quetzalcoatl

eVscope Révolution astro-amateur ?

Messages recommandés

Bonjour,

 

Intrigué par cet article de Futura Science, je viens ici recueillir des avis éclairés sur ce qui est présenté pas moins comme une révolution pour l'astronomie amateur.

 

Simple affichage publicitaire ? Réel intérêt pour une nouvelle et plus large pratique de l'astronomie ?

 

http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronomie-nouveau-telescope-revolutionner-astronomie-amateur-68117/

 

Sans doute est-ce un peu prématuré tant que ce matos n'est pas commercialisé et/ou essayé, mais peut-on déjà tenter d'expliquer les principes qui permettraient d'obtenir de tels résultats ?

 

Eventuellement, il serait toujours le temps de revenir à ce topic lorsque ce télescope sera sur le marché.

 

Merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Révolution par rapport au Meade ETX oui.

 

Et si ça peut ammener plus de personne à l'astro tant mieux.

 

De plus si c'est Français on ne peut que les encourager.

 

Est ce que ça sera rentable...peut être si ils ont une bonne implantation aux US et en Chine et si pas copié trop vite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben non, c'est de la pub... :(

 

Ce ne sont pas les seuls qui ont pensé à intégrer une caméra CMOS bon marché dans un petit instrument automatique dans l'espoir d'en vendre des millions, comme ça s'est fait pour les iPhones, les drones, etc.

 

Voir ici:

http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=143349

http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=144802

 

"En une poignée de secondes, l'engin crée une image qui nécessiterait un télescope d'au moins un mètre de diamètre, alors que celui de cet essai disposait d'un modeste miroir de 114 mm".

 

C'est vraiment prendre les gens pour des idiots! :rolleyes:

Modifié par OrionRider

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai peur que ce ne soit en fait qu'une simple projection d'objet pré-enregistrés dans l'oculaire (surtout du CP). Mais je peux me tromper. :D

A voir donc.

 

Voici le lien du fabriquant. http://unistellaroptics.com/fr/produit

 

Si c'est ça alors ça ne sert a rien. Je me suis aussi posé la question lorsqu'ils disent pouvoir le faire avec la pollution lumineuse de la ville. Car je dirais que au contraire se type de système pourrait être davantage sensible à la PL. Enfin pour ce que j'en comprends ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

ayant fait l'erreur de m'inscrire sur un créneau qui a été annulé lors de la Nuit des étoiles je n'ai pas pu assister à la démonstration :(

 

Simple affichage publicitaire ? Réel intérêt pour une nouvelle et plus large pratique de l'astronomie ?

La dimension publicitaire est indéniable, quant à l'utilisation pratique, je la réserve à la vulgarisation et à la mondanité.

 

Sans doute est-ce un peu prématuré tant que ce matos n'est pas commercialisé et/ou essayé, mais peut-on déjà tenter d'expliquer les principes qui permettraient d'obtenir de tels résultats ?

Le système incorpore des éléments d'optronique, de mécatronique et d'informatique. En gros c'est un robot télescope.

 

La partie informatique est chargée de produire les images pour l'observateur et de commander le capteur (poses successives) et l'attitude du télescope.

 

Le traitement d'image lui-même est sans doute en mesure, vu le champ présenté dans la vidéo, de permettre la commande de l'attitude, et d'effectuer l'alignement des images en calculant pose après pose la rotation à appliquer. Il semble également additionner les images au fur et à mesure des poses et au fur et à mesure des additions l'image se précise et s'éclaircit. Enfin il assure le traitement des brutes en présentant des images sans bruit et avec une exposition exploitable, tout en conservant les brutes pour les empiler. Faut juste assez de puissance de calcul pour gérer des Mo de signal par seconde.

 

La partie mécatronique c'est la commande par le système d'information des axes horizontal et vertical pour suivre l'objet pointé. Se fonde-t-il sur une mise en station/calibration ou sur un processus un peu plus agile genre mesure de décalage de pixels ? S'il est simple à utiliser c'est probablement le second cas, puisqu'il est expliqué que le système incorpore une reconnaissance de champ. C'est indispensable pour conserver une grande simplicité d'utilisation.

 

La partie optronique c'est la commande par le système d'information de l'acquisition d'image. Il s'agit de commander le capteur, peut-être de passer différents filtres mais rien n'est moins sûr. Ce qui est par contre indéniable c'est que ce robot-télescope est dédié ciel profond et qu'il n'a pas de capacité intéressante pour de l'observation planétaire.

 

Si le système est conçu de manière sincère, et pour le vérifier il suffit de le tester à l'intérieur ou par ciel couvert ou sur des objets peu spectaculaires, ce peut être intéressant.

Modifié par Qorche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est rien d'autre qu'une caméra CMOS montée sur une petite optique avec un écran à la place de l'oculaire. Le logiciel qui empile les images 'à la volée' est probablement similaire à DSS Live, installé sur un nano-PC genre Raspberry Pi.

 

Rien de bien neuf là-dedans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est énorme:

 

"... quelques secondes à quelques dizaines de secondes suffisent pour obtenir une image d'un objet du ciel profond, une nébuleuse planétaire ou une galaxie" (attention c'est un astrophysicien qui le dit !)

 

Vos capteurs son tous bon pour la casse avec un tel système révolutionnaire

 

"Un de ses objectifs était qu'il soit capable de former une image d'astres aussi faibles que la planète naine Pluton, et c'est le cas. Bien qu'il soit équipé d'un miroir de 11,4 cm, les images obtenues sont équivalentes à celles d'un instrument d'un mètre de diamètre." (attention c'est un astrophysicien qui le dit !)

 

Ils enfoncent le clou, allez au rebus les 400, 500, 600, 1 mètres !

 

Et la caution scientifique qui va avec bien sûr :

 

"Les ambitions de ses fondateurs dépassent ce cadre. Depuis quelques mois, un nouveau membre a rejoint l'équipe et il est connu des lecteurs de Futura : c'est Franck Marchis, de l'institut Seti. Nous avons donc demandé à l'astrophysicien de nous parler de l'eVscope et pourquoi Unistellar se trouve désormais associée avec Seti." (c'est lui l'astrophysicien !)

 

Un marketing bien rodé ... ça en est écoeurant mais si il y a des couillons pour acheter ça, c'est surement les mêmes qui on acheté leur première lunettes à JouetClub. ;)

 

Moi je m'en tiens toujours au vieil adage "There is no such thing as a free lunch ..." :b:

Modifié par jgricourt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ben non, c'est de la pub... :(

 

Ce ne sont pas les seuls qui ont pensé à intégrer une caméra CMOS bon marché dans un petit instrument automatique dans l'espoir d'en vendre des millions, comme ça s'est fait pour les iPhones, les drones, etc.

 

Voir ici:

http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=143349

http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=144802

 

 

 

C'est vraiment prendre les gens pour des idiots! :rolleyes:

 

c'est ce que j'ai pensé au premier abord, mais finalement c'est du bon travail d'ingénierie. Une bonne intégration des nouvelles techno existantes permettant l'accès en visuel assité au plus grand nombre.

Modifié par olivdeso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu de mal à y croire. Beaucoup d'enrobage marketing pour un dispositif qui sera soit décevant soit beaucoup plus cher que prévu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a rien de sorcier. Le visuel assisté existe depuis un bout de temps. Atik a même fait une caméra dédié pour. Tu peux te refaire le même montage. Ça va prendre un peu de temps et des connaissances que les amateurs éclairés ont.

 

Là la nouveauté réside dans l'intégration des techno. Pas besoin de connaissances spécifiques pour l'utiliser. C'est ce qui est intéressant.

 

C'est en ça que je dis que c'est un bon successeur aux etx. Les etx sont sympa, mais le tube est tout petit, décevant pour du visuel ciel profond.

 

Alors que là en visuel assité on contourne ce problème lié aud iamètre et on peu se faire des photos souvenir.

Je trouve ça sympa pour le grand public et même plus si affinité.

 

Après les enflamages marketing...si ça fait vendre aux US ça me va. Faut pas raconter nimporte quoi quand même sinon class action.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tout cas, merci pour vos réactions couplées à votre réactivité. ;)

 

Les avis semblent divers mais personne pour acquiescer au terme de "révolution" !...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai assisté à une démo en bord de mer et avec des passages nuageux et le résultat était moins bons quand on visait au travers d'un nuage......donc désolé pas de projection

La qualité des images est bonne, elle permet de voir les spirales, les nébuleuses et des couleurs ......moins bon qu'une image composite de 150 prises avec DARKS....flats.....etc.Le résultat visible dans un oculaire est acceptable et quasi immédiat.La reconnaissance des objets marche bien.

Un astram qui assistait à la présentation comparait les objets affichés à ce qu'il voyait dans son 600

Modifié par domenge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si même ils ont du succès, ce sera probablement comme pour les ETX-70 de chez Lidl: sur les milliers d'appareils vendus, quelques centaines de clients ont réellement trouvé M31 et une poignée d'entre-eux ont accroché à l'astro.

 

C'est mieux que rien. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, ce truc n'a plus grand chose à voir avec l'astronomie amateur, du moins l'idée que je m'en fais. Mais il y a mille manières de faire de l'astronomie, et chacune a sa place. Je leur souhaite donc de vendre leur appareil!

 

Mais de grâce, il faudrait qu'on arrête de dire que çà va révolutionner l'astronomie amateur et autres délires, sinon je serais tenté d'être moins arrangeant dans mes propos! :be:

 

L'avantage c'est que çà va faire parler un peu d'astronomie dans les médias, et attirer quelques geeks vers l'astronomie. Mais je ne pense pas que çà va révolutionner quoi que ce soit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que quelque part ce n'est plus du visuel !

 

On regarde un écran.

 

Quand on voit l'évolution des écrans de smartphone qui atteignent 600dpi de résolution. On peut imaginer de futurs écrans encore plus fins pour "résister" à l'analyse de l'image derrière un oculaire.

 

C'est un aspect des choses qui m'étonne un peu avec cet instrument ; d'une part je me dis que derrière un oculaire voir des pixels de l'écran ça doit être assez bof, d'autre part à quoi sert l'oculaire tout bêtement ? Suffirait d'avoir une sortie (câble ou wifi) pour y brancher son smartphone préférer avec l'appli ad doc, et même plus la peine de se contorsionner.

 

Si les concepteurs mettent un oculaire, c'est soit qu'il veulent avancer prudemment, ne pas trop déranger les représentations du grand public, soit qu'il est vraiment utile.

... Mais ; on ne doit pas vraiment pouvoir grossir ; une fois l'association idéal de l'oculaire avec leur écran établie, pour obtenir une image pas trop pixelisées, quoi faire d'autre ?

 

Enfin on verra bien.

 

Pour moi c'est quand même peut-être le début d'une nouvelle façon de faire de l'astro, pas une révolution, mais quelque chose d'intéressant.

 

Imaginons la suite ; un simple appareil à glisser dans le PO qui intégrerait un cmos "dernière génération", une électronique capable de traiter des poses très courtes (ce que font certains en ce moment avec les A7 et autres capteurs récents), les empiler et nous envoyer ça sur tablette via wifi/bluetooth.

Si en plus une simple table EQ peut suffire...

 

Je me laisserais bien tenter, pas pour toutes la soirée, mais pourquoi pas en fin d'observations visuelles, quand la fatigue arrive...

 

Bref du visuel assisté sans tous les fils !

 

Amicalement, Vincent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
j'ai assisté à une démo en bord de mer et avec des passages nuageux et le résultat était moins bons quand on visait au travers d'un nuage......donc désolé pas de projection

La qualité des images est bonne, elle permet de voir les spirales, les nébuleuses et des couleurs ......moins bon qu'une image composite de 150 prises avec DARKS....flats.....etc.Le résultat visible dans un oculaire est acceptable et quasi immédiat.La reconnaissance des objets marche bien.

Un astram qui assistait à la présentation comparait les objets affichés à ce qu'il voyait dans son 600

 

Eh bien voilà, c'est clair et net, et assez convaincant :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le visuel assisté est bien plus développé de l'autre coté atlantique, voici une configuration simple

avec une ZWO pour faire de bonne observation en ville, car il semble que c'est de cette endroit qu'il observe, et que le visuel assisté s'affranchit bien mieux de la pollution lumineuse que le visuel pure.

Pour moi qui pratique ce style d'observation depuis presque 2ans, je ne vois rien de révolutionnaire

dans ce produit. ;)

 

a0c78a10.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je pense que le terme "révolution" est un peu galvaudé quand on voit ce que certains sortent déjà ici en live avec un a7s ou une cam récente mais il est certain que le "visuel assisté" gagne du terrain et que ce qu'on pensait quasi impossible il n'y a encore que quelques années est déjà une réalité... alors avec de futurs capteurs plus performants et moins chers ça devrait quand même marquer une certaine évolution dans le domaine, peut être démocratiser encore un peu plus l'astro ? c'est à souhaiter c'est sûr. que certains aient l'idée de commercialiser un petit télescope tout en un est quand même à signaler... attention aux chinois quand ils feront de même avec un diamètre sérieux ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut à tous

 

de deux choses l'une :

- soit il y a vraiment du boulot derrière, et alors ça se ressentira au niveau du prix. niveau positionnement sur le marché, ce sera donc pour les débutants fortunés. et dans quelques années seulement, mais alors dans vraiment longtemps, on le trouvera dans les écoles et ce sera bien. (genre Stellina, pourquoi pas)

- soit c'est de l'enfume, ils en vendront au début, puis vendront leur boite, auront assuré leur retraite, et on en parlera plus dans 18 mois.

 

=> vous avez une idée du prix ???

 

Gilles.

 

Edit :

J'avais pas vu sur le lien du début "(...) commercialement à moins de 1.000 euros d'ici un an."

J'y crois pas une seconde.

(et ces sites qui sont truffés de pub m'éneeeeeeeervent ouuuuuu, ce qu'ils m'énerveennt)

Modifié par gehelem

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec mon diamètre 150 + une caméra ASI120Mc il faut bien 15s de pause pour avoir sur l'écran une image qui montre la nébuleuse M57, et c'est faible et plein de bruit.

 

Si eux ils y arrivent plus rapidement avec un télescope 114, c'est que leur capteur doit être quand même très efficace.

 

EDIT : ah je viens de comprendre, ils doivent stacker à la volée (mentionné au début du topic). M'enfin à voir ce que ça donne par rapport au prix. Un capteur + l'electronique + afficheur + télescope motorisé, j'ai du mal à croire que ça ne coûte que 1000 euro.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A l'heure actuel tu peux te faire une config visuel assisté pour à peine 1000€,

donc avec un produit tout en un et de plus un 114 le coût de fabrication ne devait

pas être très élever.

Un produit utile pour ceux qui débutes et qui ne désir pas trop rentrer dans le matériel pour

ce faire une config, un produit qui vous permet aussi de faire des observations détaillés en pleine

pollution lumineuse, et là il n'y a pas grand chose en concurrence ;)

Beaucoup de gens ne ce lance pas dans l'observation pour cette raison,

ta beau avoir du diamètre tu ne passe pas outre cette nuisance, avec ce type de produit tu fait

les objets faciles et courants en quelques minutes et en couleur, mais attention

si tu veux t'attaquer au sorcier ou à la bulle ben, comme l'observation visuel pure,

vaut mieux un bon ciel :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est à ce moment précis que j'aimerais beaucoup entendre parler de la plateforme.

Si c'est pas du "linux + raspberry inside" je suis la reine d'Angleterre.

Et ce serait chouette, d'ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur le site le prix est à 2199€ et il s'agit d'un objectif de 80mm F5 : dur dur pour le prix...

 

Etant un ancien du métier, je n'ose pas imaginer le travail de mise au point de la partie logiciel...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mouais, c'est bien pour les geek, pour les animations, pour les curieux occasionnels, pour tous ceux qui veulent investir dans

autre chose qu'un lave vaisselle, mais ce n'est que de l'image au sens propre, quid de l'émotion de la première Saturne en visuel.

 

Pi les imageurs qui passent des heures à traiter leurs brutes, à la trappe, et les visualueux qui passent des heures à peaufiner leurs

instruments voire les fabriquer, à la la trappe aussi, nan, c'est un progrès certes mais surement pas une révolution.

 

AMHA.

 

Cela dit longue vie aux concepteurs du bouzin.

 

:be:

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En gros on te balance une image sur un écran en fonction de ce que tu pointes....

 

Mouais. Ridicule ou arnaque ?

 

Le côté pratique c'est que sur tes wc tu pourras pointer M57 et tu auras une image. A l'intérieur. Tranquille...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, non, ça image bien la partie du ciel que tu pointes. Ca stacke en temps réel : plus tu restes longtemps, plus l'image se précise.

 

Inconvénient à mon avis : 80 mm, c'est petit. Pas facile pour pointer à vue, ce qui signifie que l'utilisateur va surtout se reposer sur l'automatisme de pointage.

 

Ca serait sympa sur un plus gros diamètres, mais effectivement, on peut le faire soi-même avec une caméra et un PC : ils ont "simplement" tout intégré, y compris la MES, le pointage, le suivi, la prise de vue, le compositage...

 

Le prix semble excessif, par contre.

 

Est-ce que le grossissement et le champ sont variables ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vous trouve un peu dur.

Certes c'est loin de ce qu'on fait, de notre méthode d'imager/traiter et pratiquer l'astronomie.

Cependant cela reste un systeme all-in-one pour les (très) novices. Quand j'etais petit j'aurai été enchanté d'avoir cet objet pour me balader et voir un peu ce qui traine dans le ciel. A l'époque je ne pouvais m'offrir qu'une paire de jumelle, et à part M31 M42 et les pléiades...

Alors oui c'est cher et ça reprend plein de choses qui existent deja. Mais on peut imaginer pleins de situations pour ce telescope :

- dans les gites de montagne pour l'initiation

- lors de soirée initiation astro partout ailleurs

- pour les personnes à mobilité réduite

- les écoles...

 

"On peut le faire soit même" . Certes, comme un dobson de 400mm, une caméra de ciel profond, un newton en carbone, une monture usinée maison (il suffit de voir sur ce forum à quel point c'est long et fastidieux)....

 

Tant que ça suscite l'attention et fait lever les yeux des gens, tant mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que ce soit VAONIS avec Stellina (déjà un concurrent ?) ou Unistellar si jamais leur business dépasse le stade du vaporware dans quelques année on verra certainement apparaître la version Cloud ou 2.0 comme pour toute bonne solution informatisée aujourd'hui. C'est à dire un service dématérialisé par abonnement qui permettra depuis son salon de piloter à loisir un eVscope parmi d'autres localisés dans une ferme d'imageurs en Namibie. D'ailleurs ce service existe déjà mais ptet pas en Namibie et c'est encore loin d'être à un prix "démocratique".

 

Après dire que cela fera lever les yeux des gens je ne suis pas convaincu du tout.

 

Pour ceux qui pensent encore que c'est révolutionnaire, on parle de ces solutions d'observation électroniquement assistée dans une section complète de CloudyNights et ce au moins depuis 15 ans je reprends un extrait de la présentation de leur forum "Electronically Assisted Astronomy (EAA) is the use of a digital image capturing device (or other electronic amplification device) in lieu of an eyepiece at the telescope."

Modifié par jgricourt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.