moins bons que les Newton "normaux" pour des raisons optiques. Cela dit ce n'est pas forcément catastrophique (surtout à faible grossissement), et en étant bricoleur on peut améliorer les choses. Mais pour un enfant, je pense que ce serait lui mettre des bâtons dans les roues.

 

- Le 114/900 équatorial : je pense que pour un jeune enfant il faut éviter, à cause de la monture équatoriale qui nécessite un apprentissage pour la manipuler. Pour un adolescent, ça devrait aller, surtout s'il est motivé. Ce télescope a comme principal intérêt de s'initier à la manipulation d'une monture équatoriale, chose très utile plus tard pour faire de la photo, mais c'est un intérêt qui ne concerne pas forcément un enfant.

 

- Petit Dobson 114/900, 150/1200 ou même 200/1200 : excellent choix ! Voilà les télescopes idéaux pour enfant si j'en crois mon expérience et pas mal de témoignages (et pas que pour enfant bien sûr). Évidemment, ce n'est pas le même budget. Mais pour seulement deux ou trois fois plus cher que le matériel bas de gamme, on a dix fois plus de choses à voir (façon de parler). À partir de 150 mm on a du matériel qui pourra servir des années durant (une petite lunette aura vite épuisé ses possibilités).

 

- Lunette courte, genre 80/400 : je n'aime pas trop, principalement parce que les images planétaires seront moins contrastées à cause du chromatisme. Mais c'est un instrument qui a des avantages, surtout si on dispose d'un bon ciel.

 

----

Et maintenant, je pense qu'il serait utile de lire vos témoignages. Que vous a-t-on offert ? Était-ce adapté à vos attentes ? Qu'aurait-il fallu faire ou ne pas faire ? Quels sont les pièges à éviter, les choses auxquelles on ne pense jamais ? Etc.

Edited by 'Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on m'a offert la première lunette (70/700 sur trépied tremblant) j'étais déjà vieux

une semaine plus tard je m'achetai le 200 :be:

pas un bon exemple

j'ai offert à ma petite fille (8 ans) une lunette Célestron 70/400

ce qui me fait dire que c'est une bonne idée, c'est...qu'elle s'en sert :)

je complète:

pas de colim, très facile à installer, à la portée d'un enfant

Share this post


Link to post
Share on other sites
Des témoignages. Là c'est à vous de jouer ! Je pense qu'il serait très utile que les webastrams qui ont découvert l'astronomie suite à un cadeau (de Noël ou autre) témoignent.

 

J'ai reçu ma première lunette en cadeau semi-surprise, car j'avais compris que quelque chose se tramait pour mon anniversaire, et c'était il y a 4 ans, j'en avais 34. Et bien quelle ne fut pas ma déception car ce n'était pas le modèle que je voulais. J'ai préféré être franc, retour en boutique et là j'ai choisi ce qu'il me plaisait. Donc le cadeau télescope, mauvaise expérience pour ma part.

 

Observer le ciel se fait dehors la nuit. Mine de rien, c'est très contraignant pour un jeune enfant. Je pense qu'offrir un télescope à un très jeune enfant est une mauvaise idée, à moins d'être sûr de son coup. Si vous n'avez pas de lieu d'observation (pas de jardin ou pas de balcon), ne croyez pas qu'on peut faire de l'astronomie par la fenêtre. Si vous n'habitez pas un endroit favorable à la pratique de l'astronomie, offrez-lui autre chose plutôt que de le dégoûter.

 

Je suis parent d'enfants de 4 et de 16 ans. Mon petit neveu de 10 ans souvent à la maison, je vais témoigner de ce qu'on vit sur le terrain...

 

En hiver, mettre un enfant dehors qui a déjà le nez qui coule, tousse n'est pas compatible. Avec la météo capricieuse, la probabilité d'une, voire deux sorties dans tout l'hiver est le maximum.

 

En été, il faut attendre au moins 0h00 / 0h30 pour que la lumière baisse. En dessous de 10 ans, ils veulent aller se coucher à cette heure.

 

Par expérience, avec les enfants, le printemps et le mois de septembre sont jouables.

 

Pour un enfant, un cadeau est important...// il est interdit de se tromper. (Je parle d'un cadeau important, genre un télescope.

 

100% d'accord, également valable pour un adulte.

 

Je suis contre les surprises.

 

Je suis contre les surprises lorsque l'on est sur des cadeaux hyper pointus comme les télescope, téléphones portables, etc. Le reste, c'est très agréable.

 

Donc je crois qu'un télescope n'est pas un cadeau qu'on fait à la légère.

 

100% d'accord.

 

- Il faut favoriser l'autonomie de l'enfant, donc lui choisir un télescope qu'il pourra utiliser tout seul. Si seuls les parents peuvent le manipuler, ce sera le télescope des parents ─ c'est pas un cadeau, c'est une arnaque !

 

Là je ne suis absolument pas de ton avis. Tu ne peux laisser un enfant seul derrière son oculaire. Pour moi, l'astronomie est une passion à vivre ensemble. Il faut bien aider l'enfant à pointer sur tel ou tel objet, il ne peut les deviner tout seul. C'est le rôle des parents d'être présents et d'expliquer ce qu'il se passe. Laisser un enfant seul avec son télescope, c'est 100% garanti de frustration.

 

Mon petit neveu me demande sans cesse, c'est quoi cette étoile, c'est quoi cette planète ? Quel bonheur de lui répondre !

 

Quels sont les pièges à éviter, les choses auxquelles on ne pense jamais ?

 

Le piège absolu à éviter est le cadeau qui fait plaisir à l'acheteur uniquement. Offrir un télescope à un enfant sans l'emmener dans un magasin spécialisé est un non sens. Il faut que le télescope soit facilement réglable en hauteur autant pour l'adulte que pour l'enfant.

 

Pour moi, le télescope pour enfant n'existe pas. C'est le télescope de la maison, des amis, des voisins, enfin de tous les curieux qui veulent venir jeter un oeil dedans ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente initiative que ce post!!

 

Pas beaucoup de commentaires de mon côté si ce n'est qu'au rayon des pièges, ils faut juste savoir qu'on a en general affaire à 2 grands débutants (les parents et les enfants).

 

Donc je dirais qu'il faut être intransigeant sur les risques bien connus ainsi que les règles de base (soin, règles de fonctionnement/rangement...) mais que pour le reste il faut laisser à tout un chcun le soin de faire ses premières découvertes selon son propre mode de fonctionnement (Pour les uns se sera en famille, pour d'autres ce sera le petit qui jouera tout seul dans son jardin) et ne surtout pas assommer quelqu'un qui veut investir qq centaines d'euros dans l'inconnu de recommandations, précautions et autres au risque de faire peur.

 

A savoir aussi que le niveau d'exigence en termes de qualité est à relativiser dans ce cas: chacun se souvient de sa première vue de la lune dans un instrument de debutant, souvent "limite" (en tout cas pour les vieux comme moi :D) mais tellement impressionnant...

Edited by moonmaniac

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Je trouve que la difficulté est d'éviter de transposer ses propres "fantasmes" d'astram à un enfant (je dirais qu'il ne faut surtout pas le faire).

 

Le seul but est de faire découvrir, de guider, de montrer ... après, à lui de voir s'il veut creuser, répéter les observations, approfondir le sujet dans les proportions qu'il désire: stimuler la curiosité avant tout (avec les recommandations d’usage - pas d’observation de jour, du soleil etc).

 

Pour ce faire, il me semble qu'une lunette d'entrée de gamme le fait très bien, que ce soit du 70/500, 70/700 ou encore plus longue.

 

Comme souvent répété par 'Bruno, ce n'est pas tant le diamètre plus modeste qui peut gâcher le plaisir (encore que ce que l'enfant pourra voir risque de rester en-deçà de ses attentes, mais là, tous les instruments en souffrent à des degrés divers), mais la conception mécanique (surtout de la monture).

 

Je n'en ai pas l'expérience, mais je ferais quand même un minimum confiance aux lunettes genre Skywatcher 70/700 sur azimutale qui existent aussi chez Orion (ou une lunette 80/900 sur ancienne équatoriale 3-1 à +/- 160.-): avec de la patience et un peu de doigté, on devrait s'en sortir surtout sur les cibles faciles et intéressantes pour des enfants: la lune, Jupiter, Vénus, éventuellement Saturne (qui n'est pas en position très favorable en ce moment quelle que soit la qualité de l'instrument choisi), quelques objets ciel profond majeurs piqués dans le catalogue Messier p. ex.

 

Je remarque aussi qu’en prenant du temps pour expliquer en mots simples ce qu’ils ont vu (distance, taille, nature de l’objet …) , cela peut rajouter à l’intérêt et compenser un peu l’écart entre ce qu’on a vu et ce qu’on s’attendait à voir.

 

En dépit de ses défauts, ma simple lunette achromatique 80/400 sur AZ3 m'étonne favorablement: oui, les possibilités de grossissement restent modestes en raison d'un chromatisme que je trouve vraiment très gênant à plus de 55x, oui, la monture AZ3 ne brille pas par sa facilité d'usage (mais on y arrive assez bien somme toute avec les flexibles dont la course est limitée): mine de rien, on est déjà à +/- 200.- ce qui ouvre les portes à une lunette achromatique 90/900 sur équatoriale EQ2 (que je trouverais préférable pour un usage généraliste et débutant).

 

Il y auraient encore les Newtons 76/900 ou 114/900 sur monture azimutale ou équatoriale, au choix: je ne les connais que de nom et ne peux dire si cela convient.

Exemples:

http://fr.telescope.com/Telescopes/Telescopes-reflecteurs/Telescopes-reflecteurs-niveau-debutant/Telescope-altazimutal-Orion-Sp/pc/1046/c/1055/sc/1084/p/109656.uts?refineByCategoryId=1084

 

Un copain que j'avais emmené chez mon vendeur habituel s'était offert un Newton TAL 110 en f/7.3 sur équatoriale (pour 230.- il y a quelque temps): ça, c'est vraiment un instrument de début hautement recommandable:

- rendu visuel très étonnant,

- stabilité de la monture hors pair,

- richesse et qualité des accessoires fournis incroyables au vu du prix (notamment 2 Plössls, une Barlow et un petit chercheur de bonne qualité).

Toute la famille en profite avec beaucoup de joies, mais je ne le retrouve plus dans les instruments offerts à la vente, dommage.

 

Si le budget le permet, oui, Dobson 114/900 (plus "donné" celui-là) ou 150/1200 (jusqu'à 300 euros).

 

Car la fourchette est souvent là: 100 à 300 euros.

 

 

Quant aux expériences:

 

- il y a quelques décennies, mes grands-parents m'ont fait "cadeau" (sur ma demande! :D) d'une vielle lunette toute pourrie (56mm de diamètre) qui traînait en pièces détachées sur leur grenier: en dépit de la qualité optique exécrable (mais la monture était assez bonne), les souvenirs de cette lunette, de sa "restauration", de son assemblage et des premières vues de la lune, de Jupiter, de Saturne et de M31 resteront à jamais gravés dans la mémoire: aujourd'hui, elle "traîne" de nouveau, dans ma cave, mais je ne réussis pas à m'en débarrasser :D.

Pour dire que même un instrument qui n'offre même pas le "minimum syndical" peut permettre d'accrocher: cependant, je n'avais plus 7-8 ans, mais aux alentours de 14 (si ma mémoire est bonne);

 

- j'ai fait cadeau il y a quelques années au fils d'un ami d'une lunette achromatique Skywatcher 70/500 sur monture équatoriale EQ1: les retours ont été positifs sur des cibles d'observation chères aux enfants: la lune, Jupiter, quelques étoiles par-ci, par-là, mais j'ai toujours espoir qu'un beau soir, on puisse la sortir ensemble pour voir ce qu'elle a dans le ventre :). On l'avait montée ensemble: sur ce modèle, j'ai pu vérifier qu'en mettant l'axe polaire (d'ascension droite) à la verticale), on pouvait transformer cette monture équatoriale en monture azimutale tout à fait correcte (on y laissera le contre-poids et on tournera le tube dans ses colliers pour que le renvoi coudé se retrouve en bonne position).

 

 

Quant aux réflexions:

 

- explorer chaudement vêtu, la lune, ses phases, son terminateur qui change tout le temps aux alentours de 18-19 heures le soir (si elle est visible) reste possible pour un enfant, même en agglomération, sous réserve d'une bonne exposition (mais les balcons de ville sont souvent assez étroits ... à voir donc);

 

- en été, la participation aux "nuits des étoiles", de préférence avec son petit instrument, est assez gratifiante pour des enfants (d'après ce que j'ai pu constater): en outre, la température plus clémente fait que les enfants tiennent plus longtemps, ont plus de patience ... et puis, l'excitation de pouvoir rester debout une partie de la nuit y ajoute aussi;

 

- les enfants me semblent observer assidument, mais pas pendant très longtemps: un instrument vite installé et vite remballé, ne nécessitant pas ou très peu de réglages, me semble tout indiqué;

 

- une bonne paire de jumelles pour moins de 100 euros (et il y en a) me semble un beau cadeau: instrument d'observation terrestre (faune, flore, paysages, mer ...) très généraliste, mais en fin de compte, je me rallie: je ne présenterais pas cela à un enfant cela comme un instrument d'observation astronomique, mais je lui laisserais le soin de le découvrir par lui-même (en l'y incitant un peu ;)), histoire qu'il se dise "Wouaouh, j'ai même pu discerner des cratères lunaires, des lunes de Jupiter ou M31 avec mes jumelles reçues de tonton" ;).

 

Ce ne sont que quelques impressions …

 

 

PS: quel beau sujet: à épingler impérativement :).

Edited by starac

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai animé pas mal de colo "scientifiques", avec bien sûr aussi de l'astronomie.

 

M'est avis que 8 ans, c'est beaucoup trop tôt pour recevoir un télescope.

Un coup d'oeil fugace, même pas sûr que l'enfant ait vu quelque chose!

(par contre, des livres avec de belles images, des "pop up" etc..., là, ça fait rêver!)

 

A partir de disons 11-12 ans, la curiosité et l'autonomie deviennent terrain propice pour l'éveil scientifique (et le plaisir y associé).

 

Concernant l'instrument, une lunette est plus parlante, magique en fait, qu'un newton.

Cet aspect ne doit pas être sous-estimé, même si avec un budget comparable on pourrait offrir un newton aux performances plus élevées.

(encore faut-il nuancer, car si dans une gamme de prix 200 euros et plus, le newton tient le haut du pavé en termes de rapport performances/prix, dans l'entrée de gamme la lunette me semble mieux placée).

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente initiative que ce sujet :)

 

Beaucoup de choses me paraissent fort justes dans les posts précédents.

 

Ayant 4 enfants de 13 à 2 ans, aucun n'a eu de scope à Noël car finalement celui de papa est top (dob 400 DF) :p .

 

Et finalement je trouve que c'est le mieux : profiter du matériel d'un plus "vieux" -parent ou relation- et de ses conseils et explications avisés (mon fils de 4 ans aime autant partager un moment avec moi que regarder jupiter ou saturne à l'oculaire) , pius progresser au fur et à mesure du temps , devenir autonome avec ce matériel puis, ultérieurement, se faire plaisir en en acquérant un.

 

C'est d'ailleurs ce que j'ai fait avec la lulu de mes parents, je verrais bien si un de mes petits bouts m'embarque un jour le 400 ou un de ses petits frère ou soeur qui attendent d'être choisis (et non imposés même sous forme de cadeau).

 

Bref, faire cadeau d'un "vrai" instrument astro à un enfant ne me paraît pas opportun si le déclic n'est pas présent, trop d'embûches à lever pour l'enfant.

 

S'il l'est, une lulu sur monture azimutale sera le plus simple : pas de mise en station même sommaire ni de collimation.

 

PS : le sujet porte sur les enfants dont a priori la passion n'est pas forcément installée , le sujet serait peut être différent avec un adolescent : avoir "son" instrument présuppose l'objectif d'une utilisation autonome, ce qui limite amha les "clients" potentiels du cadeau à ceux âgés de plus de 10 - 12 ans environ. Et là on peut augmenter la complexité du matos offert. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon avis, ne pas transposer un mode de réflexion et impressions d'adulte sur un enfant qui lui ne réfléchis absolument pas comme un adulte.

Pour la grande majorité des enfants l'astronomie se résume a voir la lune en grand et apercevoir les planètes, le reste ne les intéresse pas vraiment.

Je lis souvent aussi sur le forum "a cette occasion le papa/maman peut aussi se faire plaisir donc mieux vaut monter en diamètre un dob 200....etc, je dit non :) c'est le cadeau de l'enfant, son télescope a lui tout seul, utilisation supervisée par les parents bien sûr.

Les instruments a moins de 100€ de marques réputées sont de nos jours loin d’être des bouses et permettent déjà de faire de belles observation d'initiation et si faute de mieux on ne peut observer que depuis un balcon ou fenêtre c'est tout à fait possible et c'est toujours mieux que ne rien observer.

Puis faut relativiser tout ça, a choisir entre console de jeux ou autres gadgets et un instrument éducatif? puis si ça va pas plus loin ben c'est un coup dans l'eau comme on dit, c'est pas bien grave.

Edited by sergio2bxl
correction réponse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, merci pour votre participation et vos témoignages ! Voilà du concret ! :)

 

Il y a effectivement plusieurs situations : un enfant déjà passionné d'astronomie ou pas encore, un jeune enfant ou un adolescent.

 

(sergio2bxl : OK, je corrige moi aussi.)

Edited by 'Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli sujet, signé Bruno, j'y plonge avé délectation !

j'aime vraiment ton approche A, B (et C). On sent encore l'enfant qui est en toi, ce qui est merveilleux !

En vrac :

 

- vraiment oui, la "contrainte" de l'observation astro pour un enfant.

C'est quasi incompatible pour raisons de froid, de dodo, de tenir son attention sur des choses un peu trop statiques, de visions "difficiles", d'un sujet tellement vaste qu'il est trop facile de s'y perdre (mais aussi de sécurité où il est très facile de disparaitre momentanément dans la nuit noire de la vigilance parentale ou autre). Pour l'exemple, notre club était à sa création un club pour enfants "dirigé" par quelques professeurs. Nous n'avons jamais pu assumer cette fonction par la suite dès lors qu'il n'y avait pas cette notion d'encadrement (quelle soit parentale ou du fait d'un animateur)

- la principale difficulté du débutant, à fortiori de l'enfant, est celle du pointage. Sans aide, il est quasi impossible de pointer autre chose que la Lune. Pointer où, quoi et comment ????? voila les questions de base, et cela quelque soit l'instrument utilisé.

- J'y mets mon témoignage de ma première paie = 1° télescope, un 70/700 (plus tout a fait enfant il est vrai, mais quand même). Pourquoi ? pacqu' c'était un télescope et je ne voulais rien d'autre (et accessoirement le seul que je pouvais me payer avé cette 1° paie). Qu'en ai-je fait ???? regarder la Lune depuis ma fenètre, et pointer au pif dans le ciel, étonné de ne pas le voir constellé de galaxies tourbillonantes et autres nébuleuses colorées, commecelles qui décoraient l'emballage dudit engin. C'est ainsi que bien plus tard, je suis tombé avé la même démarche pifométrique sur Vénus en croissant, et Saturne, et .... c'est tout !!!! Il manquait tout simplement de quoi se repérer, une carte détaillée, quelques repères, etc. C'est le bouquin de Brunier sur le ciel profond (une révolution !!!) qui m'a fait ouvrir grand la porte (mais lire les cartes du Brunier, c'était pô simple, car bien trop simplissimes). Cependant, quelle révélation, quel choc !!!!! mais un enfant se passionnera-t-il sur un truc du genre du Brunier ??????? pas vraiment sûr.

- étant vraiment allergique au trucs Goto, je n'en constate pas moins un réel intéret, justement pour le débutant, par sa capacité à élargir (ou faciliter) son champ d'investigation (encore qu'il faille savoir s'en servir et initialiser la bête, et qu'on ne tapote pas au hasard des NGC quelqconques présents dans la liste). Les visites guidées sont pour cela épatantes. Je m'interroge juste de savoir si c'est un cadô pour enfant... (quoique comparable à l'usage de bien des tablettes dont nos chers bambins semblent savoir les dompter facilement)

 

- les cibles : j'suis vachte d'accord que pour un enfant, en autonomie, rien ne le ravira plus que la Lune, Saturne, le croissant de Vénus et Jupiter applati avé ses p'tites Lunes (Mars, même pô en rêve !!!!) et ça, il peut le faire en autonomie, même d'un balcon, pour peut qu'on lui imprime la carte éphéméride du jour (ou un Goto initialisé). L'image sera dégradée, mais est-ce important ????

 

- comme Poussin38, peut-être plus qu'un cadô, un truc perso pour le chérubin (ouiiin, ya ma soeur qui veut pô m'rendre MON télescopeeeee !!!!), donner l'envie d'une démarche de partage et de convivialité avé le parent, le tonton ou l'ami déjà doté d'un instrument, mais aussi de gouter à la complicité que procure pour les enfants la magie des mystères de la nuit, ou du p'tit chocolat chaud qui sera autant apprécié que l'observation elle même, ou tout simplement d'être en pleine nuit quand tout le monde dort déjà.

- Ou d'une façon plus facile, de partager pour quelques minutes (quart d'heure, demie heure ou plus) un coup d'oeil plus ou moins rapide dans l'instrument du papa (maman, tonton, tata, etc...) en début de séance. Ca peut facilement donner l'envie (ou pô).....

 

- Quel instrument ? déjà que je suis bien incapable d'en conseiller pour des adultes.... en tout cas comme Bruno, surtout pô des jumelles car ça ne joue pas dans la même cour, c'est pô le même imaginaire, et les planètes sans grand intéret alors qu'elles seront le sujet principal.

 

- cela étant, il existe des belles exceptions, des p'tits lupiots qui sortent du lot et montrent des capacités étonnantes à s'adonner à la discipline. J'avoue avoir été abasourdi par ce gamin à Valdrôme d'une douzaine d'années, confié aux bonnes mains de tonton David qui lui avait preté son (excellent) T300 et un skypocket, et qui tenait la majeure partie de la nuit éveillé en parfaite autonomie. Ca donnait "ca yest, j'ai M51 ! - ben cherche M82.... (2mn après) ben la voilà !!!! - ben regarde zy voir ce NGC truc muche..."(5mn après) "Fastoche, la voici !!!!!" (l'est coriace le gamin, va l'calmer pour quelques temps). "Tiens, pointe Jones 1 !!!! "et ben ça lui à pris 10mn et on est tous resté sur le cul car Jones 1 (que bien peu ont vu à fortiori dans un T300) était bel et bien visible dans l'oculaire !!!!!! Que c'est beau !!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Au chapitre réflexions:

Peut-être qu'il y a aussi un autre paramètre à considérer en tant qu'adulte: les yeux d'un enfant sont très souvent plus performants que le miens: alors, autant en profiter quand les yeux pètent encore la forme parce qu'avec l'âge, ça se dégrade en général et c'est toujours dommage de ne pas avoir pu profiter des bons moments.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Je peux juste dire que les petits 76/300 sont de bonne qualité si on change les oculaires. Ils sont foncièrement mauvais... mais l'optique du tube est plutôt bonne.

Ils sont lumineux (F/D = 4), donc finalement nettement plus utilisables que des lunettes de même diamètre.

 

Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'apporte ma maigre contribution au débat, ma fille de 8 ans voulait un téléscope pour son anniversaire, elle a eu un SW 76/300 héritage avec 2 oculaires en plus acheté d'occas.

 

Elle observe de sa chambre avant de se coucher, au début la Lune qu'elle me demande de pointé, puis quand elle en a assez (c'est à dire rapidement) elle prend son petit télescope et pointe les étoiles au hasard, j'ai commencé à lui parler de la carte du ciel mais pour l'instant ça ne l'intéresse pas, elle préfère faire du tourisme au hasard, elle a déjà fait une belle rencontre sous la forme d'un amas.

 

La taille de son instrument est pour moi idéale pour le moment, elle l'a pris en main sans problème et le manipule sans y penser, elle s'assoie sur le rebord de sa fenêtre à côté du téléscope, elle a pu essayé un lunette aussi qu'elle a vite abandonné car pas pratique pour elle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Je suis très d'accord avec l'ami Patte, j'ai une petite fille de 7 ans et elle commence à s'intéresser à l'astronomie mais je pense retarder l'achat d'un télescope pour elle car il est compliqué pour un enfant d'être disponible aux heures favorables à cette pratique, il lui sera donc très compliqué d'utiliser son instrument.

 

L'important à cet âge est je pense de favoriser la curiosité de l'enfant (quelque soit le domaine d'ailleurs) et les livres sont un excellent support pour amener l'enfant à se poser des questions sur ce qui l'entoure. Il n'a pas forcément encore de "passion" mais commence tout doucement à s'intéresser plutôt à ceci ou cela. En ce moment c'est même plus les oiseaux que l'astro :rolleyes:

 

Pour ma part, je me souviens, petit, m'être plonger pendant des heures dans les bouquins d'astronomie bien avant de commencer à faire la demande d'un instrument. Ce premier instrument, une lunette Paralux de 60 mm me sera offert pour mes douze ans je crois, un cadeau commun qui aura mobilisé toute la famille. J'en garde un souvenir ému et merveilleux car il m'aura permis, de la terrasse de notre appartement, de découvrir la Lune, Jupiter, Mars, Vénus, plus tard Saturne et ses anneaux, même le soleil et ses tâches par projection sur un écran ou derrière un filtre "sun" (PAS BIEN !!!) ainsi que quelques objets CP parmi les plus brillants...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Expérience personnelle :

 

Ma fille, à 5/6 ans, avait envie de "voir ce que je regardais" avec ma lunette .

 

Uniquement les soirs ou` elle pouvait dormir plus longuement le lendemain matin, je lui pointais l'instrument sur des cibles classiques telles que la lune et les planètes les mieux visibles et l'installais derrière l'oculaire.

"L'observation" se limitait à un rapide coup d'œil sur ces cibles (au mieux 1/2 heure au total) puis, satisfaite, elle allait se coucher ...

 

Au fil du temps, elle a tranquillement appris à mes cotés à s'orienter, repérer divers objets à observer, etc ... et, à 12 ans, elle savait correctement employer une lunette de 76 mm sur équatoriale.

Comme j'avais, dans l'intervalle de temps, acheté une 2me lunette, elle ne m'a pas demandé d'avoir "son" instrument et, de ce fait, je ne lui ai jamais acheté de matériel spécifique.

 

En prenant de l'âge, ses centres d'intérêts ont évolués et, aujourd'hui, elle utilise une apo 88 mm ... mais c'est une lunette ornithologique (elle reste, cependant, encore disponible pour participer à une séance d'observation du ciel.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon expérience personnelle : j'ai commencé l'astronomie parce-qu'on m'avait offert une lunette de 60 mm d'entrée de gamme, j'avais 14 ans. Malgré les difficultés (stabilité perfectible, petit champ, chercheur pourri) j'ai rapidement apprivoisé l'instrument et je pouvais le déplacer et l'utiliser sans la moindre aide extérieure. Je n'avais que 2 livres et une carte du ciel pour m'aider et il n'y avait pas encore Internet. L'instrument a subit pas mal d'erreurs de manipulation mais s'en ait bien tiré. J'habitais chez mes parents qui avaient un jardin, donc épargné des lumières directes. Dès qu'il faisait beau je sortais la lunette. Du coup, en 6 mois j'avais fait le tour de l'instrument. J'avais attrapé le virus et je voulais un instrument plus gros! 4 ans plus tard j'ai eu un newton de 150 mm. Du coup, sachant pointer bon nombre d'objets du ciel profond, j'ai tout de suite pu exploiter tout le potentiel de l'instrument. J'ai redécouvert le ciel!

 

Ma réflexion : je me demande si ceux qui proposent un dobson de 20 kg pour un gosse de 7 ans (c'est déjà arrivé plusieurs fois sur ce forum) ont les pieds sur Terre!;)

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Loulou, tu as eu exactement la même expérience que moi ! (Du coup inutile que je raconte la mienne... :)) Sauf que j'ai réussi à faire durer la lunette deux ans (en grande partie grâce au dessin, notamment le dessins de la Lune).

 

Pour les très jeunes enfants, les témoignages ci-dessus montrent en effet qu'il faut privilégier un tout petit télescope. De toute façon à cet âge l'astronomie reste un jeu (c'est ce que je retiens du témoignange de Tcharly notamment), pas encore une science comme ce sera le cas à l'adolescence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me souviens (vaguement) de mon premier instrument.

 

Vers l'âge de 8 à 10 ans, une petite lunette, diamètre probable entre 60 et 80 ?, aucune idée de la focale, sur une monture pas hyper stable. Je crois que c'est moi qui l'avait demandée en cadeau (pas complètement certain). C'est tout ce dont je me souviens. C'était peut-être une "lunette-jouet" ou bien une "vraie-lunette" d'entrée de gamme ?

Mon papa arrivait a pointer des trucs pour me les faire voir, mais moi tout seul j'arrivais seulement à me balader au hasard et à voir uniquement des étoiles.

 

Nous avons fait quelques séances d'observation, en majorité depuis la fenêtre de la chambre des parents (grand velux). Je n'ai aucun souvenir des cibles que nous avons observé. Cette lunette ne m'a pas beaucoup marqué, pour tout dire j'avais oublié son existence jusqu'à ce que la lecture de ce poste m'y fasse repenser (alors que je me souviens parfaitement des soirées où, dans les bras de mon papa, nous regardions les constellations, ça c'était magique).

La lunette a fini dans un placard au bout d'environ ... 1 an ? elle y est peut-être toujours, sauf si elle a fini à Emmaüs entre temps... ? Tiens, j'irai voir.

 

Bref c'est pas vraiment cet instrument qui m'a fait faire de l'astro, mais plutôt le fait de regarder les constellations avec mon papa et ensuite de lire ses "ciel & espace".

 

Cependant,

- ne l'aurai-je pas mal pris si mes parents m'avais refusé ce cadeau ? j'aurais peut-être boudé et abandonné l'observation du ciel ?

- aurais-je utilisé plus, et mieux, un instrument plus performant ? Pas certain... (Étant enfant je voulais tout découvrir sur tout, et tout savoir sur tout, et non me focaliser sur une activité unique.)

 

Ma nièce de 2 ans est déjà très demandeuse d'observations au télescope avec tonton, je ne sais pas trop ce qu'elle voit vraiment mais elle adore ça. On regarde d'abord à l'oeil nu une étoile ou une planète, puis la même au télescope. Je ne vois aucune raison de la priver de ce plaisir sous prétexte qu'elle est trop petite : quoi qu'elle voie ou ne voie pas, si elle est contente c'est ça qui compte non ?

L'observation partagée est un super moment en famille.

 

Mais je suis d'accord sur le fait que l'instrument qu'on offre à un enfant doit être SON instrument à lui tout seul. Ce qui n'empêche pas de lui apprendre à s'en servir et de l'aider à l'utiliser.

Et ça n'empêche pas non plus de partager des observation sur "l'instrument des parents" ou sur "l'instrument de la famille" en parallèle ou en attendant d'être capable d'avoir son instrument à soi (8 à 12 ans environ selon moi).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je viens de m'inscrire sur le forum après l'avoir parcouru depuis quelques semaines. Je ne possède pas encore d'instrument, mais j'ai une toute petite expérience d'astronomie et un témoignage dont je souhaiterais vous faire part pour alimenter cet excellent fil.

Lorsque j'avais 12 ans, j'ai eu entre les mains un numéro de Tout l'Univers avec des photos d'objets célestes qui m'ont fait rêver. Je ne sais plus si c'est ce numéro qui expliquait la fabrication d'un télescope, y compris comment tailler le miroir principal. Quoi qu'il en soit, je me suis mis à rêver que j'observerais un jour le ciel avec un appareil sorti de mes mains.

A 15 ans, j'ai assisté à une séance du planétarium au Palais de la Découverte à Paris. Ce fut un véritable enchantement !

Je n'ai pas fabriqué de télescope, tout au moins pas jusqu'à maintenant.

 

Beaucoup plus tard, à mon travail, il y avait au CE un télescope, un Newton 115/900. Un collègue organisait des sorties, au cours desquelles il nous apprenait à nous repérer dans le ciel et à pointer l'instrument. La qualité était moyenne, mais tout de même suffisante grâce à un bon oculaire pour que nous ressentions une forte émotion quand nous avions réussi à trouver des nébuleuses, des étoiles doubles, Saturne, Jupiter, etc.

 

J'ai pu emprunter ce télescope quelquefois et faire des observations depuis notre jardin pour partager de telles émotions avec nos enfants. Je me souviens d'une fois en particulier où des amis étaient venus nous rendre visite. Leur fils d'environ 10 ans avait eu le droit de rester avec nous pour regarder le ciel. C'était il y a une bonne vingtaine d'années. Nous nous sommes perdus de vue depuis. Il y a quelques mois, je l'ai rencontré par hasard. La première chose dont il m'a parlé, ça a été cette soirée d'observation du ciel; il m'a confié avec un large sourire qu'elle l'avait orienté vers le métier d'opticien et que, dans le magasin où il travaille, c'est lui qui est chargé de la vente du matériel d'astronomie ! On n'imagine pas toujours l'impact de ce qu'on montre à un gamin même pendant peu de temps !

 

Je suis devenu un grand-père et je suis en retraite. J'avais cessé les observations à cause de la pollution lumineuse dans le lotissement (et je trouvais trop contraignant de prendre la voiture et d'emmener les enfants dans un lieu désert). Mais depuis peu, la municipalité a réduit la durée d'éclairage public par souci d'économie et par respect pour l'environnement. Je peux recommencer à lever la tête vers les étoiles. J'ai commencé à montrer à l'oeil nu le ciel à nos petits enfants, aux deux plus grandes pour l'instant (10 et 12 ans). Elles sont très fières de me montrer qu'elles sont capables de repérer quelques étoiles et quelques constellations toutes seules.

J'envisage, avec vos conseils, d'acquérir un télescope, ou d'en fabriquer un, un Strock 250 par exemple (je ne parviens pas à abandonner l'idée d'observer le ciel avec un instrument sorti de mes mains, on ne se refait pas même en vieillissant !). Quelle que soit la solution, j'aimerais leur faire découvrir la beauté du ciel et leur faire ressentir à leur tour de belles émotions, sur un instrument d'une qualité que je souhaite très supérieure au 115/900 de mon initiation.

 

Le plus jeune de nos petits enfants a eu comme cadeau de Noël une lunette jouet quand il avait 5 ans. On n'y voyait pas grand-chose dedans. C'était peu lumineux et flou, et le jouet s'est cassé rapidement. Il était très déçu...

 

L'aînée de nos petits filles a reçu à 10 ans un microscope jouet. On y voyait aussi mal que le ciel dans la lunette de notre petit fils. Résultat, elle l'a abandonné très vite. L'idée est venue à quelqu'un dans la famille d'offrir ce microscope à notre petit-fils. Je m'y suis opposé, je ne veux pas qu'il soit déçu à nouveau, après sa mauvaise expérience avec la lunette.

 

Tout cela m'inspire comme réflexion qu'il est bon de prendre son temps et qu'il est préférable de découvrir le ciel dans de bonnes conditions, je veux dire avec quelqu'un capable de donner envie de s'y intéresser et qui saura maîtriser le pointage et le maintien de l'objet céleste dans le champ visuel. La qualité de l'instrument a évidemment beaucoup d'importance (je suis bien conscient cependant que c'est affaire de compromis entre coût, encombrement, poids et facilité de mise en oeuvre). Je me dis qu'il est probablement préférable que j'aie un bon instrument chez moi plutôt que nos petits enfants en aient un moins bon chez eux.

Il me paraît aussi fortement souhaitable de créer une complicité avec l'enfant dans un premier temps (ces moments-là n'ont pas de prix !), et d'attendre de voir s'il est suffisamment motivé et autonome pour qu'il ait le sien.

 

Bien cordialement

Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Bernard et bienvenu sur Webastro :)

 

Voilà un témoignage très touchant, une vraie tranche de vie et surtout plein de bon sens, merci de nous avoir fait partager cette expérience.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous,

 

merci 'Bruno d'avoir lancé le sujet, cela va faire bientôt 20 ans que j'ai reçu mon premier instrument et j'aimerais apporter mon vécu d'enfant. Après cotisation d'une bonne partie de la famille j'ai en effet reçu une petite lunette Meade 50/600.

 

Ce cadeau faisait suite à des années d'intérêt marqué pour l'astro et 10 mois de fascicules Astronomia.

 

Mes parents étaient aussi débutants que moi et il a fallu que je me débrouille seul : la seule contribution du reste de la famille a été de poser des gardes-fous sur la conservation du matos et les heures d'observation ;)

 

Ma conclusion est qu'il ne faut pas offrir qu'un télescope à un enfant qui le "mérite", mais tout un "pack débutant" qui comprend :

  • un petit instrument facile à installer (ex. petite achro, Dobson de table si les conditions s'y prêtent) ;
  • du soutien technique, soit par un proche (famille ou ami) qui peut former l'enfant soit par une documentation adaptée pour apprendre à observer et choisir les cibles adaptées à l'instrument et savoir à quoi s'attendre (existe-t-il des guides pour astronome en herbe, à mon sens ça reste à créer) ;
  • d'éventuels accessoires associés à l'observation nocturne, pour ce dont la famille ne disposerait pas déjà.

 

Pour moi, le point dur est dans les supports de formation, en particulier si l'enfant n'est pas soutenu par un proche dans son apprentissage. C'est ce dont j'ai le plus manqué une fois la lunette offerte, et c'est normal car aucun de mes proches ne s'y connaissait en astro.

 

Envoyer les enfants en club ? À moins d'avoir un membre de club près de chez soi ou d'être soi-même passionné, c'est un coup à finir parent-taxi :confused:

 

Ce serait pas mal qu'on fasse un tuto Wapedia sur un tel "pack enfant" et de manière plus générale un "pack débutant" regroupant tutos de choix d'instrument. Sur Luxorion j'ai trouvé ça qui est pas mal mais peut-être pas suffisant au regard de nos retours d'expérience.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut a vous

 

Je vous fait partager ma petite experience "de Noel" :)

 

Voila, ma fille ainée a tout juste 5 ans... J'ai fait un mic mac de ce qui est dit plus haut... je "nous" ai offert un petit telescope. :be:

 

Elle a manifesté de l'interet pour la lune depuis qu'elle sait la nommer (comme bcp d'enfants j'imagine !), mais elle m'a aussi scotché une fois, lorsque je lui ai dit que j'observais Saturne... "ah c'est celle qui a les anneaux papa !!!" :b: En fait, elle l'avait entendu dans un dessin animé ! Elle est aussi tres curieuse lorsque je sors le Dob sur la terrasse... bref, il ne m'en pas fallu plus pour vouloir lui faire regarder le ciel avec un instrument.

 

Comment ai je fait mon choix ?

 

Bien evidemment, il y avait une limite de budget, autour des 100€. Je suis bien conscient qu'avec ça on ne se paye pas la Rolls des telescope, mais ce n'etait pas du tout le but. Je voulais une qualité correcte (je ne lui ai donc pas proposé ma lulupourrie BT700 carouf), un encombrement minimum, pouvoir adapter mes oculaires.

 

J'aurais pu egalement lui faire decouvrir des choses avec mon Dob, mais l'idée de sortir le matos, avec la mise en temperature, en hiver (parce que sinon, les gosses dorment...), la faire monter sur un escabeau, pour observer 5mn et basta... Et puis il y avait d'autres idées derriere cet achat, j'y reviens.

 

J'ai donc commencé a m'interesser au mini dob 76/300 heritage de chez SW, qui repondait a mes criteres. Sauf que, j'ai parlé tout a l'heure de "nous" offrir un telescope. J'ai voulu joindre l'utile a l'agreable, et avec un instrument assez compact pour pouvoir le porter en sac a dos, sans trop de reglage a faire ensuite, dans le but de le monter avec moi lors de rando-bivouak dans les Alpes. Ce qui m'a finalement fait regarder du coté des lunettes compactes.

 

J'ai donc opté pour le celestron travel scope 70/400, et je confirme ce que bcp disent, la monture est affreuse, j'ai recuperé un trepied photo c'est bien mieux. Je peux sortir l'instrument vite fait un soir, qd le ciel est bien propre, pour montrer des choses a la petite, sans l'obliger a rester dehors trop longtemps, m'attarder un peu ensuite, ou pas... sortir le dob si il m'en prend la crise (ça m'arrive souvent, par flemme, de sortir simplement les jumelles, puis de craquer et sortir le dob). Perso, j'ai pas toujours envie de partir sur une "soirée astro" ;)

 

Cette lunette est fournie avec un petit sac a dos, l'ensemble n'est pas bien lourd, ideal pour emmener en montagne, et le trepied peut epouser le terrain (je me voyais mal, dans l'herbe ou sur un rocher, avec le mini dob... et que dire du rocker dans le sac a dos !).

 

Voila, vous devez surement vous dire que le telescope est plus pour moi que pour elle, et c'est en partie vrai. Mais la demarche au depart a vraiment eté motivée par l'envie de lui faire decouvrir une petite partie de ce qu'on peut voir dans le ciel, sans acheter un jouet/gadget, et sans non plus aller trop loin dans le coté "technique", elle n'a que 5 ans. L'idee ensuite, un peu plus tard, c'est qu'elle m'accompagne en bivouak si elle le souhaite.

 

Dans tous les cas, cet achat n'est pas perdu, et cette lunette est fournie avec un redresseur qui permet de s'en servir comme simple longue vue (je crois d'ailleurs qu'elle est vendue plutot dans cette optique, avec une "option" astronomie).

 

Si par exemple, un de ces matin, elle se leve assez tot, on regardera vite fait jupiter, meme avant d'aller a l'ecole. Chose que je n'aurais pas fait avec le dob :)

 

Bonne soirée !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut. Je re-active ce sujet que je trouve très intéressant. 

Voici mon expérience de Noël avec mon fils.

 

Ce dernier ne vit pas avec moi (je suis divorcé). Mais il a bien compris que pour moi l'astro c'est une passion depuis que je suis gosse. 

Mon nain, il a 8 ans. Et l'an dernier il me dit qu'il veut un télescope. Ça m'a rendu super fier! Du coup j'ai pas hésité. Il habite dans un coin où le ciel est nickel, mais compte tenu de son âge et du fait que sa mère ne sera pas capable de l'aider, je me suis dit qu'une lunette c'est ce qu'il y avait de mieux. J'ai profité du black friday de l'an dernier pour lui acheter ce modèle à moitié prix:

https://www.natureetdecouvertes.com/optique-astronomie/telescopes/telescopes-lunettes/inspire-80/900-az-91497460?gclid=Cj0KCQjw6pLZBRCxARIsALaaY9bGh7m-oz6vMs_GPABYHtMygKoOze9SuQVENKtewkZsbBWmH8ypsLkaAnOFEALw_wcB#utm_source=GoogleShopping&utm_medium=cpc&utm_campaign=Online-91497460

Je dois dire que c'est un vrai bijou! Du super matos, hyper bien construit et conçu.

Maintenant quand je descends le voir, j'embarque mon télescope et on observe chacun dans le nôtre. 

Je ne l'ai jamais vu aussi méticuleux avec ses affaires qu'avec cette Lulu. 

Bref. Dans le mille!

 

Pour ma part quand j'avais 8 ans, on m'a offert une lunette en plastique et en kit, qu'il fallait que j'assemble moi meme.. Une vrai merde mais qui avait au moins le mérite de me faire comprendre comment c'était foutu. Alors finalement je n'écarterai peut etre pas définitivement ce type de jouet. Ça m'a intrigué et si si, je vous jure, 2 ans plus tard, je prenais des cours à l'observatoire de triel sur seine les samedi après midi!

 

Je pense que ce simple cadeau, pourtant tout en plastique, a orienté ma vie. Puisqu'il m'a donné goût aux sciences. Biensur, je ne suis pas astrophysicien aujourd'hui, mais ça a été un vrai déclic pour moi, j'ai toujours brillé en physique à l'école et je reste certain que ce cadeau y est pour beaucoup.

 

Mon deuxième instrument a été une paire de jumelles à 10 ans, dont je me sers toujours, puis une petite lunette PERL un peu plus tard et finalement mon Vixen 135/720 GP le jour de mes 18 ans. :-) (il y a 20 ans).

 

Alors c'est clair. Si vos nains sont demandeurs, foncez! Mais ils doivent pouvoir être autonomes (la nuit seulement), car apprendre seul, c'est la base! Bien sûr après il faut partager avec eux et les encourager.

Edited by bpollet
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Oodini

Mon père m'a offert mon premier instrument, un Perl JPM 115/900 alors que j'avais 13, je pense. À l'époque, je pense que c'était du bon matériel, même si le trépied était médiocre.

Mais il l'a fait parce que ma passion était bien installée : j'étais abonné à Ciel & Espace, j'allais toutes les semaines chez mon marchand de journaux acheter mon fascicule des éditions Atlas sur l'astronomie, j'avais des posters de nébuleuses dans ma chambre (à côté de Madonna à moitié à poils), etc. Mon père m'avait également amené à quelques séances dans des clubs amateurs auparavant. Bref, cet investissement a de ce fait été par la suite très rentable.

 

Le problème des enfants, c'est qu'ils papillonnent : ils veulent changer de sport une fois par an. Un coup, il veulent faire du piano, un autre de la guitare...

À mon avis, il faut qu'ils soient accrochés suffisamment longtemps avant de les récompenser avec un instrument. D'ici là, les emmener à des événements, au planétarium, au club d'astro...

Sinon, inconsciemment, c'est à toi qu'on se fait un cadeau. On se donne bonne conscience pour un but plus ou moins avoué (finances consenties, cadeau pédagogique, etc.)
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous, je suis totalement novice dans le domaine de l'observation, mais maman de Malo, un ado de 14 ans passionné de physique quantique, et qui lorgne de plus en plus vers l'astrophysique. Il voudrait un premier télescope pour Noël.

Il a fait ses propres recherches sur le net pour choisir son modèle et s'est focalisé sur le Dobson Skywatcher N 200/1200 Skyliner.

 

Et là, 1er souci, le prix... ("Junior" est aussi passionné de courses cyclistes et l'achat d'un nouveau vélo s'est révélé nécessaire pour cette saison, donc vous voyez le problème...). Je ne peux pas mettre 350 euros dans son télescope. En sollicitant les mamies, tout au plus 250 euros.

De plus, 2ème souci,  je ne suis pas du tout certaine que ce soit le modèle le mieux adapté pour lui. Peut-être trop compliqué d'utilisation pour un débutant. Il est certes très débrouillard et curieux, mais ça ne fait pas tout. Il reste un ado, avec la patience d'un ado !

Et 3ème souci, sa chambre... Aussi encombrée que son cerveau ! (Passionné également par le dessin, la musique, les mangas, les consoles de jeux vintage, l'électronique, etc.... il fait partie de ces enfants boulimiques de connaissances). Donc, y installer un gros télescope à demeure me semble assez utopique. Mais ça reste cependant le point sur lequel il est possible de faire des concessions. Je suis devenue de mon côté plutôt douée pour le Tétris  !

 

Je précise que nous habitons en rase campagne périgourdine sans aucune pollution lumineuse.

 

Je me tourne donc vers vous pour m'aider dans mon choix. Un premier télescope, c'est un souvenir inoubliable comme je l'ai vu dans vos discussions. Je ne veux pas faire de faux-pas..

 

Je vous remercie par avance de vos précieux conseils. Très bonne journée à tous !

 

Christine

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour ! Je pense que tu devrais ouvrir un sujet spécifique. En attendant, quelques éléments de réponse :

 

Il y a 15 heures, Malounarthur a dit :

un ado de 14 ans passionné de physique quantique, et qui lorgne de plus en plus vers l'astrophysique

 

J'ai débuté à quatorze ans avec une lunette de 60 mm. Mais j'étais passionné juste d'astronomie tout court...

 

Il y a 15 heures, Malounarthur a dit :

1er souci, le prix... ("Junior" est aussi passionné de courses cyclistes et l'achat d'un nouveau vélo s'est révélé nécessaire pour cette saison, donc vous voyez le problème...). Je ne peux pas mettre 350 euros dans son télescope. En sollicitant les mamies, tout au plus 250 euros.

 

A-t-il lui même un peu de sous de côté ? Parce que les 100 € de plus entre une petit Newton 130 mm et un Dobson 200 mm, ça les vaut.

 

Il y a 15 heures, Malounarthur a dit :

je ne suis pas du tout certaine que ce soit le modèle le mieux adapté pour lui. Peut-être trop compliqué d'utilisation pour un débutant. Il est certes très débrouillard et curieux, mais ça ne fait pas tout. Il reste un ado, avec la patience d'un ado !

 

J'aurais adoré débuter avec un Dobson 200 mm ! Un Dobson manuel est très simple d'utilisation : on pousse, on tire, on tourne. Il n'y a aucun montage, juste à poser le socle puis le tube : c'est prêt ! Pour moi c'est l'idéal pour un débutant motivé. Évidemment, il faut pointer soi même, mais ce sera pareil avec les autres instruments pour ce prix (le pointage électronique concerne du matériel plus cher). De toute façon il s'est renseigné. Et s'il n'est pas patient, eh bien il le deviendra ! (S'il est passionné d'astronomie, il faudra bien.)

 

Il y a 15 heures, Malounarthur a dit :

Donc, y installer un gros télescope à demeure me semble assez utopique.

 

Je pense qu'il vaut mieux ranger un télescope dans une pièce non chauffée (pour qu'il soit prêt plus rapidement) et emballé dans son carton (pour éviter qu'on le bouscule par exemple). Avez-vous un garage ? Un sous-sol ? Pour moi c'est là qu'il faudra le stocker (non loin de la porte qui mène au jardin par exemple).

 

Il y a 15 heures, Malounarthur a dit :

Je précise que nous habitons en rase campagne périgourdine sans aucune pollution lumineuse.

 

Aaaaahhh ! J'aurais adoré débuter avec un Dobson 200 mm dans la campagne périgourdine !  (Vous ne voulez pas m'adopter ? Zut, trop tard... ;) )

 

Bref : s'il est vraiment intéressé, il faut qu'il trouve 100 €. Ça les vaut ! (Quitte à attendre encore un peu ?) Bien sûr, il n'est pas question de donner plein de sous à ses enfants (en plus, si vous en avez plusieurs, il y aura des jaloux, c'est normal) et s'il n'y a rien qui justifie les 100 € supplémentaires, il faudra se contenter d'un plus petit instrument.

 

S'il a quatorze ans, c'est qu'il est en troisième, non ? Est-ce qu'on pourrait imaginer lui offrir ces 100 € supplémentaires s'il obtient une belle mention au brevet ? (Mais à Noël vous ne lui offrirez que le début de la cagnotte.) Après tout, s'il veut devenir astrophysicien, il sera obligé de devenir un cador en physique et en maths, et ça vaut le coup de s'y mettre dès cette année. (Quand j'ai acheté ma lunette de 60 mm, c'était avec mes économies, mais il en manquait. À l'époque je suivais des cours de musique et j'étais inscrit à une sorte de concours entre écoles de musique. Mon père m'avait promis de m'offrir la somme manquante si je gagnais le concours. Ben je l'ai gagné (j'ai encore la coupe). J'étais passionné d'astro : ça allait de soi.)

 

Sinon, une autre idée serait d'acheter le télescope d'occasion à partir des petites annonces de Webastro. Pour un cadeau, ça fait bizarre, mais c'est un cadeau spécial.

 

(S'il y a un club astro près de chez vous, normalement les jeunes sont bien accueillis, et parfois les clubs prêtent du matériel.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bienvenue :)

Je rajouterai aux commentaires de Bruno que le télescope n'a pas grand chose à faire dans une chambre puisque l'astro ne se pratique pas depuis une chambre (plusieurs raisons à cela, les premières étant le champ de vision réduit et l'impact sur la qualité d'image des mouvements d'air cause différences de températures entre dedans et dehors). Bref, faudra sortir ;) . Par contre évitez de stocker le tube dans un garage où il y a une voiture, les fumées d'échappement c'est pas top pour la longévité des miroirs.

Si le jeune homme à flashé sur un dob 200 ça ne parait pas une bonne idée de le restreindre à un instrument moins performant, ça ne pourra que le frustrer. Quitte à attendre pour trouver les euro qui manquent mais ça en vaut la peine. C'est à partir de ce budget qu'on passe d'un instrument d'initiation moyen ou bas de gamme à la catégorie des instruments qui peuvent se garder de longues années, s'il s'est renseigné et est resté accroché sur un dob 200 ce n'est pas vraiment un hasard. Bonne chance pour vos débuts en astro ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour! 

Je me permet d'ajouter ce petit message, en espérant qu'il puisse éclairer un peu ^^ j'ai eu mon premier telescope à Noël dernier, j avais 14 ans, et j'ai eu de la chance car ma familles'est cotisée pour m'offrir un dobson 200/1200. 

Franchement, je suis pas très manuelle, et j'ai réussi à m'en sortir sans problème pour le montage... Le pointage d'objet "facile" s'est fait sans problème, c'est assez instinctif. 

Après, ça s'est compliqué un peu, surtout parce que je ne savais pas quoi chercher, mais je me suis trouvé un vieil atlas du ciel chez mon grand père, et c était réglé. Donc le 200/1200, pour moi c'est une bonne idée... Après il faut voir le budget, c'est sur que c'est un frein...

 

A bientôt ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.